Fondateur : Graham Hill (1929-1975)
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Espagne 1975
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1975
Meilleur classement :
5e
Meilleure qualification :
6e
Classement en Championnat du Monde
1975
11
Meilleur classement en Championnat du Monde (Constructeurs) : 11e en 1975
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 17e en 1975 (Alan JONES)
3 points
0.30 pts / GP
3.00 pts / saison
000 008 tours en tête
000 030 kms en tête
000 688 tours parcourus
003 620 kms parcourus
1
2
3
4
5
1
6
2
7
8
1
9
10
11
1
12
1
13
14
15
1
16
4
17
18
19
2
20
1
21
2
22
2
23
24
25
1
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
1
5
1
6
2
7
8
9
1
10
11
12
1
13
14
2
15
2
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
L'écurie Hill a disparu trop tôt pour que l'on puisse juger de ses performances.

Graham Hill fut dans les années 60 un très bon pilote, récompensé par deux titres mondiaux en 1962 puis en 1968, il est également l'un des rares de l'époque à dépasser les 100 courses en carrière. Après avoir couru pour BRM, Lotus et Brabham,; Graham Hill décide, comme quelques pilotes avant lui, de fonder sa propre écurie de Formule 1. L'écurie Embassy Hill voit le jour en 1973, mais les voitures utilisées par le double champion du monde sont des Shadow DN1. Shadow était un spécialiste du championnat de Can-Am, la première monoplace n'est pas la plus performante. Avec celle-ci, Graham ne sera jamais dans les points, mais bien loin des leaders. A Zandvoort, il termine avec 16 tours de retard.

En 1974, Hill abandonne les Shadow et demande des châssis au constructeur Lola. Il en profite pour faire débuter le pilote Guy Edwards. Cette voiture est un dérivé de la Lola qui dispute le championnat de Formule 5000, ce qui n'empêchera pas Graham Hill de marquer un point en Suède, malgré ses 45 ans. En cours de saison, Graham décide de remplacer Edwards par Rolf Stommelen, qui brille plus en voitures de sport qu'en Formule 1. Pour la saison 1975, Andy Smallman conçoit une nouvelle Lola pour l'écurie Hill, après avoir couru trois courses sous le nom de Lola T370, la voiture va devenir la Hill GH1.

Graham Hill ne pourra jamais courir en course avec cette voiture car, comble de l'ironie, il va manquer sa qualification sur le circuit de Monaco, dont il est à cette époque le recordman avec 5 victoires ! Graham Hill décide de raccrocher les gants pour de bon, et laisse à Rolf Stommelen et François Migault le volant de ses monoplaces. Lors de l'épreuve espagnole, Rolf Stommelen perd le contrôle de sa voiture, suite à un problème d'ailerons, l'accident causera la mort de 5 spectateurs. Le pilote allemand est blessé, il sera remplacé par la suite par Tony Brise, un jeune espoir qui confirme ses talents par une 6ème place en Suède. Migault, lui, sera remplacé par Vern Schuppan, puis par Alan Jones, qui réussit sur le circuit du Nürburgring de l'époque, la tortueuse Nordschleife, à terminer en 5ème position.

Le 29 novembre 1975, Graham Hill pilote son jet après des essais sur le Paul Ricard, avec son jeune protégé Tony Brise et ses mécaniciens. Aucun d'entre eux n'arrivera à destination, victime d'un accident près d'Elstree. L'équipe Hill disparaît définitivement.
Julien