Gaston MAZZACANE
...
Nation : Argentine
Né le 8 mai 1975 - La Plata (Provincia de Buenos Aires) - 41 ans
Premier Grand Prix :
Australie 2000
Dernier Grand Prix :
Saint-Marin 2001
Meilleur classement :
8e
Meilleure qualification :
19e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 21e en  2000
2000
21
2001
25
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
1
19
4
20
5
21
11
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
2
10
1
11
3
12
2
13
14
3
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Gaston Mazzacane n'a pas réalisé de grandes prouesses en Formule 1, ses plus grandes prouesses eurent lieu en Amérique du Sud essentiellement.

Né à la Plata, Gaston débuta dans la course automobile dès la jeune adolescence dans le karting. En 1989, il termine vice champion régional, avant de terminer l'année suivante vice champion du championnat national dans la catégorie des 125 cc. En 1991 pour sa dernière année au volant des petites monoplaces, il termine 3ème du championnat national 125 cc, mais décroche le championnat Métropolitain. 1992 sera pour Gaston sa première saison de compétition au volant de voitures, en outre une voiture de tourisme Nissan qu'il pilote dans le championnat argentin Datsun, et se classe 4ème à la fin de l'année. En 1993, il retourne aux monoplaces, en outre une F3 de l'équipe Sommi Competicion dans le championnat sud-américain. L'année se conclut avec un bilan très positif avec 3 pole positions et 5 succès en course, mais ce ne sera pas suffisant pour occuper le leadership au classement final. Cela étant, ces belles performances l'incitent à poursuivre sa carrière automobile en Europe, et le voilà en Italie pour la saison 1994 de Formule 2000. Avec RC Motorsport il remporte 3 victoires, réalise 4 pole positions et s'octroie le titre, de même que le titre Espoirs, le jeune argentin n'ayant pas 20 ans.

Cette même année, Gaston court avec cette même équipe deux courses de la saison de Formule 3 italienne, et effectue également des essais privés de Formule 3000 sur le Misano Adriatico, grâce au soutien d'Autosport Racing. En 1995, Gaston passe chez BVM et dispute une saison complète en Formule 3. Malheureusement, ce sera une grande désillusion pour lui, il termine la saison avec une morne 11ème place. Malgré tout, il prend le risque énorme de grimper les échelons et de venir immédiatement en F3000 avec l'équipe qui l'avait testée auparavant. Il se qualifie au mieux en 7ème position et ne termine jamais mieux que 10ème en course, et termine la saison logiquement avec un score vierge. L'année suivante, une Lola-Zytek plus fiable lui permet de terminer plus souvent, mais loin des leaders, tandis qu'en qualifications la situation s'aggrave. A un tel point que Gaston abandonne AutoSport pour l'équipe Astromega aux côtés de Gonzalo Rodriguez. Ses résulatts s'améliorent puisque d'entrée il marque son premier point à Oschersleben, puis un nouveau à Silverstone. Le reste de la saison sera moins heureux, et en 1999, après une tentative ratée de se qualifier à Silverstone, délaisse la F3000.

Il va poursuivre sa carrière d'une part en voitures de sport, où il dispute le Sports Racing World Cup, et parvient à mener sa Ferrari 333 SP à la victoire lors de l'épreuve de Magny-Cours, en compagnie de Giovanni Lavaggi. Et d'autre part, il est embauché par l'équipe de F1 Minardi en tant que pilote essayeur. En 2000, l'opérateur Telefonica désireuse d'avoir un représentant sud-américain au sein de l'équipe, offre à Gaston un poste de pilote titulaire. La Minardi M02 est une voiture fiable, et hormis quelques ennuis moteurs, Gaston se classe bien souvent. En revanche, côté performance, le pilote argentin ne réalise pas de miracles, se qualifie en fond de grille, et se classe loin des points. On notera qu'il est tout de même le dernier pilote à avoir classé une Minardi dans le même tour que le vainqueur, à Hockenheim où il se classe 10ème et dernier. Malgré tout, l'équipe ne le conserve pas à la fin de la saison, et c'est grâce à PSN que Gaston se trouve un nouveau volant, chez Prost GP cette fois. Ses résultats ne s'améliorent pas, et au bout de quatre GP seulement, il est congédié, il n'apparaîtra plus en F1.

En 2004, Gaston Mazzacane est réapparu sur la scène automobile dans le championnat ChampCar chez Dale Coyne Racing, termine 17ème du championnat, mais ne sera pas retenu à la fin de la saison.
Julien