Giedo Van Der GARDE
...
Nation : Pays-Bas
Né le 25 avril 1985 - Rhenen (Utrecht) - 31 ans
Premier Grand Prix :
Australie 2013
Dernier Grand Prix :
Brésil 2013
Meilleur classement :
14e
Meilleure qualification :
14e
Casque
Meilleur classement en Championnat du Monde : 22e en  2013
2013
22
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
1
15
16
17
3
18
2
19
7
20
3
21
2
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
3
15
2
16
17
7
18
1
19
20
1
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Giedo van der Garde est un pilote néerlandais, né le 25 avril 1985 à Rhenen.

 

Après une bonne carrière en karting (champion des Pays-Bas 1998 et champion du Monde 2002), il rejoint le Renault F1 Driver Development Programme. Pour sa première année de Formula Renault 2000, il termine sixième avec le Van Amersfoort Racing. Il rejoint la F3 Euro Series en 2004 avec l'équipe Signature-Plus, et finit neuvième, ce qui lui fait quitter le RDD. Une nouvelle année avec Team Rosberg et il finit une nouvelle fois neuvième. Finalement chez ASM en 2006, il souffre de la comparaison avec ses deux brillants coéquipiers, Paul di Resta et Sebastian Vettel, et ne gagne qu'une fois pour finir cette fois en sixième place. Il rejoint néanmoins le McLaren Young Drivers Programme cette année-là. Il signe également un contrat de pilote essayeur pour Super Aguri, avant de se rétracter et de rejoindre Spyker.

 

En 2007, van der Garde débarque en Formule Renault 3.5 avec Victory Engineering. Le néerlandais termine onze fois dans les points, mais jamais sur le podium. Ce nombre important de places d'honneur le fait terminer à la sixième place du championnat. Rejoignant P1 Motorsport l'année suivante, van der Garde entame l'année de la meilleure façon, avec un double succès à Monza. Bilan de la saison : cinq victoires et trois deuxièmes places, et un premier titre de Champion. Fort de ce succès, il rejoint le GP2 en 2009.

 

Débutant chez iSport, équipe championne en 2007. Après une campagne en Asia Series conclue à la douzième place, il est confronté au Brésilien Diego Nunes en série principale. Après des débuts en demi-teinte, van der Garde signe son premier succès sur la course sprint du Hungaroring. La saison se termine en trombe pour le Néerlandais, puisqu'il enchaîne deux victoires en course sprint à Spa-Francorchamps et en course feature à Monza. Van der Garde termine septième, pendant que Nunes n'est que vingtième. Il rejoint l'équipe Barwa Addax pour 2010 : confronté au Mexicain Sergio Pérez, van der Garde ne fait pas mieux que septième, sans gagner (quatre podiums), pendant que Pérez termine vice-champion. Toujours chez Barwa Addax en 2011, cette année ressemble en tous points à 2010 : cinq podiums mais pas de victoires, cinquième au classement général, il est toutefois plus près de son coéquipier, Charles Pic.

 

Il change d'équipe en 2012, pour se retrouver chez Caterham Racing. Malgré deux victoires à Barcelone et Singapour et deux poles positions, van der Garde ne finit que sixième du Championnat, à égalité de points avec le débutant James Calado. Cela étant, il prend part à plusieurs séances d'essais libres avec l'équipe Caterham F1.

 

Le 1er février 2013, van der Garde est confirmé chez Caterham F1, et retrouvera donc Charles Pic en équipier. Au volant d'une CT04 rétive, le Néerlandais est dominé sur ses premières courses par le Français. Toutefois, c'est en qualifications, à Monaco et Spa-Francorchamps, qu'il va pouvoir s'illustrer. A chaque fois sous la pluie, il va réussir à passer en Q2. Ce seront toutefois ses seuls exploits de l'année, et il termine l'année sans avoir marqué de points.

 

Il trouve refuge en tant que pilote d'essais chez Sauber, remplaçant son compatriote Robin Frijns au même poste. Il effectue un total de sept séances d'essais libres cette année-là, et espère être titulaire la saison suivante grâce à ses sponsors qui renfloueraient les caisses d'une écurie suisse en mal de liquidités. C'est en tout cas ce qui aurait dû se produire, si la team manager Monisha Kaltenborn ne s'était pas emmêlé les pinceaux en signant en tant que titulaires pour 2015 Adrian Sutil, Jules Bianchi (malheureusement accidenté au Japon), Marcus Ericsson, Felipe Nasr et le Néerlandais ! Si Ericsson et Nasr sont finalement retenus pour 2015, Giedo ne compte pas en rester là en attaquant en justice son ancienne équipe. Bien que les avocats australiens et suisses lui donnent raison, il renonce finalement à courir en échange d'un conséquent pactole financier. Après ce procès, il peu probable de revoir van der Garde en F1 tant son image a été écornée, bien qu'il fut dans son droit.

Lucas