Brian NAYLOR
...
John Brian Naylor
Nation : Royaume-Uni
Né le 24 mars 1923 - Salford
Décédé le 8 août 1989 - Marbella (Espagne) - 66 ans
Premier Grand Prix :
Grande-Bretagne 1959
Dernier Grand Prix :
Italie 1961
Meilleur classement :
13e
Meilleure qualification :
7e
Jamais classé en Championnat du Monde
1959
nc
1960
nc
1961
nc
1
2
3
4
5
6
1
7
8
9
10
11
12
13
1
14
15
16
1
17
1
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
1
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Brian Naylor fut l'un des premiers pilotes à avoir couru des courses du championnat du monde de F1 avec une voiture réalisée par sa propre équipe. Mais le succès ne fut pas souvent au rendez-vous.

 

Né à Salford, John Brian travaillait comme vendeur de voitures à Stockford. Lorsque la seconde guerre mondiale éclata, il s'engagea dans la marine comme officier radio, et fut décoré. Ce n'est qu'en 1953 qu'il commence à courir dans le sport automobile dans des courses de F2 sur une Alta engagée à titre privé. Il court ensuite l'année suivante sur une Cooper-MG, avant finalement d'opter pour un châssis Lotus, avec lequel il remporte quelques victoires dans des épreuves très mineures.

 

En 1957, il court plus régulièrement en Formule 2 avec une Cooper T43, et dispute le GP d'Allemagne, en compagnie d'une quinzaine de F1. Il termine 13ème du classement général, mais second dans la catégorie F2, derrière Edgar Barth. Brian se hisse une nouvelle fois sur le podium, sur le tracé de Snetterton cette fois, troisième derrière Wicken et Stoop. L'année suivante, il court toujours sur Cooper en F2, et termine au mieux sixième en Auvergne. Il court également en voitures de sport, notamment les 24 heures du Mans, avec la voiture de Bruce Halford, terminant 15ème au général (5ème dans sa catégorie) et le GP des frontières à Chimay, où il triomphe.

 

En 1959, il court toujours en Formule 2, mais va conduire cette fois, une Cooper re-carrossée par Fred Wilkinson, donnant naissance à la JBW. La voiture fut utilisée pour la première fois lors de l'International Trophy, où il doit abandonner pour un problème de boite de vitesse. Il court également son GP national en Formule 1, mais encore une fois, il ne peut terminer la course pour une casse mécanique.

 

En 1960, il retente le coup en championnat, d'abord à Monaco, où il termine trop loin lors des qualifications, puis de nouveau en Grande-Bretagne où il se classe 13ème avec 5 tours de retard. Après avoir terminé 11ème du Silver Trophy, s'en suit une longue série d'abandons dans les courses de F1, que ce soit dans le championnat ou dans des épreuves mineures. Le plus décevant fut lors de la course de Monza, où alors qu'il part 7ème sur la grille de départ, et se grimpe jusqu'à la quatrième place en course, doit renoncer à cause de sa boite de vitesse encore une fois.

 

En 1961, Brian revient avec un modèle amélioré et dispose cette fois d'un moteur Coventry-Climax. Il dispute la course de Monza, où, parti avant-dernier, il se retire de la course à cause de son moteur. Gravement malade, Brian doit mettre un terme prématurément à sa carrière à la fin de la saison.

 

Brian Naylor s'installa par la suite en Espagne, où il dirigeait un café dans la ville de Marbella, jusqu'à ce qu'il succombe face à la maladie le 8 août 1989, à l'âge de 66 ans.

Julien