Jack BRABHAM
...
Sir John Arthur Brabham
Nation : Australie
Né le 2 avril 1926 - Hurstville (Nouvelle-Galles-du-Sud)
Décédé le 19 mai 2014 - Robina (Queensland) - 88 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1955
Dernier Grand Prix :
Mexique 1970
Meilleur classement :
1er
Meilleure qualification :
1er
Champion du Monde en  1959, 1960, 1966
13
1
14
2
10
3
13
4
12
5
6
6
10
7
11
8
2
9
7
10
3
11
3
12
4
13
2
14
5
15
4
16
17
1
18
1
19
20
21
22
23
1
24
1
25
26
27
1
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
14
1
10
2
7
3
13
4
5
5
7
6
4
7
3
8
2
9
2
10
1
11
1
12
2
13
1
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
"Black Jack" Brabham fut l'un des meilleurs pilotes des années 60. Il a d'ailleurs la particularité d'être le seul à avoir été champion avec sa propre voiture.

Né à Hurstville, Jack se plaçe derrière le volant dès l'âge de douze ans. Passionné de mécanique, il quitte l'école à 15 ans poue être mécanicien dans un petit garage mais prend néenmoins des cours du soir de mécanique.
Après deux ans comme ménacien de vol dans la Royal Australian Air Force, il crée, en 1946, une entreprise de réparation de moteur et commence à courir sur des Midget. En 1948, il est champion de Nouvelles-Galles du Sud et, en même temps, fonde avec Ron Tauranac une association sportive qui aboutira plus tard à l'écurie Brabham. Jack se tourne ensuite vers les course de côte et remporte de nombreuses courses ainsi que le championnat en 1951.
A partir de 1953, il va se consacrer au circuit avec une Cooper-Bristol. En 1954, lors du Grand Prix de Nouvelle-Zélande à Ardmore, il impressionne John Cooper.

En 1955 il court le Grand Prix de Grande-Bretagne sur une Cooper-Bristol mais abandonne au bout de trente tours. Jack court également en Formule 2 avec Cooper, il remporte treize courses de 1957 à 1960. Pendant ce temps, Jack court en 1956 une course avec Maserati. En 1957, il court quatre courses et terminera quatrième à Monaco. C'est en 1958 que sa carrière va réellement débuter. Il dispute sa première saison quasi-entière, obtenant la quatrième place à Monaco, à trois tours du vainqueur.

En 1959, les Cooper équipées de moteurs Coventry-Climax à 2.5 litres étaient les voitures les plus compétitives. Jack remporte sa première victoire sur le circuit de Monaco, puis gagne le Grand Prix de Grande-Bretagne. Sa régularité lui ouvre les portes du sacre mondial. 1960 est encore meilleure malgré un début de saison difficile, Black Jack va remporter cinq victoires consécutives. Lors de la dernière épreuve, il réussit à décrocher la quatrième place à Sebring en poussant sa voiture après une panne d'essence dans le dernier tour.

En 1961, le changement de réglementation désavantage Brabham qui ne monte pas une seule fois sur le podium.
En 1962, avec Ron Tauranac, Brabham crée le Motor Racing Developments. Après avoir disputé la première moitié de saison avec une Lotus-Climax, la Brabham BT3 débute en Allemagne. Lors de sa deuxième course, Jack termine quatrième et devient le premier pilote à marquer des points avec une voiture de sa fabrication. L'année suivante, le pilote américain Dan Gurney rejoint l'écurie. Brabham ne remporte pas de courses, mais termine deuxième au Mexique. En 1964, Brabham sera deux fois troisième, tandis que son équipier remporte deux courses, en France et au Mexique. En 1965, Jack est moins présent, mais monte cepaendant sur le podium aux USA.

1966 marque le renouveau de Black Jack qui remporte quatre victoires consécutives et s'adjugera une troisième couronne mondiale. Pour la première fois un pilote remporte le titre mondial avec une voiture de sa fabrication. L'année suivante, malgré deux nouvelles victoires, Brabham ne réussit pas à obtenir un nouveau titre, il se fait battre par son équipier Denny Hulme.
La situation se dégradera de nouveau en 1968. Jack ne marque que deux points et est surpassé par son équipier Jochen Rindt. En 1969 Brabham remonte sur le podium, tandis que le belge Jacky Ickx remporte deux victoires et se retrouve vice-champion.
1970 est la dernière saison du pilote australien. D'entrée, il remporte le Grand Prix d'Afrique du Sud, la dernière victoire de sa carrière. A Monaco et en Grande-Bretagne, il se fait souffler la victoire dans le dernier tour par Jochen Rindt, champion à titre posthume.

Finalement et après 123 courses, Jack Brabham décide de se retirer de la compétition. En 1979 Jack Brabham est le premier pilote automobile à être fait chevalier par la reine Elisabeth II d'Angleterre. Il continue de courir dans des courses historiques malgré un sévère accident à Goodwood en 1999 et sa semi-surdité.

Jack Brabham décède le 19 mai 2014 à l'âge de 88ans.
Julien