Christijan ALBERS
...
Nation : Pays-Bas
Né le 16 avril 1979 - Eindhoven (Brabant Septentrional) - 37 ans
Premier Grand Prix :
Australie 2005
Dernier Grand Prix :
Grande-Bretagne 2007
Meilleur classement :
5e
Meilleure qualification :
13e
Casque
Meilleur classement en Championnat du Monde : 19e en  2005
2005
19
2006
22
2007
25
 
18 abandons (39.13 %)
 
 
 
0.09 pts / GP
1.33 pts / saison
002 194 tours parcourus
010 503 kms parcourus
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
1
13
3
14
4
15
5
16
4
17
9
18
2
19
7
20
4
21
7
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
1
5
6
7
8
9
1
10
2
11
3
12
4
13
5
14
5
15
2
16
2
17
1
18
2
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Christijan Albers est né le 16 avril 1979. Champion de Kart des Pays-Bas, Champion de Belgique et de Hollande de Formule Ford 1800, il accède à la F3 en 1998. Après avoir fini cinquième la première année, il décroche le titre de champion d'Allemagne en 1999.

 

Après quelques courses de F3000, il devient pilote d'essais chez Minardi. A partir de 2001, il participe au championnat allemand des voitures de tourisme, le DTM. Au sein du team Mercedes-AMG, Christijan finit second du championnat en 2003 et troisième en 2004.

 

Ayant acquis en Allemagne une excellente réputation, le team Minardi décida de le lancer en F1 pour la saison 2005.

Christijan se révéla être un bon pilote, faisant peu d'erreurs malgré un très mauvais matériel. Avec une monoplace rétive, il ne put évidemment jamais viser les points à la régulière. Il marqua quand même les quatre points de la 5ème place aux USA, après l'abandon des pilotes Michelin dans le tour de formation. Ces belles performances permirent à Albers d'être engagé pour 2006 chez Midland, ex-Jordan, aux côtés de Tiago Monteiro.

 

Malheureusement, on ne peut pas dire que ce choix fut heureux. Comme avec Minardi, les difficultés matérielles de Midland ne permirent pas au Néerlandais d'espérer un bon résultat. Les M16 passèrent l'année à se traîner dans l'anonymat du peloton. Albers ne put faire mieux que 10ème en Hongrie, derrière son équipier Monteiro, avec lequel il eut de nombreuses frictions en course.

A la fin de l'année, l'équipe est rachetée par le constructeur néerlandais Spyker, ce qui assure évidemment à Albers un poste de titulaire pour 2007, aux côtés du jeune Adrian Sutil.

La saison fut littéralement catastrophique. Dominé, voir même humilié par Sutil aussi bien en qualifications qu'en course, Albers fut vite sur la sellette. A cela s'ajouta, encore une fois, une monoplace vraiment pas à la hauteur de la situation et abonnée à la dernière ligne. Au GP de France, le Hollandais fit une énorme erreur en repartant des stands trop tôt lors de son ravitaillement, entraînant avec lui la pompe à essence ! Après cet intermède burlesque, Spyker lui laissa encore une course, celle de Silverstone, avant de le mettre à la porte, officiellement à cause d'un sponsor qui n'aurait pas respecté ses engagements.

 

C'est la fin de l'aventure en Formule 1 pour Albers. En 2008, il retourne en DTM où il pilote une Audi du team Futurecom. Au volant d'une machine vieille de deux ans, il ne peut guère se faire remarquer et termine l'année sans inscrire le moindre point.

 

En 2009, Albers passe en Endurance et dispute le championnat Le Mans Series sur une Audi de l'équipe de Colin Kolles, son ancien patron chez Midland et Spyker. Assisté du Danois Christian Bakkerud, il finit quatorzième du championnat avec six points.

 

Tony