James HUNT
...
James Simon Wallis Hunt
Nation : Royaume-Uni
Né le 29 août 1947 - Belmont
Décédé le 15 juin 1993 - Londres - 45 ans - Crise cardiaque
Premier Grand Prix :
Monaco 1973
Dernier Grand Prix :
Monaco 1979
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Champion du Monde en  1976
14
1
10
2
8
3
4
4
1
5
8
6
8
7
8
8
6
9
5
10
3
11
1
12
3
13
5
14
3
15
16
17
3
18
1
19
20
21
22
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
10
1
6
2
7
3
7
4
2
5
3
6
4
7
2
8
2
9
2
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Alors que le titre semblait quasi-impossible à jouer en 1976, James Hunt finira finalement champion du monde.

Né à Belmont, James finance de lui-même ses premières expériences de la compétition automobile sur des Minis, avant de passer à la Formule Ford 1600 dès la saison 1968 avec une Alexis, puis passe sur Merlyn en 1969. En 1970, en F3, il remporte les épreuves de Rouen et de Zolder sur une Lotus 59. A la fin de la saison, sur le circuit de Crystal Palace, il s'accrochage avec Dave Morgan dans le dernier tour et après être sorti de sa voiture, s'en va faire justice lui-même ! En 1971, une série d'accident et d'incidents mécaniques gâchent sa saison. En 1972, il utilise une March engagée par lord Alexander Hesketh, d'abord en F2, puis il passe rapidement à la Formule 2, il terminera 3e sur le circuit de l'Oulton Park. La saison suivante, après un podium lors de la Race of Champions et tout en courant en F2 sur une Surtees, le voilà dans le haut de tableau.

Avec une March 731 de Hesketh Racing, James va courir le championnat de Formule 1 à partir du GP de Monaco. Vers la fin de la course, il réussit à rentrer dans les points avant que son moteur ne l'oblige à rétrograder en 9e position. Mais James prend sa revanche en terminant 6e lors de sa course suivante, puis monte sur le podium aux Pays-Bas, et à Watkins Glen, il termine à moins d'une seconde de Peterson. Pour la saison 1974, l'écurie Hesketh utilise désormais ses propres monoplaces. En début de saison, il triomphe au volant de l'une d'elle au BRDC International Trophy. Mais en championnat, un manque de fiabilité empêche James de réaliser une très bonne saison, cependant, il termine en 3e position à 3 reprises dans la saison, dont le GP d'Autriche, alors qu'après un arrêt au stand, il s'était retrouvé 18e. Et finalement en 1975, James remporte son premier GP sur le circuit de Zandvoort, devant la Ferrari de Niki Lauda. Il termine également second en France et en Autriche.

En 1976, Fittipaldi quitte l'écurie Mclaren pour celle de son frère, James saisit l'occasion et se retrouve au volant d'une voiture capable de jouer le titre face à Ferrari. Dès l'ouverture de la saison, il décroche sa première pole position. Il remporte deux épreuves hors-championnat, la Race of Champions et le BRDC International Trophy, avant de remporter sa première victoire avec McLaren en championnat en Espagne. Pendant le GP d'Allemagne, Niki Lauda, leader au championnat, est victime d'un accident qui faillit lui être fatal. James a 26 points de retard sur l'autrichien, et il reste 6 épreuves dans la saison. Il va remporter 3 courses supplémentaires et revient à 3 points. Au début de la course japonaise, Lauda décide de se retirer jugeant trop dangereux de conduire, James va terminer sur le podium, et pour un point, il remporte la couronne mondiale.

La saison 1977 commence pour le champion en titre par 3 pole positions consécutives, mais face à Niki Lauda, qui a parfaitement récupéré de son accident de l'année précédente, James ne peut réussir à conserver son titre. Il réussira néanmoins à remporter la Race of Champions, ainsi que trois Grand Prix en championnat. Mais la saison 1978 sera décevante, avec la voiture de la saison 1977, qui manque de fiabilité, il ne peut à nouveau remporter de victoires, il montera sur le podium lors du GP de France. En 1979, il décide de quitter Mclaren pour l'écurie de Walter Wolf, qui fut très performante à ses débuts, mais qui est en plein déclin. Il ne termine qu'une course, 8e à Kyalami. Considérant que le risque pris en course est trop important par rapport à ses résultats, il décide à l'issue de la course monégasque, de quitter la compétition automobile. Il reste cependant accroché à la Formule 1, puisqu'à partir de 1980, il rejoint Murray Walker pour commenter les GP sur la BBC.

Le 15 juin 1993, James Hunt succombe à une attaque cardiaque dans sa résidence londonienne, à l'âge de 45 ans.
Julien