George FOLLMER
...
Nation : Etats-Unis
Né le 27 janvier 1934 - Phoenix - 82 ans
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1973
Dernier Grand Prix :
Etats-Unis 1973
Meilleur classement :
3e
Meilleure qualification :
11e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 13e en  1973
1973
13
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
1
13
1
14
15
16
17
18
1
19
3
20
3
21
1
22
23
24
1
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
1
3
4
5
1
6
7
8
9
2
10
11
12
13
2
14
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
George Follmer s'est surtout illustré en voitures de sport, il ne fait qu'une saison en F1, prometteuse au début.

Né à Phoenix, George commence sa carrière automobile, en 1960, dans des petites courses. C'est à partir de 1964 qu'il va véritablement débuter en compétition, d'abord dans le championnat USRRC, qu'il remporte en 1965 grâce notamment à sa victoire à Pensacola. L'année suivante, avec une Porsche, il remporte les 12 heures de Sebring dans sa catégorie. Et avec une Lola, il va disputer sa première saison dans le championnat de Can-Am. Il termine cinquième lors de sa première participation. L'année suivante, engagé par Roger Penske, il monte sur son premier podium à Bridgehampton, puis récidive à Monterey. En 1968, il dispute trois grandes épreuves américaines de voitures de sport, mais la voiture lui fait défaut. Il manque de remporter la victoire en Can-Am à Stardust. Il dispute également le championnat USAC, mais il est dépassé par de meilleurs pilotes tels Unser, Gurney, Foyt, Andretti...

En 1969, il ne court qu'une épreuve de Can-Am, il participe au championnat de Trans-Am en 1970, et remporte sa première victoire sur le circuit de Bryar. En 1971, il remporte deux nouvelles victoires sur sa Ford, mais il est dépassé par Mark Donohue. Il participe également à l'épreuve des 500 Miles d'Indianapolis pour la troisième fois, mais toujours sans succès. Puis vient la saison 1972, sans doute la meilleure pour George. Engagé par Roger Penske en Can-Am, il réalise une magnifique saison, avec cinq victoires et il s'adjuge le titre. Dans le championnat de Trans-Am, il remporte quatre épreuves sur son AMC et devient également champion. Don Nicholls, qui s'apprête à faire son entrée en Formule 1 avec l'écurie Shadow, fait appel à lui pour la saison 1973.

Avec une écurie novice en F1, George s'en sort très bien, tout du moins au début, il termine sixième et marque donc un point dès sa première participation. Lors de l'épreuve suivante en Espagne, il monte sur le podium. Mais par la suite George va vite déchanter, qualifié vers la fin de la grille de départ, il termine souvent loin des leaders. Ce sera son unique saison de Formule 1.

En Can-Am, George remporte une nouvelle victoire, mais doit céder sa couronne à Donohue. En 1974, il réalise un bref passage en NASCAR, tandis qu'en Can-Am, la victoire lui échappe à trois reprises. En 1975, il retourne en Trans-Am, et l'année suivante remporte un nouveau titre. En 1977, il remporte une nouvelle victoire à Pocono, mais Tullius enlève le championnat. En 1978, après avoir remporté une nouvelle victoire en Can-Am, George est victime d'un sérieux accident à Laguna Seca, il se casse la jambe et ressort avec d'autres lésions internes. Il réalise un come-back l'année suivante, et réussit en 1981 à triompher sur le circuit qui avait interrompu sa carrière. George terminera troisième des 24 heures du Mans en 1986, avant de se retirer.
Julien