Harald ERTL
...
Nation : Autriche
Né le 31 août 1948 - Zell am See
Décédé le 7 avril 1982 - Giessen (Allemagne) - 33 ans - Accident d'avion
Premier Grand Prix :
Allemagne 1975
Dernier Grand Prix :
Autriche 1978
Meilleur classement :
7e
Meilleure qualification :
17e
Jamais classé en Championnat du Monde
1975
nc
1976
nc
1977
nc
1978
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
1
17
1
18
1
19
1
20
1
21
2
22
4
23
6
24
1
25
26
1
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
1
7
3
8
2
9
10
1
11
12
1
13
14
1
15
2
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

C'est surtout en voiture de tourisme que Harald Ertl démontra l'étendue de son talent pour le pilotage, n'ayant pas toujours hérité en F1 d'un matériel convenable.

 

Né à Zell am See, Harald est au départ journaliste sportif de profession et également pilote amateur. Il débute par la Formule Vee au début des années 70. Après une courte expérience en Formule 3 allemande, le pilote autrichien décide de passer aux voitures de tourisme l'année suivante et décroche sa première victoire avec Derek Bell en fin de saison lors de l'International Trophy sur BMW. Harald économise pour pouvoir s'offrir un volant en Formule 1, et c'est chose faite à la fin de la saison 1975. Disputant le championnat de F2 avec l'équipe de Fred Opert, avec un podium sur le Nürburgring à la clé, il effectue ses débuts en F1 sur Hesketh, sur ce même tracé allemand très long et sinueux.

 

Il dispute sa première saison complète en 1976, mais il doit sans cesse lutter pour se qualifier, et ne partant qu'en fond de grille de départ, il ne réalise pas de miracles, si ce n'est en Grande-Bretagne où il termine aux portes des points. Il est à noter qu'il fait partie des quatre pilotes ayant aidé Niki Lauda à sortir de sa Ferrari en flammes au Nürburgring. La F1 ne lui apporte pas plus de satisfaction. Il ne court qu'une partie de la saison 1977, toujours sans grand succès.

 

En 1978, il est engagé par Sachs Racing et court à bord d'une Ensign. En Allemagne, il est sixième à quatre tours du drapeau à damier. Alors qu'il pense tenir son premier point en F1, son moteur explose. La suite est encore pire: en Autriche, il abandonne après six tours à la suite d'un accrochage avec Patrese, et en Italie, il est éliminé à la suite des pré-qualification avant de récupérer le volant d'une ATS sans parvenir non plus à se qualifier. Harald abandonne la F1 pour se consacrer aux voitures de tourisme.

 

Il dispute le championnat allemand, dans un premier temps avec une BMW. Harald devient un as de la discipline, remportant cinq victoires et s'emparant par la même occasion du titre. Il passe chez Ford en 1979, et malgré deux nouveaux succès, doit céder sa couronne à Klaus Ludwig. En 1980, il effectue un très bref retour à la F1 avec le constructeur allemand ATS lors du Grand Prix d'Allemagne, mais une non-qualification achève la carrière du pilote barbu dans l'élite du sport automobile, conservant sa forme en DRM avec quatre succès supplémentaires.

 

Le 7 avril 1982, Harald Ertl et toute sa famille sont victimes d'un accident d'avion alors que ce dernier se dirigeait vers la maison familiale en Allemagne. Sa femme et son fils sont blessés, Harald, lui, ne survit pas à l'accident. Il avait 33 ans.

Julien