Frank GARDNER
...
Nation : Australie
Né le 1 octobre 1930 - Sydney (New South Wales)
Décédé le 29 août 2009 - Gold Coast (Queensland) - 78 ans - Cancer
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1964
Dernier Grand Prix :
Italie 1965
Meilleur classement :
8e
Meilleure qualification :
11e
Jamais classé en Championnat du Monde
1964
nc
1965
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
2
11
12
1
13
14
1
15
1
16
1
17
1
18
1
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
1
8
9
10
1
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Encore un pilote dont le palmarès n'est pas à la hauteur de son talent. Il fût en effet un des pilotes les plus déterminé et dur à battre, en un mot, un professionnel, destiné à une longue et brillante carrière en dehors du monde de la formule 1.

Cet australien pratiquant aussi bien la boxe que la natation, également as du guidon démarre sa carrière de pilote durant la saison 1956/57 dont il remporte 23 des 24 courses au volant d'une Jaguar Type-C devenant ainsi champion de NSW (Sports Cars). Il s'installe alors en Angleterre ou il officie comme mécanicien chez Aston Martin, pour Jim Russel, puis, en 1962, pour la nouvelle écurie de Formule Junior monté par Jack Brabham. Malgré quelques essais sur piste concluants, il refuse la place de pilote que lui offre Brabham pour la saison 1963 (ce que ne fera pas Denny Hulme), choisissant de rejoindre le projet de Ian Walker en Formule Junior qui s'avèrera victorieux.

Ce palmarès offre de nouvelles opportunités à Gardner qui prend le volant d'une Formule 2 dans l'écurie de John Willment en 1964, assurant également le management de la division « voiture de série ». L'équipe BRP fera une incursion dans le monde de la F1 en 1966, mais devant le manque de résultats elle jettera rapidement l'éponge.

Gardner délaisse alors peu à peu les grand prix, participant encore à quelques courses en 1968. Il s'investit en revanche en Tasman Series où il affrontera sur la piste Jim Clark, Graham Hill et Jackie Stewart. Et malgré quelques collaborations en Formule2 avec MRP, Lola et Brabham, c'est dans la catégorie des voitures de série qu'il se fera un nom, enchaînant les victoires en 1967, 1968 et 1973 au volant de l'Escort d'Alan Mann, de la Ford Mustang et de la Chevrolet Camaro. Il sera également au départ des championnats F5000 en 1971 et 1972 pour Lola, avant d'abandonner définitivement les monoplaces à l'issue de la saison 1973 de la « Tasman Series ». Il pilotera encore une Camaro quelques temps, avant de retourner dans son pays d'origine ou il participa au « Sports Sedan Championships » remportant le titre en 1976 et 1977.

Franck Gardner était réellement ce que l'on appelle un compétiteur au sens noble du terme.
Greg