Johnnie PARSONS
...
John Parsons
Nation : Etats-Unis
Né le 4 juillet 1918 - Los Angeles
Décédé le 8 septembre 1984 - Van Nuys - 66 ans
Premier Grand Prix :
Indianapolis 1950
Dernier Grand Prix :
Indianapolis 1958
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
5e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 6e en  1950
1950
6
1951
nc
1952
nc
1953
nc
1954
nc
1955
nc
1956
16
1957
nc
1958
nc
1
2
3
4
1
5
2
6
7
2
8
9
10
11
12
13
14
1
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
1
27
28
29
30
1
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
1
2
3
1
4
5
6
7
8
9
1
10
1
11
1
12
13
14
15
1
16
17
18
19
20
2
21
22
23
24
25
1
26
27
28
29
30
31
1
32
33
34
Position à l'arrivée
Entre 1950 et 1960, les 500 Miles d'Indianapolis étaient considérés comme épreuve de F1. Le premier à s'y imposer, en 1950, était Johnnie Parsons.

Né à Los Angeles, Johnnie commença sa carrière dans les courses de Midgets. En 1942, avant que la seconde guerre mondiale n'interrompe les courses automobiles, Johnnie remporta le championnat UMA avec un score de 18 victoires. La guerre finie, il passe au championnat national AAA. En 1948, il remporte sa première course en championnat, à la fin de la saison, dans l'Illinois. La saison suivante, Johnnie remporte la première course et manque la victoire à Indianapolis, terminant second derrière Holland. Mais avec 4 autres victoires, il devient champion américain.

En 1950, les 500 Miles d'Indianapolis sont désormais un GP comptant pour le championnat du monde de F1. Johnnie Parsons va donc débuter en F1. Sa carrière débute plutôt bien, il se retrouve 5ème sur la grille de départ, et dès le 10ème tour, prend le commandement de la course, qu'il devra abandonner par moment à Rose et Holland. Puis la pluie finit par faire son apparition, et au 139ème tour, le drapeau rouge indique la fin de la course, Johnnie alors en tête, remporte la victoire. Il en remportera une autre en championnat AAA, à la fin de la saison, mais doit abandonner le titre.

Les autres saisons ne porteront pas plus chance à Johnnie. En 1951, pourtant bien placé, sa voiture l'oblige à abandonner tôt dans la course. En AAA, il remportera une épreuve en Arizona. La saison suivante, Johnnie récidive en Arizona, tandis que dans l'Indiana, il ne peut réitérer sa performance de 1950. Ce sera sa dernière victoire. DE 1953 à 1955, les 500 Miles ne porteront toujours pas chance à Parsons.

Pourtant, en 1956, semble apparaître un léger mieux. Avec une Kuzma, il réalise un très bon temps aux qualifs, se classant 6ème. Et en course, il réussit à couvrir 16 tours en tête, avant que Freeland, puis Flaherty ne s'impose. Johnnie finira la course à la 4ème place. Il disputera cette épreuve encore 2 fois, avant de se retirer en 1958. Il continuera tout de même la course jusque dans les années 70, en Midgets, sur al côte Ouest.

Alors qu'il venait d'être nommé au Hall of Fame des pilotes nationaux de Midgets, Johnnie Parsons s'éteint le 8 septembre 1984 à Van Nys, à l'âge de 66 ans.
Julien