Mario ANDRETTI
...
Mario Gabriele Andretti
Nation : Etats-Unis
Né le 28 février 1940 - Montona (Italie, désormais Croatie) - 76 ans
Premier Grand Prix :
Etats-Unis 1968
Dernier Grand Prix :
Las Vegas 1982
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Champion du Monde en  1978
1968
nc
1969
nc
1970
15
1971
8
1972
12
1974
nc
1975
14
1976
6
1977
3
1978
1
1979
12
1980
20
1981
17
1982
19
18
1
6
2
5
3
8
4
4
5
9
6
6
7
4
8
10
9
9
10
9
11
7
12
8
13
2
14
7
15
4
16
5
17
5
18
2
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
12
1
2
2
5
3
7
4
7
5
5
6
7
7
4
8
2
9
4
10
1
11
3
12
1
13
1
14
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Mario Andretti dispose d'un palmarès hors du commun, aussi bien en F1 que dans les autres catégories.

 

Né à Montona en Italie, la famille Andretti émigre aux Etats-Unis en 1956 et Mario obtient la nationalité américaine 8 ans plus tard, en 1964. Cette même année, Mario participe pour la première fois au championnat USAC (qui deviendra le CART en 1979, puis le ChampCar en 2003), après quelques courses de Midget. Championnat qu'il remportera l'année suivante, titre qu'il conservera en 1966. Mario s'aventure aussi en NASCAR et remportera en 1967, la victoire dans la plus grande épreuve de la compétition, les 500 Miles de Daytona. Il remporte également la première de ses 3 victoires aux 12 heures de Sebring. Mario envisage de faire carrière également dans la F1. Ce sera chose fait en 1968.

 

Avec l'écurie Lotus, il impressionne d'emblée en décrochant la pole-position lors de son premier GP à Watkins Glen. En 1969, il court 3 courses avant de rejoindre March. Cette année-là, il remporte sa troisième couronne dans le championnat USAC et surtout s'adjuge une victoire dans l'épreuve mythique des 500 Miles d'Indianapolis. En 1970, il termine sa première course en Espagne, avec un podium en prime. En 1971, il est engagé par Ferrari. Dès sa première course avec les voitures rouges, il remporte la course à Kyalami. Par la suite, il terminera deux fois 4ème en 1971 et 1972. il remporte également 4 victoires en voiture de sport, offrant à Ferrari, sa dernière palme constructeur dans ce domaine.

 

Après une année sabbatique, Mario est de retour en 1974 avec l'écurie Parnelli, avec qui il courrait en USAC. En 1975, lors de sa première saison à temps plein, il terminera 4ème et 5ème, puis obtiendra une 6ème place en 1976, avant que l'écurie ne fasse ses bagages. Mario trouve refuge chez Lotus. L'écurie n'est pas des plus performantes, mais Mario lui redonnera des couleurs en remportant le dernier GP de la saison au Japon. En 1977, Mario remporte 4 courses et se classe 3ème du championnat. La saison 1978 verra la consécration, 8 pole-positions et 6 victoires suffisent pour que Mario empoche le titre de champion du monde de F1.

 

En 1979 et 1980, Mario continue de courir pour Lotus, mais la voiture manque de fiabilité et de performance. Mario ne remporte plus de victoires, plus de pole, il ne montera qu'une fois sur le podium en Espagne. Mario quitte Lotus pour Alfa Romeo. Hormis une 4ème place en début de saison, il ne marquera pas. Mario courra un GP pour Williams, puis 2 courses pour Ferrari, avec la quelle il décroche une dernière pole et une 3ème place à Monza. Mario se consacrera exclusivement au CART. En 1984, avec l'écurie Newman-Haas, il remporte 6 courses et s'adjuge le titre. Il remportera ensuite une dizaine de victoire jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite en 1993.

 

Il participera 5 fois aux 24 heures du Mans, sans gagner, terminant 2ème en 1995. Il tentera même de participer aux 500 Miles en 2003, avant qu'un accident lors des essais ne l'incite à laisser tomber.

Julien