Fondateur : Frank Kurtis (1908-1987)
Nation : Etats-Unis
Premier Grand Prix :
Indianapolis 1950
Dernier Grand Prix :
Indianapolis 1960
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Classement en Championnat du Monde
1958
nc
1959
nc
1960
nc
Jamais classé en Championnat du Monde (Constructeurs)
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 6e en 1950 (Johnnie PARSONS), 1954 (Bill VUKOVICH)
6
1
7
2
5
3
5
4
7
5
5
6
6
7
9
8
7
9
7
10
6
11
8
12
4
13
7
14
5
15
6
16
6
17
5
18
7
19
6
20
6
21
6
22
5
23
8
24
7
25
6
26
7
27
5
28
4
29
2
30
3
31
4
32
8
33
34
Position sur la grille de départ
5
1
5
2
6
3
4
4
7
5
6
6
8
7
6
8
5
9
7
10
6
11
5
12
5
13
6
14
4
15
5
16
8
17
7
18
6
19
2
20
7
21
6
22
7
23
2
24
8
25
10
26
5
27
9
28
8
29
6
30
3
31
4
32
6
33
34
Position à l'arrivée
Entre 1950 et 1960, les 500 Miles d'Indianapolis étaient considérés comme épreuve de F1. Les meilleures voitures de cette période étaient incontestablement des Kurtis Kraft.

Frank Kurtis commença sa carrière dans le sport automobile en tant que réparateur des Midgets de l'écurie de Tommy Lee et de Willet Brown. C'est à la fin des années 30 que Kurtis commença à produire ses propres monoplaces de Midgets. La seconde guerre mondiale interrompit rapidement son entreprise, qui rependra en 1946, dans les Midgets, amis aussi dans le championnat national AAA. Cette année-là, trois monoplaces Kurtis Kraft sont sur la grille de départ de l'Indy500, aucune ne pourra terminer la course. En 1947, Cliff Bergere et Herb Ardinger amènent la voiture à la 4ème place.

En 1948, on comptait 10 Kurtis Kraft au départ de l'indy500, Duke Nalon en mènera une sur le podium, en terminant 3ème. La semaine suivante, Emil Andres remporte la première victoire de la firme à Milwaukee, 3 autres pilotes remporteront des victoires pour Kurtis. En 1949, Johnnie Parsons échoue pour al victoire à Indianapolis, mais remportera 5 autres courses et devient champion AAA. La saison suivante, Parsons remporte l'épreuve, interrompue après 138 tours à cause de la pluie. En 1951, les Kurtis Kraft occupent entièrement le podium à Indianapolis, tandis que Bettenhausen remporte 9 courses et le titre.

En 1952, Vukovich est à deux doigts de remporter l'Indy500, qaund sa voiture file tout droit dans le muret, la victoire revient à la Kuzma de Ruttman. Mais Chuck Stevenson gagne deux épreuves et le titre. Les Kurtis Kraft prennent leur revanche en 1953, en occupant les 7 premières places à Indy. Sam Hanks remporte le titre avec deux victoires. En 1954, Bill Vukovich remporte l'Indy500, mais c'est Jimmy Bryan sur sa Kuzma qui devient champion. En 1955, Bill Vukovich mène l'épreuve à Indianapolis, mais est victime d'un accident dans lequel il perdra la vie. Les Kurtis Kraft occuperont le podium, avec en tête Bob Sweikert, qui deviendra champion à la fin de l'année.

Et à partir de 1956, les Kurtis Kraft vont connaître un passage à vide, les voitures sont dépassées par les Watson, Kuzma et Lesovsky. Durant trois saisons, aucune de ces voitures ne remporteront de victoires en USAC. Il faudra attendre 1959 pour revoir une Kurtis Kraft triompher, sur l'ovale de Langhorne grâce à Van Johnson. Cette même saison, Rodger Ward dispute le GP des Etats-Unis dans le championnat du monde de F1 avec un Midget. A la fin de la décennie, Frank Kurtis vend ses Midgets à Johnny Pawl, puis son industrie à Ralph Pratt en 1962. Les Kurtis Kraft courront jusqu'en 1964.

Frank Kurtis est décédé en février 1987, il avait 79 ans.
Julien