Bertil ROOS
...
Nation : Suède
Né le 12 octobre 1943 - Gothenburg
Décédé le 31 mars 2016 - Blakeslee (Pennsylvanie, USA) - 72 ans
Premier Grand Prix :
Suède 1974
Dernier Grand Prix :
-
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
23e
Jamais classé en Championnat du Monde
1974
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
1
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Bertil débute la compétition en 1968 dans le championnat scandinave de Formule V. Quatre ans plus tard, il prend la décision de quitter son pays et de s'expatrier pour les Etats-Unis. Il incorpore l'école de pilotage de Fred Opert puis en devient rapidement l'un des instructeurs. Les premiers résultats viennent compléter cette formation puisque Bertil décroche le titre de champion des Etats-Unis de Formule Super V en 1973. Dans le même temps, il effectue de bonnes sorties en Formule B. S'estimant au point, Roos va revenir en Europe en 1974. Auteur de belles courses en Formule 2, il parvient à décrocher le volant de la seconde Shadow à l'occasion de son Grand Prix national.

Au volant de la voiture noire, Bertil parvient à arracher sa qualification. Il est qualifié en vingt-troisième position, mais ce résultat est fortement atténué quand on regarde la position de son coéquipier Jean-Pierre Jarier. Avec la même voiture, "Godasse de Plomb" s'est hissé en huitième position. Deux secondes et demi séparent les deux équipiers, ce qui ne joue pas en faveur d'une éventuelle titularisation de Roos pour le reste de la saison. La course ne redore pas le blason du pilote suédois puisqu'il est contraint à l'abandon dès le deuxième tour. N'ayant pas impressionné les managers de l'écurie, Bertil n'est pas conservé et remplacé par Tom Pryce.

Dès lors, le pilote suédois, qui a la célèbre triple couronne dessinée sur le casque, s'en retourne sur le continent nord américain pour courir en Formule Atlantic entre 1975 et 1979. A partir de 1980, il se tourne vers le Canam et devient l'indéracinable vainqueur de la catégorie 2 litres durant cette période.
Axlex