Fondateur : Sir William Lyons (1901-1985)
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Australie 2000
Dernier Grand Prix :
Brésil 2004
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
2e
Classement en Championnat du Monde
Meilleur classement en Championnat du Monde (Constructeurs) : 7e en 2002, 2003, 2004
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 9e en 2002 (Eddie IRVINE)
49 points
0.58 pts / GP
9.80 pts / saison
000 002 tours en tête
000 008 kms en tête
007 738 tours parcourus
037 092 kms parcourus
1
1
2
3
3
4
2
5
6
6
5
7
6
8
9
9
10
10
16
11
13
12
17
13
22
14
11
15
17
16
11
17
3
18
5
19
8
20
5
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
2
3
2
4
2
5
8
6
12
7
10
8
10
9
14
10
13
11
6
12
10
13
7
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Filiation : Stewart (1997-1999) -> Jaguar (2000-2004) -> Red Bull (2005-)

Jaguar aura eu une existence en F1 courte mais très insatisfaisante pour son propriétaire, le géant américain Ford.

Jaguar est née du désir du géant américain Ford de revenir en Formule 1, choisissant de baptiser l'écurie au nom de sa plus prestigieuse filiale européenne. Cette écurie repose sur les bases de l'écurie Stewart. La première saison n'est pas à la hauteur des espérances de Ford. Eddie Irvine, venant de chez Ferrari, se classe 4ème à Monaco et 6ème en Malaisie. Quant à son coéquipier Johnny Herbert, sa saison se termine avec un score vierge. Jaguar n'aura donc que peu marqué.

En 2001, Paul Stewart est atteint d'un cancer, Jaguar change de chef, Bobby Rahal. Puis l'arrivée de Niki Lauda va causer une crise interne à l'intérieur de l'écurie. La saison 2001 n'est guère meilleure, sauf à Monaco où Irvine, auteur d'une belle 6ème place en qualifs, termine sur le podium, derrière les Ferrari. Jaguar se retrouve 8ème. En 2002, les résultats ne sont guères meilleurs, la voiture est pitoyable en course, peu fiable, Jaguar concentre tous les défauts. A Monza, Irvine réalisera un exploit similaire à Monaco en 2001 : 5ème sur la grille de départ, il termine également 3ème. Jaguar décroche la 7èma place au classement. Des mauvais choix dans l'équipe et des résultats en demi-teinte vaudront à Niki Lauda d'être renvoyé à la fin de la saison 2002, après avoir renvoyé Pedro de la Rosa, et Eddie Irvine, ce qui est paradoxal sachant qu'il a marqué 18 des 21 points de l'écurie.

Jaguar entame la saison 2003 avec une équipe complètement modifiée. Webber et Pizzonia débutent la saison. Le pilote australien, réussit à se placer 3ème et 5ème sur la grille de départ, mais une voiture peu fiable empêche Webber de se classer mieux que 6ème. Quant à Pizzonia, il sera remplacé par Wilson pour manque de résultats, ce qui ne changera pas grand chose. En 2004, Wilson est remplacé par Christian Klien, qui sera vivement critiqué. Klien se fera remarqué par quelques accrochages, dont celui à Interlagos avec son propre coéquipier, et pour avoir perdu dans les rues de Monaco un diamant de $ 200 000 ! De son côté, Webber réussit à se placer en première ligne du GP de Malaisie, aux côtés de Michael Schumacher. Mais à la fin, la situation se dégrade. Pour Ford, c'en est trop et le 16 septembre, le constructeur américain décide de mettre en vente Cosworth et Jaguar.

Pour 2005, Jaguar est rachetée par Red Bull, le fabricant de boissons énergétiques.
Julien et Tony