Francisco GODIA-SALES
...
Nation : Espagne
Né le 21 mars 1921 - Barcelone
Décédé le 28 novembre 1990 - Barcelone - 69 ans
Premier Grand Prix :
Espagne 1951
Dernier Grand Prix :
France 1958
Meilleur classement :
4e
Meilleure qualification :
9e
Meilleur classement en Championnat du Monde : 9e en  1956
1951
nc
1954
nc
1956
9
1957
nc
1958
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
2
12
2
13
14
1
15
1
16
3
17
1
18
19
20
1
21
22
23
24
1
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
2
4
5
1
6
1
7
2
8
1
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Francisco "Paco" Godia-Sales courut en Formule 1 avec l'équipe Maserati, grâce au système des pilotes payants.

Né à Barcelone, Francisco courre sa première course de Formule 1 en 1948 à Albi sur une Maserati engagée à titre privé, et il termine 6e. L'année suivante, il participe aux 24 heures du Mans avec une Delage et termine au pied du podium avec le français Louis Gérard. En 1950, il courre brièvement en F2 et dispute le Grand Prix de Penya Rhin sur Maserati. 
En 1951, à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, il dispose d'une Maserati de la Scuderia Milano pour sa première course de F1 en championnat du monde, et termine 10e. On le retrouve en F1 trois années plus tard où il dispute de nouveau son Grand Prix national. Il améliore sa position, se classant 6e, mais avec 4 tours de retard.

C'est à partir de 1956 que Paco va courir de façon bien régulière, faisant partie plus intégrante de l'équipe Maserati officielle. Au volant de la 250F, c'est en Allemagne qu'il va marquer ses premiers points, dans une course marquée par de nombreux abandons, il est bien parti pour terminer 5e, avant que la disqualification de Bruce Halford lui permet de grimper d'une place au classement. Lors de la course suivante, en Italie, il termine de nouveau à la 4e place.

En 1957, il court à titre privé, toujours au volant d'une Maserati 250F, mais ne participe qu'aux trois dernières épreuves du championnat du monde, sans rentrer dans les points. Il court également brièvement en voitures de sport, terminant sur le podium en Suède. La saison 1958 démarre bien pour le pilote espagnol, qui termine 3e lors d'une épreuve hors-championnat à Syracuse. En championnat, il termine 8e en Argentine, puis abandonne lors des deux autres courses.

Il ne reviendra plus en Formule 1, il va alors occasionnellement piloter des F2 en 1966 et 1967, puis des voitures de sport en 1968. Au volant d'une Ford GT40, il remporte ainsi les 6 heures de Barcelone, puis en 1969, l'épreuve des 12 heures de Barcelone et termine second des 6 heures de Jarama, cette fois au volant d'une Porsche 908 Spyder. A la fin de l'année, il raccroche définitivement.

Ce grand amateur d'arts va alors fonder un musée à Barcelone, qui contient à la fois des œuvres d'art et des souvenirs de course.

Francisco Godia-Sales est décédé dans sa ville natale le 28 novembre 1990, à l'âge de 69 ans.
Julien