Fondateur : Harry Ferguson (1884-1960)
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1961
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
20e
Classement en Championnat du Monde
1961
nc
Jamais classé en Championnat du Monde (Constructeurs)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
1
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Ferguson aurait pu avoir une belle carrière en F1, car la monoplace avait un certain potentiel entre des mains expertes.

 

Harry Ferguson fut dans un premier temps pilote et mécanicien dès l'âge de 20 ans, se chargeant de construire lui-même les voitures qu'il pilotait. Mais il connaîtra surtout le succès en modifiant une Ford T pour en faire un tracteur doté d'un système spécial, une charrue avec un système hydraulique. Il crée sa société en 1925 avec ses associés Eber et George Sherman, mais ce système hydraulique ne fait son apparition qu'en 1933. la société Ferguson sera fusionnée avec le gros constructeur Ford à partir de 1938, jusqu'à ce que Henry Ford II mette un terme à ce partenariat en 1947.

Puis, à la suite d'une autre fusion en 1953 avec Massey-Harris, Harry Ferguson décide par le biais de Harry Ferguson Research Ltd de se pencher sur la réalisation d'une monoplace de Formule 1 avec un système de 4 roues motrices et un système de régulation de freinage qui apparaît comme l'ancêtre de l'ABS. La construction sera assurée par Tony Rolt et Claude Hill. Sa conception débute durant l'hiver 1960, et la voiture ne sera prête qu'à la seconde moitié de l'année 1961. Harry Ferguson n'aura jamais eu l'occasion de voir cette voiture en action, il décède le 25 octobre 1960 à l'âge de 75 ans.

 

La première course où les modèles P99 sont engagés est le British Empire Trophy, par l'équipe de Rob Walker. Cette première expérience ne durera pas bien longtemps, Stirling Moss part avec une autre voiture et Jack Fairman se crashe avec la voiture au 3ème tour de course. Qu'à cela ne tienne, l'expérience est reconduite lors du GP national, avec Fairman au départ. Parti 20ème, il parvient à se hisser en 13ème position avant qu'un problème mineur ne l'oblige à revenir dans les stands. La voiture ne parvient pas à redémarrer, les mécaniciens la pousse, c'est la disqualification, qui ne sera pas effective immédiatement. Entre-temps, Moss aura repris la voiture après que sa Lotus l'ait lâché. Il réalise un temps honorable de 2'00"8 lors du 51ème tour. Après avoir du quitter la course pour obéir à la disqualification, la P99 ne reviendra plus dans le championnat du monde de F1.

Mais Moss parvient à persuader Rob Walker de le laisser piloter cette voiture lors de l'International Gold Cup à Oulton Park, car confiant en son potentiel. Le pilote britannique aura eu bien raison, il remporte la victoire devant Brabham et McLaren en réalisant le meilleur tour en course.

 

Une autre Ferguson fut construite, tout en conservant le principe des 4 roues motrices, et confiée à Bobby Unser qui courut les 500 Miles d'Indianapolis en 1964 et 1965.

Julien