Jean-Denis DELETRAZ
...
Nation : Suisse
Né le 1 octobre 1963 - Genève - 52 ans
Premier Grand Prix :
Australie 1994
Dernier Grand Prix :
Europe 1995
Meilleur classement :
15e
Meilleure qualification :
24e
Jamais classé en Championnat du Monde
1994
nc
1995
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
2
24
1
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
1
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Pilote suisse qui a appris le pilote en France sur le circuit de La Châtre. Il débute en compétition en 1985, dans le championnat français de Formule Ford. Il y brille en remportant 2 succès qui lui ouvrent les portes de la F3 l'année suivante. Sa saison au volant d'une Swica à propulsion Alfa Roméo ne sera pas une franche réussite et l'année suivante il se lance dans diverses compétitions avant de débuter en F3000 en 1988. Si son début de saison fut catastrophique avec 3 non qualifications et autant d'abandons, son transfert sur une Lola lui permettra d'accrocher 2 podiums.

 

Les deux saisons suivantes seront calamiteuses et la côte de JDD ne fera que s'effriter au fur et à mesure. Dès lors, il se rabattra sur le Championnat de France de Tourisme et deviendra pilote d'usine pour Seat en 1994. A la fin de l'année, malgré une absence de résultats chronique, Jean Denis parvient à s'installer dans le baquet de la seconde Larrousse pour le GP d'Australie, moyennant finance bien sur. Qualifié en avant dernière position (devant une Simtek et les deux Pacific), Deletraz sera contrant à l'abandon 56è tour sur un problème de boite de vitesse, alors qu'il occupait la dernière place.

 

L'année suivante, il assurera un intérim de 2 courses chez Pacific. Au Portugal, il se qualifie en dernière position à près de 5 secondes de la Forti de Roberto Moreno. Il abandonnera au 14è tour, victime de... crampes, alors qu'il devançait la poussive voiture de Moreno. Pour le GP d'Europe, disputé sous la pluie, Deletraz est une nouvelle fois qualifié en dernière position, mais ce coup-ci à moins de 2 secondes de la 23è position. Deletraz, dans ces conditions difficile parviendra à rallier l'arrivée en 15è position, luttant jusqu'au bout avec la Tyrrell de Tarquini. Au final, il finit à 7 tours du vainqueur, et Pacific préfère rappeler Gachot pour finir la saison.

 

Une fois tout son budget dépensé, Deletraz ne revint plus jamais en F1 et on le croisera de ci, de là sur des courses de Tourisme ou de GT.

 

Il est néanmoins utile de rappeler que Jean Denis est l'un des derniers pilotes à avoir couru la même année les 24H du Mans et un GP de Formule 1.

Axlex