Herbert MULLER
...
Nation : Suisse
Né le 11 mai 1940 - Reinach
Décédé le 24 mai 1981 - Nürbürgring (Allemagne) - 41 ans - Accident durant les 1000 kms du Nürbürgring sur Porsche
Premier Grand Prix :
-
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
-
Jamais classé en Championnat du Monde
Herbert Müller était un des meilleurs pilotes de courses dans les années 60 et 70. Né en Suisse, il débute comme beaucoup de ses collègues par les deux roues, puisque les courses automobiles sont interdites en Suisse. C'était en 1959.

Deux ans plus tard, il passe en Formule 3, pilotant une Cooper à moteur Nortons 500cm3 en course de côte. Dans les années qui suivent, il remporte un grand nombre de succès en Championnat d'Europe de Course de Côtes au volant de Porsche Sport ou GT. En 1963, il débute une longue collaboration avec la Scuderia Filipinetti. Cela se traduit tout d'abord par l'inscription au GP de Formule 1 de Pau (hors championnat) où Herbert prend la 5è place avec sa Lotus. Mais Filipinetti décide de concentrer ses efforts sur les courses d'Endurance et Müller devra pour un certain temps tirer une croix sur la F1.

En 1966, Müller remporte sa première grande course. Avec Willy Mairesse, il gagne la Targa Florio au volant d'une Porsche 906. Cette même année, il remporte les 500 Kms du Nurburgring et finit 3è des 1000 Kms de Monza. Plus discret pendant quelques années, Herbert signe à nouveau un bon résultat en 70 en prenant la 4è place des 1000 Kms du Nurburgring. En 1971, il s'essaye au Canam en prenant, notamment, une belle 4è place à Elkhart Lake. Cette même année, il prend la seconde place des 24H du Mans avec Gijs Van Lennep au volant d'une Porsche 917. Mais en cette fin d'année, Herbert vit le premier drame de sa vie lorsque Pedro Rodriguez se tue au volant d'une Ferrari 512 d'Herbert. C'est pour cette raison qu'Herbert refusera de participer au GP d'Italie de Formule 1 pour lequel Jo Siffert avait décidé de lui confier un volant. Ceci aurait dû être son unique expérience en GP mais au final, Herbert ne prendra jamais part à un GP de F1.

Mettant sa carrière entre parenthèse pour la saison 72, Herbert revient l'année suivante et en profite pour emporter sa seconde Targa Florio, toujours avec Gijs Van Lennep, et toujours au volant d'une Porsche. 1974 sera sans doute sa meilleure année sportive. En Canam, il accumule les bons résultats (4è à Road Atlanta, 6è à Elkhart Lake entre autres). Il remporte également le titre en voiture de sport grâce à ses sept victoires, associés à Gijs Van Lennep. Il en profite également pour glaner une seconde place au Mans, 2è à Watkins Glen, 3è à Spa. Toujours au volant de sa Porsche 917, Herbert remportera à nouveau les titres Interséries 75 & 76.

A partir de 1977, Herbert ne court plus qu'occasionnellement et principalement dans des courses mineures. Les résultats ne suivent plus d'ailleurs et il n'obtient au mieux que quelques places de milieu de classement. Néanmoins, si l'âge se fait sentir, le coup de volant reste fort solide. C'est ainsi qu'en 1981, Siegfried Brunn lui confie le volant de sa Porsche 908 pour les 1000 Kms du Nurburgring. Nous ne saurons jamais pourquoi il a quitté la piste, perdu le contrôle de sa voiture et est venu s'écraser contre la Porsche 935 abandonnée de Bobby Rahal. En ce 24 mai 1981, le sport automobile a perdu l'un de ses plus dignes représentants.
Axlex