Gianni MORBIDELLI
...
Nation : Italie
Né le 13 janvier 1968 - Pesaro - 48 ans
Premier Grand Prix :
Brésil 1990
Dernier Grand Prix :
Luxembourg 1997
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
6e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 14e en  1995
1990
nc
1991
24
1992
nc
1994
22
1995
14
1997
nc
1
2
3
4
5
1
6
1
7
4
8
9
1
10
3
11
4
12
10
13
4
14
3
15
8
16
3
17
3
18
7
19
2
20
4
21
1
22
4
23
24
2
25
2
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
1
3
4
1
5
3
6
2
7
2
8
7
9
2
10
4
11
2
12
2
13
6
14
15
1
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Gianni Morbidelli a réussi à monter sur le podium avec une voiture qui n'étais pas la plus performante de toutes.

 

Né à Pesaro, Gianni a commencé sa carrière automobile dans les courses de karting à partir de 1980. deux saisons après, il termine déjà vice-champion du monde junior. Et en 1985, il remporte la Coupe EUR-AM, et termine 3ème du championnat asiatique. En 1987, il délaisse son kart pour une Formule 3 dans le championnat italien, et remporte sa première victoire l'année suivante à Enna-Pergusa, une saison émaillée par de nombreux accident, ce qui fait qu'il ne peut faire mieux que 5ème au classement.

 

Il se rattrape l'année suivante, en remportant 6 courses, il remporte le titre italien. Et l'année suivante, en plus d'un contrat de pilote-essayeur avec Ferrari et grâce à des contacts avec l'écurie Forti Corse, le voilà déjà en GP en Formule 1, engagé pour les deux premières courses et termine 14ème au Brésil. Il va courir le reste de la saison en F3000, il termine 3ème à Pau avant de remporter la victoire sur le circuit d'Enna-Pergusa. Il va terminer la saison chez Minardi pour remplacer Barilla, et décroche un poste de titulaire pour 1991.

 

Ce sera une saison difficile, avec une monoplace peu efficace, il termine cependant aux portes des points sur le circuit de Mexico. A la fin de la saison, Prost est limogé de chez Ferrari, Morbidelli le remplace. Il réussit ainsi à terminer 6ème lors d'une course qui sera stoppée par la pluie, la moitié des points étant attribué, il termine au championnat avec un demi-point marqué. Il retourne chez Minardi en 1992, et c'est une saison qui se solde par un score vierge, il manque encore de peu de rentrer dans les points au Brésil.

 

Et sans sponsor suffisamment riche, il ne peut conserver sa place et quitte la F1, pour le championnat italien de voitures de tourisme avec Alfa Romeo. Mais Jackie Oliver le repère et le fait courir la saison 1994 sur une Arrows/Footwork. La monoplace FA15 manque de fiabilité, mais niveau performance, elle est déjà un cran au-dessus de la Minardi, et Gianni termine 5ème en Allemagne, puis 6ème en Belgique. La saison suivante sera mitigée, son volant est menacé par des pilotes payant, et Gianni manque une bonne partie de la saison, remplacé par Max Papis. Gianni est rappelé pour courir les 3 dernières courses, et en Australie, il profite des abandons devant lui pour monter sur le podium, à deux tours de Damon Hill. En voitures de tourisme, il remporte deux victoires encore sur le tracé d'Enna-Pergusa.

 

En 1996, Gianni court exclusivement en voitures de tourisme sur une BMW, terminant à deux reprises sur le podium, lors de sa course favorite à Enna-Pergusa. Il effectue un retour en Formule 1 chez Sauber, pour remplacer Nicola Larini. C'est une saison décevante, marquée par un bras cassé pendant un accident en essais. Il n'apparaîtra plus en F1, il part disputer le championnat BTCC sur une Volvo S40, terminant au mieux 4ème à Thruxton. Il passe au championnat européen la saison suivante, sur BMW, il remporte cinq victoires, 2 en Hongrie et 2 à Misano et une à Novo Mesto. En 2001, il remporte une nouvelle victoire sur le circuit d'Estoril, avant une saison 2002 plutôt morose. En 2004, il court le championnat de FIA GT sur une Ferrari, avec come coéquipier Naspetti, puis Babini.

 

En 2005, Gianni Morbidelli court dans le championnat American le Mans Series.

Julien