Jochen MASS
...
Nation : Allemagne
Né le 30 septembre 1946 - Dorfen - 70 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1973
Dernier Grand Prix :
France 1982
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
4e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 6e en  1977
1973
nc
1974
nc
1975
8
1976
9
1977
6
1978
nc
1979
18
1980
17
1982
nc
1
2
3
3
4
3
5
3
6
2
7
3
8
8
9
4
10
4
11
4
12
7
13
7
14
9
15
5
16
8
17
7
18
3
19
6
20
3
21
7
22
23
3
24
4
25
3
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
1
1
2
6
3
7
4
4
5
9
6
8
7
5
8
4
9
3
10
5
11
2
12
3
13
2
14
2
15
1
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Jochen Mass possède un palmarès impressionnant en voitures de sport, dommage que la F1 ne lui ait pas apporté plus de satisfactions.

Né à Dorfen, Jochen passa à la Formule 2 en 1972, et se montra très rapide très tôt, dès sa 3ème course, lors de l'Eifelrennen, il mène sa March à la victoire. Mais le reste de la saison ne sera pas aussi glorieux. L'année suivante, il court pour l'écurie Surtees en F2, et fait ses débuts en F1 lors du GP de Grande-Bretagne également avec Surtees.

Jochen ne courra que trois courses cette année-là, terminant tout de même aux portes des points en Allemagne. Pendant ce temps, il reporte deux courses de F2, et avec d'autres podiums, devient vice-champion de la catégorie. Il abandonne la F2 la saison suivante pour se consacrer à la F1. L'ensemble de la saison est plus que décevant avec la Surtees TS16, peu fiable et peu performante. Mais en courses hors-championnat, il se classa 4ème au Brésil et second à Silverstone, ce qui conduira McLaren à l'engager pour les deux dernières courses de la saison.

En 1975, il devient le coéquipier d'Emerson Fittipaldi, champion du monde en titre. Lors de sa deuxième course, Jochen monte sur le podium et en Espagne, après le tragique accident de Rolf Stommelen qui coûta la vie à 5 spectateurs, le drapeau rouge est abaissé, et Jochen alors en tête décroche son unique victoire dans le championnat du monde de F1. Jochen montera deux fois encore sur le podium en F1, mais le brésilien était trop fort. Pendant ce temps, il court également en voitures de sport, remportant deux courses. La saison suivante, Jochen voit Fittipaldi remplacé par James Hunt, qui le dépasse aussi en performances. Il terminera 3ème en Afrique du Sud et en Allemagne, tandis que Hunt décroche le titre. Alors qu'en voitures de sport, Jochen cartonne avec 8 succès en 11 courses !

La saison suivante, rien ne change ou presque, Jochen réalise une bonne saison avec une 2ème place en Allemagne, mais reste toujours derrière son coéquipier. Encore une fois, c'est dans les autres catégories qu'il trouve satisfaction : 2 victoires en 2 courses de F2, et trois succès en voitures de sport. En 1978, il part pour l'écurie de son compatriote, ATS. Mais la voiture est mauvaise, et Mass terminera la saison avec un score vierge, manquant de se qualifier à trois reprises. Il décide de quitter l'écurie pour Arrows. Sa meilleure performance de l'année sera une 4ème place à Brands Hatch, en-dehors du championnat. Sinon, il ne marquera que 3 points.

1980 verra apparaître un léger mieux, Jochen réussit à terminer 4ème dans les rues étroites de la principauté, tandis que son coéquipier Patrese termine second aux Etats-Unis. Comme l'année précédente, c'est hors-championnat qu'il réalise sa meilleure performance, second en Espagne. Jochen décide de prendre une année sabbatique en F1, tandis qu'il court en voitures de sport, terminant second au Nürburgring. En 1982, il fait un retour avec March, mais souvent condamné à partir en fond de grille pour arriver hors des points, le pilote allemand décide d'arrêter la F1.

La même saison, il terminera second au Mans, remportant 3 victoires en voitures de sport, qui allait devenir son terrain de prédilection. De 1984 à 1987, il monte très souvent sur le podium, remportant également sept courses. En 1988, il décide de quitter Porsche pour l'écurie Sauber-Mercedes. Très performant, grand gagneur, il ne prendra pourtant jamais le titre. En 1988, il remporte 4 victoires, avant la saison 1989 ou vainqueur des 24 heures du Mans, il remporte également 4 courses avec Jean-Louis Schlesser, qui sera sacré champion. Les deux saisons suivantes, il entraînera des jeunes recrues, dont Michael Schumacher, avant de se retirer de la compétition en 1991.

Jochen Mass fit une autre apparition en course, au Mans en 1995. Depuis, il est commentateur et directeur d'écurie.
Julien