Bruce JOHNSTONE
...
William Bruce Gordon Johnstone
Nation : Afrique du Sud
Né le 30 janvier 1937 - Durban (KwaZulu-Natal) - 79 ans
Premier Grand Prix :
Afrique du Sud 1962
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
9e
Meilleure qualification :
17e
Jamais classé en Championnat du Monde
1962
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
1
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
1
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Bruce était l'un des meilleurs pilotes d'Afrique, toutes disciplines confondues, à la fin des années 50 et au début de la décennie suivante. Avant de tenter sa chance en F1, Bruce s'est tout d'abord fait remarquer en prenant la 6ème place du Grand Prix de Formule Libre d'Afrique du Sud 1960. L'année suivante, au volant d'une Cooper à moteur Alfa Roméo, il prend la seconde place du championnat d'Afrique du Sud de Formule 1. Au passage, il en profite pour glaner trois trophées dans la saison.

Ces bons débuts lui permettent de prétendre participer au GP officiel qui se déroule à East London en 1962. C'est ainsi qu'il se retrouve inscrit au volant d'une BRM de la puissante écurie Owen Organisation et a pour équipiers les véloces Graham Hill et Richie Ginther. Bruce de classe 17è des essais qualificatifs, c'est-à-dire dernier, car il n'a pu accomplir un tour rapide. Partant de cette position peu enviable, Bruce fait une course prudente et rallie l'arrivée en 9è position, finissant 3è du classement des pilotes locaux. Cette entrée en matière quelque peu difficile n'empêche pas l'écurie officielle BRM de l'inscrire une nouvelle fois à une épreuve. Il s'agit, certes, d'une épreuve hors championnat, la Oulton Park Gold Cup, mais cela va permettre à Bruce de se mettre en évidence. Il va finir la course à une très belle quatrième position.

Néanmoins, Bruce va alors abandonner la monoplace pour se tourner vers les voitures de sport. Le succès ne se fera pas attendre puisque Bruce va remporter les 9h du Rand 1962 sur une Ferrari 250GTO, accompagné par David Piper.
Axlex