Masten GREGORY
...
Nation : Etats-Unis
Né le 29 février 1932 - Kansas City
Décédé le 8 novembre 1985 - Porto Ecole (Italie) - 53 ans - Crise cardiaque
Premier Grand Prix :
Monaco 1957
Dernier Grand Prix :
Italie 1965
Meilleur classement :
2e
Meilleure qualification :
3e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 6e en  1957
1957
6
1958
nc
1959
9
1960
nc
1961
nc
1962
18
1963
nc
1965
nc
1
2
1
3
4
2
5
1
6
5
7
2
8
1
9
2
10
5
11
2
12
1
13
4
14
15
4
16
3
17
1
18
1
19
1
20
21
1
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
1
2
2
3
3
4
5
2
6
2
7
2
8
1
9
1
10
3
11
4
12
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Masten Gregory fait partie des premiers américains à courir le championnat du monde de F1 en Europe, avec quelques belles performances.

 

Né à Kansas City, Masten hérite d'une grande fortune quand sa mère décide de vendre la compagnie d'assurance familiale. Somme qu'il va investir dans des voitures de sport, et dès 1953, il commence à courir dans de grandes compétitions, aux 12 heures de Sebring.

 

L'année suivante, réalisant une belle course à Buenos Aires, il a le privilège de piloter une Ferrari 750 en Europe, terminant 4ème aux 12 heures de Reims, puis 3ème au Portugal, second de sa classe dans le Tourist Trophy, et remportant le trophée de Nassau. Il courra encore quelques épreuves de voitures de sport, s'octroyant la victoire lors des 1000 km de Buenos Aires. Il court cette même année, sa première course de F1, à Buenos Aires, et termine 3ème. Engagé par la Scuderia Centro Sud, il dispute deux autres épreuves hors-championnat, avant d'aborder l'élite avec sa Maserati 250F.

 

Dès sa première course, Masten réussit à terminer sur le podium, bien qu'étant très loin de Fangio. Il terminera en 4ème position des deux épreuves italiennes, à Monza et à Pescara. La saison suivante sera moins bonne, les heures de gloire de la 250F sont passées. Masten termine cependant 4ème à Monza, mais ne marque aucun point, car il a partagé sa voiture, ce qui n'était plus permis. En F2, il dispute deux courses, terminant à chaque fois sur le podium.

 

En 1959, il devient le troisième pilote de l'écurie Cooper, amis ce titre ne l'empêche nullement de briller, notamment avec une 3ème place sur le circuit de Zandvoort, après avoir mené la course durant 10 tours, puis il mène en Allemagne avant que son moteur n'explose, et enfin au Portugal, il termine second derrière son coéquipier Stirling Moss. Mais à la fin de la saison, il est victime d'un accident pendant une course de F2 au volant d'une Tojeiro-Jaguar, il s'en sort blessé à l'épaule. En 1960, l'écurie Cooper officielle ne prolonge pas son contrat, Masten revient au sein de la Scuderia Centro Sud où il dispose d'une Cooper à moteur Maserati, et les résultats ne sont plus les mêmes.

 

En 1961, il court avec l'écurie Camoradi, sur des Cooper en Formule 1 et sur une Maserati en voitures de sport. Si en F1, les résultats restent très moyens, Masten réussit à s'imposer lors des 1000 km du Nürburgring. Vers la fin de la saison, il part en F1 avec l'écurie UDT Laystall, sur Lotus, mais toujours sans résultat. En 1962, il reprend espoir grâce à sa victoire lors de l'épreuve hors-championnat du Kanonloppet, et il réussit à rentrer dans les points lors de son Grand Prix national.

 

A partir de 1963, Masten commence à se retirer petit à petit de la Formule 1, pilotant pour Reg Parnelle en 1963, puis pour la Scuderia Centro-Sud en 1965, année où il remporte avec Jochen Rindt, les 24 heures du Mans sur une Ferrari du NART. C'est désormais vers les voitures de sport que Masten va poursuivre sa carrière, terminant second à Monza en 1966, il dispute une saison de Can-Am, terminant au mieux 5ème en course. En 1970, avec l'écurie Autodelta, il termine 3ème à Sebring. Il court sa dernière course lors des 24 heures du Mans en 1972. il s'installa à Amsterdam, dans le commerce du diamant.

 

Le 8 novembre 1985, Masten Gregory passe ses vacances en Italie quand il est foudroyé par une crise cardiaque, à l'âge de 53 ans.

Julien