Huub ROTHENGATTER
...
Hubertus Rothengatter
Nation : Pays-Bas
Né le 8 octobre 1954 - Bussum - 61 ans
Premier Grand Prix :
Canada 1984
Dernier Grand Prix :
Australie 1986
Meilleur classement :
7e
Meilleure qualification :
20e
Jamais classé en Championnat du Monde
1984
nc
1985
nc
1986
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
1
20
21
2
22
6
23
8
24
5
25
4
26
1
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
1
7
2
8
2
9
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Huub est l'illustration parfaite du pilote payant, dont le palmarès n'est pas très flamboyant.

Il est né tout près d'Amsterdam, le 8 octobre 1954. Il débute le karting relativement tardivement, puisqu Il débute le karting relativement tardivement, puisque c'est à 18 ans qu'il dispute ses premières courses en karting.

A 23 ans, il s'exile en Allemagne pour y disputer le championnat d'Allemagne de formule 3. Par la même occasion, il s'engage aussi dans le championnat d'Europe de la spécialité, où il devient le coéquipier au sein du Racing Team Holland de son compatriote Jan Lammers.

Les résultats ne sont certes pas au rendez-vous, mais Huub parvient à financer son passage en formule 2, dans le Team Chevron.

Il arpentera les circuits Européens pendant trois ans, en remportant une victoire, à Zolder en 1980, au volant d'une Toleman.
Puis, en 1984, Huub parvient, grâce à l'appui financier de ses sponsors, à s'intégrer dans l'équipe Spirit-Hart de formule 1. Mais les résultats seront bien décevants, Huub terminant même à trois reprises non-classé !

L'année suivante, il part chez Osella, sans plus de résultats (si ce n'est une 7ème place à Adélaïde, due aux multiples abandons). A sa décharge, il faut dire que son Osella est loin d'être un foudre de guerre
Sa dernière saison en Formule 1, Huub la passera chez Zakspeed. Payant son volant au prix fort (on parle de 100 000 $ par grand prix ?), il ne terminera que deux grands prix, la faute à une Zakspeed fragile comme du cristal. Cette fin de saison 1986 marque la fin de la carrière de pilote du Néerlandais.
Mais il ne reste pas très loin du milieu de la F1, puisqu'il deviendra le manager de Jos Verstappen, qui connaîtra une carrière un peu plus brillante en formule 1.
Baptiste