Johnny CECOTTO
...
Alberto Cecotto
Nation : Vénézuela
Né le 25 janvier 1956 - Caracas - 60 ans
Premier Grand Prix :
Brésil 1983
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1984
Meilleur classement :
6e
Meilleure qualification :
15e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 20e en  1983
1983
20
1984
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
1
15
1
16
4
17
2
18
3
19
1
20
21
1
22
2
23
24
1
25
2
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
1
6
7
8
1
9
1
10
2
11
1
12
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Johnny Cecotto a commencé sa carrière sur deux roues avant de passer aux monoplaces.

 

Né à Caracas, Alberto, fils d'immigrants italiens, commence à courir sur des motos Honda 750cc au Venezuela. Il va ensuite s'inscrire pour les championnats du monde dans les catégories 250cc et 350cc pour la saison 1975 avec Yamaha. En 250cc, il remporte deux épreuves, tandis qu'en 350, il gagne à quatre reprises et s'empare du titre mondial, il devient le plus jeune champion de cette catégorie. Il remporte également l'épreuve d'Imola en 750cc, puis l'année suivante devient le plus jeune vainqueur du Daytona 200. En 1977, un accident en début de saison l'élimine de la course au titre, mais il prendra sa revanche en 1978 en s'emparant du titre mondial avec trois victoires.

 

En 1980, Johnny commence à courir en Formule 2, d'abord avec une March appartenant à Mike Earle, puis à partir de 1981, abandonnant sa carrière de motocycliste, il court avec Minardi, terminant 4e lors du BARC 2000, avant de passer dans l'écurie officielle March pour le reste de la saison où il termina 6e à trois reprises. La saison 1982 sera encore meilleure, il remporta trois victoires : le BARC 2000, ainsi que le Grand Prix de Pau et celui d'Enna-Pergusa, à la fin de la saison, il termine vice-champion d'Europe derrière son coéquipier Corrado Fabi. De belles performances qui valent au pilote vénézuélien un volant dans l'équipe de F1 Theodore.

 

Il court en compagnie d'un autre sud-américain, le colombien Roberto Guerrero. Mais la voiture n'est pas des plus compétitives ainsi c'est une belle performance de voir Johnny terminer dans les points pour sa deuxième course de F1, mais le reste de la saison se résumera à une lutte lors de chaque Grand Prix pour la qualification. A la fin 1983, Theodore disparaît de la F1, Johnny part rejoindre l'écurie Toleman, en compagnie d'Ayrton Senna. La voiture n'est hélas pas très fiable et Johnny se retrouve au mieux 9e l'arrivée. Lors des essais du Grand Prix de Grande-Bretagne, le pilote est victime d'un terrible accident qui lui vaudra une hospitalisation pour ses jambes cassées et il devra dire adieu à sa carrière en Formule 1.

 

C'est désormais vers les voitures de tourisme que Johnny va se diriger. En 1988, il court le championnat de DTM avec Mercedes, il s'impose sur l'AVUS et sur le Hungaroring. La saison suivante, il passe chez BMW et court également le championnat de voitures de tourisme italien. Il termine vice-champion de DTM en 1990, derrière Stuck. Il remporte de nombreuses courses dans les championnats allemand et italien et réussit à décrocher le titre de STW, en 1994, avec quatre victoires. En 1995, il court également le championnat britannique. En 1996, en plus d'être vice-champion italien, il dispute des épreuves de voitures de sport avec McLaren et remporte trois courses. En 1997, il termine 3e du STW avec trois victoires, puis remporte le titre en 1998 en gagnant cinq courses. En 2001 et 2002, il court le championnat allemand de V8 Superstar et remporte huit courses et deux titres.

 

Johnny Cecotto court toujours dans quelques courses d'endurance tandis que son fils, Johnny Jr., court en Italie.

Julien