JJ LEHTO
...
Jyrki Jarvilehto
Nation : Finlande
Né le 31 janvier 1966 - Espoo - 50 ans
Premier Grand Prix :
Espagne 1989
Dernier Grand Prix :
Australie 1994
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
4e
Casque
Casque
Meilleur classement en Championnat du Monde : 12e en  1991
1989
nc
1990
nc
1991
12
1992
nc
1993
13
1994
24
1
2
3
1
4
1
5
1
6
3
7
8
2
9
1
10
5
11
5
12
2
13
3
14
3
15
7
16
6
17
3
18
3
19
5
20
1
21
2
22
1
23
2
24
2
25
3
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
1
3
1
4
1
5
1
6
4
7
5
8
6
9
2
10
3
11
2
12
2
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Jyrki Jarvilehto de son vrai nom était promis un bel avenir en formule 1.

Ayant remporté en 1986 les championnats scandinaves européens et finlandais de Formule Ford 1660, il intégra le championnat de Formule Ford 2000 l'année suivante, et le domina de la même manière.

La saison 1988 fut aussi fructueuse que les 2 précédentes car il remporta le célèbre et très relevé championnat britannique de Formule 3.

Son aventure F3000 fut moins fructueuse et accéda à la Formule 1 via l'écurie Onyx en fin de saison 89.

Il restera dans cette écurie jusqu'à la fin de la saison 1990 en n'ayant pas marqué le moindre point.

En 1991, il intègre l'écurie Dallara-Judd et réussira l'exploit de décrocher la troisième place du grand prix de San Marin. Cela sera hélas un résultat sans suite car il ne marquera plus le moindre point cette saison.

La saison 1992 sera désastreuse pour le finlandais. Bien qu'ayant hérité des moteurs Ferrari il ne décroche pas le moindre point pour Dallara cette année là.

C'est alors qu'il intègre la toute nouvelle écurie de Formule 1 Sauber pour la saison 1993. Après un début de saison prometteur où il décroche 5 points en l'espace de 4 courses, il rentrera progressivement dans le rang.

C'est alors que la chance lui sourit. Il est recruté pour 1994 chez Benetton au côté de Michael Schumacher, mais se cassa le cou lors d'un accident d'intersaison et ne pût participer au début du championnat.
Ayant réintégré son baquet pour le GP de San Marin, il sera victime d'un très gros crash : il sera percuté par l'arrière par la Lotus de Pedro Lamy après avoir calé au moment du départ. Il sera remercié par Briatore après le GP du Portugal pour manque de résultat. Il trouva refuge chez Sauber pour les 2 derniers GP de la saison et de sa carrière F1.

L'année suivante, en 1995, Lehto se tourne vers l'endurance et remporte les 24 heures du Mans sur une McLaren GTR, aux côtés de Dalmas et Sekiya.

Il se tournera par la suite vers le DTM, le CART et sera titré champion ALMS 2004 sur une Audi R8 du team Champion. C'est justement pour cette écurie qu'il remporte une seconde fois Le Mans en 2005, avec Kristensen et Werner.
Kimika et Tony