Herbert MacKAY-FRASER
...
Nation : Etats-Unis
Né le 23 juin 1927 - Recife (Brésil)
Décédé le 14 juillet 1957 - Reims (France) - 30 ans - Accident durant une course de F2 sur Lotus
Premier Grand Prix :
France 1957
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
12e
Jamais classé en Championnat du Monde
1957
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Herbert MacKay-Fraser aurait pu avoir une carrière intéressante s’il n’avait pas été tragiquement interrompu.

Né à Pernambouc, Herbert est le fils d’un propriétaire d’une plantation de café au Brésil. Il quitte le Wyoming où il était propriétaire d’un ranch, pour la Californie où il démarre sa carrière de pilote automobile avec une Jaguar XK120 qu’il pilote dans tout l’état. Par la suite, il quitte les Etats-Unis pour Rio de Janeiro où il dispute quelques épreuves locales au volant de sa propre Ferrari 750 Monza. Mais Herbert n’a alors qu’un objectif : pouvoir courir en Europe. C’est en juin 1955 que le pilote américain décide de traverser l’Atlantique avec sa voiture de marque italienne et s’installe à Londres. Après avoir terminé la saison avec cette voiture dans des petites épreuves, Herbert va par la suite piloter pour Colin Chapman en voitures de sport sur Lotus. Sa plus grande performance sera lors des 12 heures de Reims quand il mène la course avant que son moteur ne réduise à néant ses efforts et ceux de son coéquipier Ivor Bueb. Il remporte également la victoire au Nürburgring dans sa catégorie avec la Ferrari de Jo Bonnier.

A la fin de l’année 1956, le pilote américain va disputer sa première course de Formule 2 avec Lotus, l’International Gold Cup. Ainsi, l’année 1957 verra Herbert courir à la fois en voitures de sport, avec une 9ème place lors des 24 heures du Mans en compagnie de Jay Chamberlain, ce qui constitue également la victoire dans la catégorie des moteurs de 751 à 1100 cc, et en F2, où il réalise sa meilleure performance à Brands Hatch, sa régularité durant les deux épreuves lui permet de se classer second au classement final, derrière Jack Brabham. Et en juillet, il saisit l’opportunité qui lui a été offerte par l’écurie BRM de faire ses débuts en Formule 1 à Rouen les Essarts. Qualifié en 12ème position sur la grille de départ, Herbert réalise un début de course honorable en se maintenant 6ème après le premier tour, avant qu’un problème de transmission ne l’oblige à abandonner au tiers de l’épreuve. Cela constituera son unique apparition dans le championnat du monde de F1.

Une semaine seulement après cette course, Herbert MacKay-Fraser trouve la mort sur le circuit de Reims tandis qu’il dispute la Coupe internationale de vitesse en Formule 2. Il avait 30 ans.
Julien