British American Racing
Fondateur : Craig Pollock
Nation : Royaume-Uni
Premier Grand Prix :
Australie 1999
Dernier Grand Prix :
Chine 2005
Meilleur classement :
2e
Meilleure qualification :
1er
Classement en Championnat du Monde
Meilleur classement en Championnat du Monde (Constructeurs) : 2e en 2004
Meilleur classement en Championnat du Monde (Pilotes) : 3e en 2004 (Jenson BUTTON)
227 points
1.94 pts / GP
32.43 pts / saison
000 081 tours en tête
000 416 kms en tête
011 152 tours parcourus
054 414 kms parcourus
2
1
6
2
8
3
10
4
8
5
14
6
16
7
16
8
20
9
12
10
21
11
22
12
18
13
8
14
7
15
11
16
14
17
10
18
5
19
6
20
1
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
4
2
11
3
13
4
12
5
14
6
12
7
21
8
16
9
9
10
5
11
11
12
2
13
2
14
4
15
4
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Filiation : Tyrrell (1970-1998) -> BAR (1999-2005) -> Honda (2006-2008) -> Brawn GP (2009) -> Mercedes (2010-)

Il aura fallu attendre la saison 2004 pour enfin voir l'écurie BAR au plus haut de sa forme.

 

L'écurie British American Racing, créée par Craig Pollock et Jacques Villeneuve, qui en énonça l'idée dès 1994, repose sur les bases de l'écurie Tyrrell, rachetée à la fin de la saison 1997, grâce au soutien financier important de British American Tobacco. La métamorphose s'opère au cours de l'année 1998, avant que BAR ne fasse ses premiers pas en Formule 1 en 1999.

 

Des premiers pas qui seront des plus difficiles. La BAR PR01 avec un faible moteur Supertec réalise une piètre saison. Jacques Villeneuve, champion 1997, est associé à Ricardo Zonta. Ce dernier victime d'un accident, sera remplacé par Mika Salo, qui en terminant 7e à Imola, malgré une casse moteur, réalise la meilleur performance de la saison. Lors de ce même GP, Villeneuve était 5e sur la grille, avant qu'un carambolage dès le départ ne ruine ses chances. La suite de la saison ne sera pas heureuse, BAR ne marquera aucun point, malgré un budget important.

 

Malgré tous ces problèmes, Craig Pollock obtient le soutien du motoriste Honda. Villeneuve et Zonta réalisent de meilleures performances avec la BAR 002. La voiture est plus fiable, et dès le départ, Villeneuve termine 4e, Zonta 6e. Au total, Villeneuve terminera au pied du podium à 4 reprises, l'écurie BAR se retrouve bombardé à la 5e place constructeur.

 

La saison 2001 s'annonce radieuse, terminer à la 3ème place constructeur est l' objectif principal. Panis remplace Zonta pour accompagner Villeneuve. Panis rate les points à cause d'une pénalité dans les derniers tours, tandis que Villeneuve réussira à monter sur la 3e marche du podium à 2 reprises, en Espagne et en Allemagne. La voiture n'est pas fiable, BAR termine 6e, ce qui poussera Craig Pollock à s'en aller.

 

David Richards le remplace, mais la saison 2002 est plus mauvaise que la précédente. L'écurie ne rentre dans les points que tardivement, et dégringole à la 8e place constructeur. Panis part chez Toyota, BAR engage le prodige Jenson Button. En Autriche, Button terminera à la 4e place en Autriche, et parcourra 15 tours en tête lors du GP des Etats-Unis. Cette course sera la dernière de Jacques Villeneuve, renvoyé pour manque de résultats. Il faut dire que Button aura marqué 3 fois plus que le champion 1997 ! il est remplacé par Takuma Sato, qui terminera 6e de son GP national. BAR décroche la 5e place constructeur.

 

C'est durant la saison 2004 que l'écurie BAR va vraiment devenir compétitive. Dès la 2ème coures, Jenson Button monte sur le podium. A Imola après avoir parcouru 8 tours en tête, il termine 2e derrière Schumacher après avoir décroché la pole-position, la première de l'écurie. Au Final, Button monte 10 fois sur le podium, Sato réussit à terminer 3e aux USA, le premier japonais sur le podium depuis Suzuki en 1990. BAR réussira à prendre la place de vice-champion des constructeurs devant Renault longtemps candidat à cette place. De si bons résultats, que Honda, qui est rentré un peu plus dans le capital de BAR, décide de renvoyer David Richards !

 

On imagine une saison 2005 plutôt impressionnante, mais il n'en sera rien au départ, l'équipe BAR ne marque aucun point lors des trois premières courses. Et alors qu'à Saint-Marin, les voitures ont brillé, elles sont disqualifiées pour la présence d'un second réservoir qui n'est pas sur les plans, et exclues deux courses ! A Indianapolis, BAR compte moins de points que Jordan et Minardi ! La situation s'arrangera en fin de saison, Button montant sur deux podiums.

 

En 2006, l'équipe étant entièrement rachetée par Honda, c'est au volant de voitures sous le nom de la firme nippone qu'apparaîtront en course Jenson Button et Rubens Barrichello.

Julien