Louis ROSIER
...
Nation : France
Né le 5 novembre 1905 - Chapdes-Beaufort (Puy-de-Dôme)
Décédé le 29 octobre 1956 - Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine) - 50 ans - Accident durant les Coupes de Paris sur Ferrari
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1950
Dernier Grand Prix :
Allemagne 1956
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
6e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 4e en  1950
1950
4
1951
13
1952
nc
1953
nc
1954
nc
1955
nc
1956
19
1
2
3
4
5
1
6
1
7
3
8
3
9
4
10
11
2
12
6
13
2
14
3
15
16
4
17
1
18
19
4
20
21
1
22
23
1
24
25
26
1
27
28
29
30
1
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
2
3
2
4
2
5
2
6
4
7
6
8
3
9
4
10
11
12
13
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Louis Rosier était un bon pilote, mais sans pouvoir s'imposer en championnat.

Né à Chapdes-Beaufort, Louis débuta sa carrière peu de temps avant que n'éclate la seconde guerre mondiale, avec une participation aux 24 heures du Mans sur Talbot. Il reprend le volant des Talbot Lago à partir de 1946. il contribuera aux belles performances de l'équipe, avec une victoire en pré-Formule 1 en 1947 sur le circuit d'Albi. Il remportera également la Coupe du Salon en 1948 et en 1949, il crée sa propre écurie, en utilisant des Talbot Lago T26C. il s'appropriera ainsi le Grand Prix de Belgique. Et en 1950, avec l'apparition du championnat du monde de F1, Louis va tenter sa chance.

Louis se rendra compte que face aux Alfa Romeo Tipo 158, ses chances de briller s'en trouvent amoindrie. Mais il ne désarme pas, il terminera 3ème sur le circuit suisse de Bremgarten, puis lors de l'épreuve suivante à Spa-Francorchamps. Il remportera également deux victoires dans des courses hors-championnat à Albi et aux Pays-Bas. Cette année-là, louis va remporter les 24 heures du Mans, en réalisant l'exploit de conduire plus de 23 heures, un total de 254 tours, n'en laissant que 2 à son fils Jean-Louis ! La saison suivante, Louis ne pourra monter sur le podium en championnat, mais il remportera également 2 victoires en-dehors du championnat à Bordeaux et à Zandvoort.

En 1952, Talbot Lago quitte la F1, la réglementation change au profit des F2. Il court donc la saison avec une Ferrari 500, la meilleure voiture du plateau. Louis terminera 2ème à Pau et remportera la victoire à Albi et Cadours, dans des courses de F2. mais en championnat, il n'arrive pas à se hisser au niveau des Ascari, Farina et Taruffi, il ne marquera aucun point. En 1953 la situation ne s'arrange guère, il ne peut faire mieux que 8ème en F1, mais remporte deux épreuves de F2 en France. il court toujours pour Ferrari en 1954, puis quitte la Scuderia pour Maserati. Il termine 3ème à Cadours en 1954 et second dans la course d'Albi en 1955.

Le 29 octobre 1956, Louis Rosier dispute une course sur le circuit de Montlhéry, et est victime d'un accident qui lui coûtera la vie. Il allait avoir 51 ans.
Julien