Jean-Marc GOUNON
...
Nation : France
Né le 1 janvier 1963 - Aubenas (Ardèche) - 53 ans
Premier Grand Prix :
Japon 1993
Dernier Grand Prix :
Portugal 1994
Meilleur classement :
9e
Meilleure qualification :
22e
Jamais classé en Championnat du Monde
1993
nc
1994
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
1
22
23
1
24
2
25
5
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
1
11
12
13
14
1
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Jean Marc Gounon, francais, né le 1er janvier 1963, à Aubenas, fit ses débuts en compétition en Karting en 1978.

Il débuta en monoplace, en 1985, dans une formule Renault et termina 10eme du championnat. En 1986, il gagna 2 courses et termina 2ème du championnat derrière Comas. En 1987, il partait favori mais termina une nouvelle fois second du championnat avec 4 victoires. Mais ce fut suffisant pour courrir, en 1988, avec l'écurie Promatecme dans une Dallara F388 Alfa Romeo, en F3 Française, mais Comas domina encore cette année là, il termina cependant 4ème et fut le Rookie de l'année. En 1989, il rejoint Oreca et gagna le titre en réalisant 5 victoires, c'est la meilleure année de sa carrière.

Il impressionna tellement qu'en 1990, il passa en F3000 avec l'écurie Mansell-Madgwick écurie co-dirigé par Nigel Mansell où il finit notamment 3ème à Hockenheim mais termina seulemebt 9ème du championnat puis en 1991 il courra pour Miku Earle's 3001, il gagna une course et finit 6eme du championnat. Malheureusement pour lui, il court dans les Top Teams l'année où leur monoplace ne sont pas performantes.... En 1992, il pilotera chez DAMS, il gagne à MagnyCours et finit le championnat à nouveau à la 6 ème place. Et ce fut suffisant, pour signer chez March, pour la saison 1993, mais malheureusement pour lui, l'écurie ferma ses portes suite à des difficultés financières...

En 1993, il eu droit à un test chez Larrousse et à la fin de la saison, il remplaça Christian Fittipaldi chez Minardi pendant 2 courses qui se soldèrent par 2 abandons. En 1994, il passa la plupart de la saison en Super Tourisme en France avec l'ecurie BMW et grâce à l'argent du gouvernement français, il put courrir chez Simtek pendant 7 courses où sa meilleure place fut 9ème, ce qui fut le meilleur résultat de l'écurie pendant son existence. Ce fut malheureusement pour lui, ses seules expériences en Formule1.

Puis apres sa courte carrière en F1, Gounon se consacra au GT et notamment aux 24h du Mans où il y participa à huit reprises avec comme meilleure place : 2ème en 1997. Il participa aussi au trophée Andros, FIA GT, AMERICAN Le Mans Series.
Laëtitia