Fondateur : Kenji Mimura
Nation : Japon
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Classement en Championnat du Monde
1974
nc
1975
nc
1976
nc
Jamais classé en Championnat du Monde (Constructeurs)
L'écurie Maki vit le jour en 1974, équipée d'un célèbre V8 Cosworth, elle fut dessinée par Masao Ono. Cette écurie fut la première écurie nippone à revenir en F1 après le départ de Honda en 1968. Howden Ganley tenta de se qualifier avec la F101 au Grand Prix d'Angleterre 1974 mais sans y parvenir...

Puis au Grand Prix d'Allemagne 1974, Ganley sera victime d'une violente sortie de piste qui lui brisera les deux chevilles. Maki ne continua donc pas la saison 74 et revint en 75 avec une version améliorée de la F101, qui était trop lourde.

Ce nouveau modèle F101-C comporte une nouvelle partie avant. Elle est confiée au pilote Japonais Hiroshi Fushida pour les Grand Prix des Pays-Bas et d'Angleterre mais il ne fera pas mieux que deux non- qualifications.

Puis au Grand Prix d'Allemagne 1975, c'est Tony Trimmer qui essayera à son tour mais pas de miracle, une non-qualification. Et même chose en Autriche et en Italie également...

Au Grand Prix du Japon 1976, fut présentée la nouvelle Maki F102 qui se montre assez étrange dans ses formes et dans les paddocks, elle fera l'unanimité quand à sa laideur. La F101 était trop lourde, mais cette fois la F102 est trop légère ! De plus elle manque de motricité et son moteur ne fut jamais réellement capable de fonctionner.

Résultat, Ton Trimmer été a nouveau contraint au rôle de spectateur pour la course, et ce Grand Prix marque la fin du très impromptu passage de Maki en Formule 1.
Alicia