Bernard COLLOMB
...
Bernard Marie François Alexandre Collomb-Clerc
Nation : France
Né le 7 octobre 1930 - Annecy (Haute-Savoie)
Décédé le 19 septembre 2011 - La Colle sur Loup (Alpes-Maritimes) - 80 ans
Premier Grand Prix :
France 1961
Dernier Grand Prix :
Allemagne 1963
Meilleur classement :
10e
Meilleure qualification :
21e
Jamais classé en Championnat du Monde
1961
nc
1962
nc
1963
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
2
21
1
22
23
24
25
1
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée

Bernard Collomb n'a pas réalisé de grandes choses en Formule 1, les seuls bons résultats qu'il a obtenus le sont en-dehors du cadre du championnat du monde.

 

Né à Annecy, Bernard est le propriétaire d'un garage à Nice quand il commence la compétition, mais sur deux roues. Il faut attendre la fin de l'année 1959 pour qu'il dispute sa première course importante sur quatre roues, la Coupe du Salon de Formule 2 à Montlhéry. Parmi un effectif de pilotes assez réduit, Bernard est le cinquième pilote à franchir la ligne d'arrivée mais, avec quatre tours de retard, il n'est pas classé.

 

Il tente à nouveau sa chance l'année suivante dans plusieurs courses de F2, et se classe cinquième lors du Norfolk Trophy et de la Coupe du Salon, mais avec des retards toujours aussi conséquents, respectivement quatre et douze tours de retard sur le vainqueur ! Malgré tout, il décide de passer à la vitesse supérieure dès 1961 sur une Cooper-Climax T53, il prend part à quelques courses de F1 hors championnat. Pour sa deuxième course, le Grand Prix de Vienne, il se classe quatrième, ce sera sa meilleure performance dans cette catégorie. Il se classe également sixième à Naples, et participe à sa première épreuve en championnat du monde à Reims, et se retrouve bien vite relégué en bas de tableau jusqu'à son abandon au septième tour. Il court également en Allemagne. Parti bon dernier, il remonte à la dix-septième place lorsque son moteur lâche.

 

La saison 1962 commence de la plus mauvaise des manières pour lui avec un grave accident à Bruxelles lors duquel la voiture s'enflamme. Bernard s'en sort, mais il n'a plus de voiture. Il achète une nouvelle Cooper T53 à Reg Parnell, et retourne à la compétition à Solitude. Il parvient également à se qualifier pour le Grand Prix d'Allemagne, mais ne tiendra que trois tours en raison d'un problème de boîte de vitesses. Enfin, il termine cinquième du Grand Prix de Méditerranée hors championnat, à Enna Pergusa.

 

L'année suivante, il abandonne la Cooper et lui préfère une Lotus 24 avec laquelle il tente de se qualifier en Principauté, mais n'y parvient pas. En revanche, il court sur le Nürburgring et parvient enfin à terminer l'épreuve, en dixième position, mais en accusant un retard de cinq tours sur une course qui n'en compte que quinze! Lors du Grand Prix d'Autriche hors championnat, il termine cinquième.

 

En 1964, il tente une nouvelle fois de se qualifier pour la course monégasque de F1, mais il échoue à nouveau en terminant dix-neuvième et dernier des essais. Ce sera sa dernière participation au championnat du monde.

 

Il retourne aux courses de Formule 2 en 1965, sans parvenir à se classer de nouveau dans les points. Un accident à Barcelone au début de l'année 1966 le pousse à abandonner la course en monoplace.

 

Bernard Collomb court en 1968 avec une Alpine-Renault les 24 heures du Mans avec François Lacarreau, mais ils ne sont pas classés car ils n'ont même pas couvert la moitié de la distance couverte par les vainqueurs, Rodriguez et Bianchi! C'est la dernière course importante courue par Bernard Collomb.

Julien