Beppe GABBIANI
...
Giuseppe Gabbiani
Nation : Italie
Né le 2 janvier 1957 - Piacenza - 59 ans
Premier Grand Prix :
Etats-Unis Ouest 1981
Dernier Grand Prix :
Belgique 1981
Meilleur classement :
-
Meilleure qualification :
20e
Jamais classé en Championnat du Monde
1981
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
1
20
21
1
22
23
1
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Né à Piacenza le 2 janvier 1957, cet Italien débute sa longue carrière dans le sport automobile par le karting. Dès 1971, il s'y distingue puis, en qutre ans, remporte cinq titres de champion (deux en Italie, deux au niveau européen, et, surtout, un titre de champion international junior). Ces succès le propulsent en monoplace : après la Formule Italia, il accède à la F3 européenne l'année suivante. Il remporte la première course à laquelle il participe, au Paul Ricard. Au final  il est récompensé par la quatrième place au championnat Européen. Lors de ses autres apparitions en Italie et en Grande-Bretagne, il est tout aussi convaincant, avec une victoire dans chaque championnat.

Son accession à la Formule 2 est des plus logiques : au sein du Trivellato Racing Team, il réalise une saison moyenne, seulement marquée par une cinquième place à Vallelunga. Par ailleurs, il doit se mesurer cette année-là à un équipier de renom : un certain Giacomo Agostini. A la fin de cette saison, il est contacté par l'équipe Surtees pour remplacer Vittorio Brambilla, grièvement blessé lors du Grand Prix d'Italie. Ses deux apparitions, à Watkins Glen et à Montréal, se soldent par deux non-qualifications.

La saison suivante, il continue son apprentissage en Formule 2, mais s'expatrie au Japon, et remporte la manche de Suzuka. Entre temps, il dispute, hors championnat, le Grand Prix de Saint-Marin de F1, sur une Shadow. Il revient en Europe l'année suivante, mais ne décroche pas de résultats significatifs. D'autre part, il débute en endurance en disputant le championnat du monde de la spécialité. Après une sixième à Silverstone, il dispute les 24 heures du Mans avec Riccardo Patrese et Emanuele Pirro. Il est repéré par Enzo Osella qui lui offre le volant d'une de ses monoplaces.

En 1981, Beppe Gabbiani fait donc partie de l'équipe Osella de F1. Mais cette saison s'apparente plus à un cauchemar qu'à un rêve. En quinze participations il échoue douze fois lors des qualifications, et les trois grands prix auxquels il prend le départ se soldent par trois abandons. Après cet échec en F1, il s'oriente vers une carrière en endurance.

En 1983, il dispute le championnat d'Europe en compagnie d'Alessandro Nannini, puis l'année suivante, il passe dans le championnat du monde avec Pierluigi Martini. Après un passage au Japon, Beppe Gabbiani tente un retour en monoplace en 1986 puis 1987 au sein du championnat intercontinental de F3000, sans succès non plus.

La suite de sa carrière est en dents de scie : quelques résultats en endurance et des performances décevantes en tourisme. Mais Beppe Gabbiani ne raccroche pour autant : il court toujours dans le championnat LMS, au sein du team Creation Autosportif.
Baptiste