George EATON
...
Nation : Canada
Né le 12 novembre 1945 - Toronto - 71 ans
Premier Grand Prix :
Etats-Unis 1969
Dernier Grand Prix :
Canada 1971
Meilleur classement :
10e
Meilleure qualification :
9e
Jamais classé en Championnat du Monde
1969
nc
1970
nc
1971
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
12
13
1
14
15
1
16
1
17
2
18
1
19
1
20
1
21
22
2
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
10
1
11
1
12
13
14
1
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Les bons résultats épisodiques du canadien George Eaton en Can-Am ne se répercutèrent pas dans le championnat du monde de Formule 1.

 

Né à Toronto, George est l'héritier d'une riche famille canadienne qui fut piqué par le virus du sport automobile au milieu des années 60. C'est d'abord sur une Cobra qu'il va s'exercer, se classant brillant second d'une épreuve hors championnat à Mosport Park. Il passe ensuite à une McLaren M10 et en fin d'année dispute sa première course du championnat de voitures de sport nord-américain, le Can-Am.

 

En 1968, il court sa première saison complète, et son meilleur résultat fut une troisième place obtenue à Laguna Seca malgré une météo défavorable, à un tour du vainqueur du jour John Cannon. L'année suivante, George court à la fois le championnat de Can-Am avec une nouvelle McLaren M12, préservant son ancienne M10 pour le championnat de Formule A canadien. George arrive tant bien que mal à courir aux avant-postes dans les deux séries simultanément, George monte sur le podium au Klondike, puis en fin d'année, second au Texas à plus d'une minute de Bruce McLaren en Can-Am, tandis qu'il remporte une victoire à Mont-Tremblant dans le cadre du championnat canadien de Formule A.

 

De bons résultats qui lui permettent d'obtenir une invitation de la part de l'équipe BRM à participer aux épreuves nord-américaines du championnat du monde de F1. Malheureusement pour lui, sa mécanique l'oblige à abdiquer avant la fin de la course. Malgré tout, George est engagé sur BRM et va une nouvelle fois mener sa carrière de pilote automobile sur deux fronts à la fois : en Formule 1 sur la P153, et en Can-Am avec le prototype P54.

 

Côté F1, George se qualifie souvent en fond de grille, et quand sa mécanique tient le choc, il termine toujours loin des leaders. La course canadienne fut la meilleure pour le natif de Toronto, qui se qualifie à une étonnante neuvième position, pour se classer dixième à al fin de la course. Tandis qu'en Can-Am, il parvient à se classer troisième à St.-Jovite à deux tours de Gurney. Mais l'ensemble de l'année s'avère des plus décevants pour le pilote canadien qui ne court plus qu'une seule course pour BRM en 1971. George va courir quelques courses sur Ferrari, par le biais du NART, et termine troisième de sa catégorie lors des 12 heures de Sebring. Il tâte également du championnat USAC sur Colt et Lola. Mais l'intérêt que George porte sur la compétition automobile décroît de plus en plus, et après les 6 heures de Daytona et une course USAC, il abandonne sa carrière de pilote.

 

George Eaton a repris les affaires familiales, jusqu'en 1997 où des problèmes financiers l'ont contraint à abandonner.

Julien