Graham McRAE
...
Nation : Nouvelle-Zélande
Né le 5 mars 1940 - Wellington - 76 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1973
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
28e
Jamais classé en Championnat du Monde
1973
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
1
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Graham McRae, alias Cassius comme on aimait à le surnommer, fut un célèbre pilote de F5000 plutôt que de Formule 1. En effet, sa seule apparition dans la discipline reine du sport automobile se résumera à un petit tour, effectué au volant de la peu compétitive Iso de Franck Williams, à l'occasion du GP de Grande Bretagne 1973 à Silverstone.

Si son palmarès en F1 peut laisser présumer que Graham fut un faible pilote, il n'en est plus du tout question lorsqu'on jette un coup d'œil sur son palmarès dans les autres disciplines. Arrivé en Europe en 1969 pour participer aux épreuves de F2, au volant d'une Brabham, il jette très rapidement son dévolu sur la F5000. Ainsi, dès 1970 il finit 6è du championnat européen au volant d'une McLaren M10B équipée du surpuissant V8 Chevrolet. L'année suivante, il ne parvient pas à améliorer son classement européen mais il est le grand vainqueur des célèbres Tasman Series. En 1972, il modifie une Leda T27 qui devient ainsi la Mc Rae GM1. Avec sa propre structure, Graham finit à la 3è place du championnat européen. De plus il réalise le coup double en remportant le championnat américain de F5000 ainsi que les Tasman Series. Ce sera le point d'orgue de sa carrière puisque l'année suivante, s'il ajoute une nouvelle fois les Tasman Series à son palmarès, il disparaît du Top 10 des deux autres championnats de F5000.

S'entêtant à poursuivre dans cette discipline, Graham s'y enfoncera jusqu'à la disparition de celle-ci. Il se tournera alors vers les courses de la catégorie Can-Am au volant de voitures de sa propre conception, mais cela sans le moindre succès. On l'apercevra encore longtemps sur les circuits, comme en 1987, où il s'alignera dans deux épreuves du championnat CART américain.
Axlex