Len SUTTON
...
Lenard Dale Sutton
Nation : Etats-Unis
Né le 9 août 1925 - Aims
Décédé le 4 décembre 2006 - Portland - 81 ans - Cancer
Premier Grand Prix :
Indianapolis 1958
Dernier Grand Prix :
Indianapolis 1960
Meilleur classement :
30e
Meilleure qualification :
5e
Jamais classé en Championnat du Monde
1958
nc
1959
nc
1960
nc
1
2
3
4
1
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
1
22
23
24
25
26
1
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
1
30
31
2
32
33
34
Position à l'arrivée
Len Sutton était un des derniers rescapés de la cohabitation Indy 500 / F1 des années 50.

Sutton commenca par être mécanicien en charge des avions des garde-côtes en oregon, où il est né.
Il rencontre, en 1947, Rolla Vollstedt, un constructeur de midget, sur l'ovale de Portland. Len est alors décidé, il sera pilote de course.
Vollstedt lui propose donc d'essayer un midget de sa construction, mais la séance s'écourtera à la suite d'un tonneau.

Sa "vraie" carrière commencera donc en Stock Car où il acquiert les titres 1949, 1950, 1954 et 1955 de la division Ouest
Len fut un vrai pilote polyvalent (comme son ami Mario Andretti) puisqu'en parallèle du Stock Car, il fit des courses de midgets en grimpant les échelons, jusqu'en ChampCar en 1955 (avec une Vollstedt encore).
Les courses organisées par l'AAA à l'époque mêlent ovales, routes, pistes sur terres et Pikes Peak, célèbre course de côte à laquelle il ne participera pas)

En 1956, il décide d'aller à Indianapolis. malheureusement aux essais, sa monoplace, une Lesovsky décolle et attérit à l'envers. En l'absence d'arceau, c'est le casque de Len qui racle la piste avant que la monoplace ne s'arrête, quelques centaines de mètres plus loin. Les organisateurs craignent la mort instantannée de Sutton, mais après quelques semaines de repos à l'hôpital, il est plus motivé que jamais.
Malgré cela, il n'a jamais eu un tempérament aveugle, il était soucieux de son matériel et était prêt à sacrifier un podium pour cela.

Il ne finira les 500 miles d'Indianapolis qu'une seule fois en 1962 (avec une seconde position).

A Indianapolis en 1964, il voit McDonald et Sachs se percuter et se tuer devant lui. sa femme présente sur les lieux croit halluciner lorsqu'elle le voit sortir une fois de plus indemme du nuage de fumée.

En 1965, l'USAC organise les championnats, les monoplaces ont maintenant un moteur central et les courses sur terre disparaissent lentement. Il s'engage en ChampCar avec une Vollstedt (toujours). Voyant Kenyon sortir grièvement brûlé après son accident à Langhorne, il décide de raccrocher, ayant vu trop de dégâts dans son sport.

A 80 ans, il pilota cependant encore sur une Vollstedt lors d'une course d'anciens

Avec 3 victoires en 75 départs en Champ Car, Sutton n’a pas le plus beau palmarès, mais il est resté dans les mémoires comme un pilote qui se sortait quasiment indemne des accidents les plus terribles.

D'un naturel modeste, il souhaitait envoyer ses félicitations à Danica Patrick pour la féliciter pour sa 4e place aux essais d’Indianapolis 2005, mais il ne l'a pas fait, persuadé qu’elle ne saurait pas qui il était.

Len Sutton sortira finalement perdant de sa longue lutte contre le cancer à l’age de 81 ans.
Guillaume