Bobby RAHAL
...
Robert Rahal
Nation : Etats-Unis
Né le 10 janvier 1953 - Medina - 63 ans
Premier Grand Prix :
Etats-Unis Est 1978
Dernier Grand Prix :
Canada 1978
Meilleur classement :
12e
Meilleure qualification :
20e
Jamais classé en Championnat du Monde
1978
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
2
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
1
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Si Bobby Rahal n'a réalisé qu'un passage éclair en Formule 1, il possède l'un des plus impressionnants palmarès du championnat américain CART.

 

Né à Medina, Robert est le fils de Michael Rahal, qui fut pilote en voitures de sport. C'est d'ailleurs au volant d'une Lotus lui ayant appartenu que Bobby va démarrer sa carrière dans le championnat SCCA, au début des années 70. Tout en préparant un doctorat d'histoire à l'université Denison, il décroche en 1974 le titre national de B/Sports Series. Il fait ensuite son entrée au championnat canadien de Formule Atlantique, et sera bien vite surpassé par Gilles Villeneuve qui remporte les titres 1976 et 1977, tandis que Bobby s'imposera à 3 reprises sur une March-Ford et terminant vice-champion en 1977.

Il part disputer le championnat européen de Formule 3 avec l'équipe du milliardaire Walter Wolf, qui lui offre l'opportunité de piloter une F1 pour les deux courses nord-américaines du championnat du monde. En 1979, il court en F2 sur Chevron, puis retourne aux Etats-Unis disputer des courses de Can-Am. En triomphant à Laguna Seca, le pilote américain a fait son choix : c'est aux USA qu'il va poursuivre sa carrière.

 

En 1980, il se concentrera donc sur les voitures de sport, et terminera 5ème du championnat de Can-Am. L'année suivante verra Bobby s'imposer lors des 24 heures de Daytona sur Porsche avec Brian Redman et Bob Garretson, et terminer sur le podium à la fin de l'année, tandis qu'en Can-Am, il termine second à Mosport. En 1982, il bénéficie du soutien de Jim Trueman et est engagé dans le championnat de CART. Cela marque un tournant dans la carrière de Bobby, qui trouve rapidement ses marques en décrochant son premier succès dès sa 3ème participation à Cleveland. Une autre victoire au Michigan et quelques podiums ne seront pas suffisamment pour faire de lui un rookie-champion, mais il termine tout de même second avec le titre bien mérité de rookie de l'année. Il s'impose à Riverside en 1983 et termine 3ème du championnat. Bobby continue également de courir en voitures de sport le championnat IMSA.

 

En 1984, après un début de saison difficile, le pilote Truesports finit par s'imposer à deux reprises en fin de saison pour accrocher la troisième place au championnat. Entre-temps il a réalisé une très brève incursion en NASCAR à Riverside. La saison suivante, il enchaîne 4 pole positions et décroche trois succès en course, ce qui lui permet ainsi de conserver son rang. La saison 1986 sera enfin l'année du premier sacre, avec une victoire lors des 500 Miles d'Indianapolis, suivie de 5 autres victoires. Le passage de March à Lola ne gène en rien Bobby qui conserve son titre de CART avec trois nouveaux succès, et une grande régularité aux avants-postes. En revanche, l'année 1988 ne sera pas une si bonne année pour Bobby, bien que triomphant à Pocono, il doit laisser sa couronne à Danny Sullivan.

 

Bobby décide de passer chez Kraco Racing en 1989, et remporte une nouvelle victoire à Meadowlands, mais se classe seulement 9ème au championnat. L'année 1990 sera une année vierge de victoires, mais ponctuées de 5 secondes places en course. En 1991, il revient aux avants-postes, décroche de nouveau la victoire à Meadowlands et termine vice-champion derrière Michael Andretti. Il s'associe avec Carl Hogan pour racheter l'équipe Patrick Racing et la renommer à leur nom pour 1992. Le pilote-patron va s'imposer à 4 reprises dans l'année, pour devenir le premier homme à remporter le titre national à 3 reprises depuis qu'il porte le nom de CART, le seul à ce jour d'ailleurs. Ce sera d'ailleurs sa dernière grande année, Bobby va tenter dans un premier temps de construire ses propres voitures, avant d'y renoncer pour des Lola. Cette année, il termine 4ème du championnat, sans victoire, et sans réussir à se qualifier pour les 500 Miles d'Indianapolis !

 

Il tente en 1994 de faire triompher le moteur Honda, mais ce sera sans succès, il se retrouve très loin au championnat. Passant au Mercedes en 1995, il revient aux avants-postes, toujours aucune victoire, mais une régularité qui lui permet de terminer 3ème au championnat. A la fin de l'année, Hogan met fin au partenariat entre lui et Rahal. Bobby continue de courir sur Reynard pendant encore 3 années, sans avoir réussi à s'imposer en course depuis 1992. Bobby continuera néanmoins de diriger son équipe en CART. En 2000, il revient en Formule 1, mais en tant que directeur général de l'équipe Jaguar, cela ne durera qu'un an, avant qu'il ne revienne aux Etats-Unis et poursuivant l'aventure en CART jusqu'en 2003, année où il passe au championnat concurrent l'IRL. Son équipe aura triomphé à 12 reprises en CART, et compte à l'heure actuelle 3 succès en IRL.

 

Parmi les pilotes 2005 de l'équipe Rahal-Letterman se trouvaient Vitor Meira, Danica Patrick, et Buddy Rice qui se sont classés au championnat, respectivement 7ème, 12ème et 15ème.

Julien