John McNICOL
...
Nation : Afrique du Sud
Né le 12 mars 1942 - Johannesburg (Gauteng)
Décédé le 31 juillet 2001 - Klip River (KwaZulu-Natal) - 59 ans - Assassiné
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Jamais classé en Championnat du Monde
John a connu un début de carrière difficile en F1. Ses débuts eurent lieu dans le cadre du Championnat d'Afrique du Sud de F1, en 1966. John pilotait alors une Lotus à moteur Climax. En 1966, il finit 24è du Championnat, 12è en 67 puis 10è en 1968.

Le déclic eut lieu l'année d'après. Pour la saison 69, Mc Nicol choisit de se tourner vers une Lola sur laquelle il va greffer un moteur Ford. Avec se package, John va remporter 2 victoires, accompagnées par 6 places de troisième. En fin de saison, à l'issue du Rand Winter Trophy qu'il vient de remporter, John est sacré champion d'Afrique du Sud.

Mais l'embellie fut de courte durée. John troquera son moteur Ford contre un moteur Chevrolet. Les courses se ressemblèrent toutes ; abandon ou place anonyme. Les classements au championnat s'en ressente également : John glisse à la 8è position. En 1971, John a beau échanger sa Lola contre une Mc Laren, toujours avec le moteur Chevrolet, rien n'y fit. 5è en 72 puis 73, John ne retrouve plus le goût de la victoire.

Il prend alors la décision de s'acheter une March à moteur Cosworth. En 1973, John va sélectionner les courses auxquelles il va participer afin d'économiser sa nouvelle monture. Cela lui réussit bien puisqu'il parvient à remporter les Goldfields 100 en fin de saison. L'année suivante, il décide d'enfin tenter sa chance en GP. Il s'aligne donc au volant d'une Lotus-Cosworth de la puissante Scuderia Scribante. Malheureusement pour lui, l'écurie désargentée ne peut se permettre d'aligner deux monoplaces et préfère laisser la priorité à Dave Charlton. Très affecté par cette histoire, John retourne à sa March mais ne participe qu'à 3 courses du calendrier. Fin 1974, John arrête les frais, les coûts de l'essence étant devenu exorbitant à cause la crise pétrolière.
Axlex