Luigi FAGIOLI
...
Nation : Italie
Né le 9 juin 1898 - Osimo
Décédé le 20 juin 1952 - Monaco - 54 ans - Accident durant une course de voitures de sport sur Lancia
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1950
Dernier Grand Prix :
France 1951
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
2e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 3e en  1950
1950
3
1951
11
1
1
2
3
3
4
2
5
6
1
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
1
4
2
1
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Au début du championnat du monde, il n'était pas rare de voir des quinquagénaires courir. Luigi Fagioli en fut l'un des meilleurs.

Né à Osimo, Luigi Fagioli débute sa carrière en 1925 dans des courses de Formule Libre et de voitures de sport. Il remporte sa première victoire importante en 1928, sur le circuit de Rimini. A partir de cette année-là, il court pour l'écurie officielle Maserati avec laquelle, il remporte trois nouveaux succès en 1930. En 1931, il remporte sa première victoire en Grand Prix, sur le circuit de Monza. En 1932, il remporte deux courses en Italie. En 1933, Luigi signe en cours de saison pour la Scuderia Ferrari qui utilisait des Alfa Romeo pour la course. Il court cinq Grand Prix, et triomphe à trois reprises.

En 1934, il part rejoindre l'une des deux grandes firmes allemandes, Mercedes-Benz. Avec la monoplace W25, il remporte la victoire à trois reprises : en Italie, en Espagne, et lors de la Coppa Acerbo. En 1935, l'AIACR, l'Association Internationale des Automobiles Clubs Reconnus, organise un championnat des conducteurs, comprenant cinq épreuves. Luigi remporte le Grand Prix de Monaco, qui ne fait pas partie de ce championnat. Il termine deuxième à Spa-Francorchamps, Bremgarten et San Sebastian, il devient ainsi vice-champion derrière son coéquipier Rudolf Caracciola. Il dispute une autre saison avec Mercedes-Benz, avant de passer chez Auto-Union en 1937. Puis c'est la seconde guerre qui éclate, les courses automobiles n'auront plus lieu en Europe avant 1946.

Une fois la guerre finie, Luigi ne reprend pas le volant immédiatement, il ne court qu'une seule course en 1948 pour Maserati. En 1950, le championnat du monde de Formule 1 démarre, il est engagé par Alfa Romeo, formant avec Farina et Fangio, les" 3 F". Luigi ne remporte aucune course de la saison, mais sur six courses, termine une fois troisième, et quatre fois à la deuxième place ! Il termine troisième du championnat, et aurait même pu terminer vice-champion si tous les points avaient été comptabilisés. En 1951, il ne dispute qu'une seule course, le Grand Prix de l'ACF à Reims. Après 24 tours, on lui demande de céder le volant à Fangio. Ce dernier termine la course en vainqueur, faisant de Luigi le vainqueur le plus âgé de l'histoire, à 53 ans et 22 jours ! Mais il n'a pas supporté de devoir partager sa voiture, on ne le verra plus en F1.

Le 20 juin 1952, Luigi Fagioli pilote une Lancia lors du Grand Prix de Monaco de voitures de sport, il est victime d'un accident qui lui coûte la vie. Il avait 54 ans.
Julien