Adrian CAMPOS
...
Adrián Campos Suñer
Nation : Espagne
Né le 17 juin 1960 - Alcira - 56 ans
Premier Grand Prix :
Brésil 1987
Dernier Grand Prix :
Saint-Marin 1988
Meilleur classement :
14e
Meilleure qualification :
16e
Jamais classé en Championnat du Monde
1987
nc
1988
nc
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
2
16
17
1
18
4
19
2
20
2
21
1
22
1
23
2
24
1
25
1
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
1
14
15
1
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
A l'instar de Luis Perez-Sala, Adrian Campos était un grand espoir du sport automobile espagnol qui a déçu beaucoup de monde dans sa carrière.

Né le 11 juin 1960, à Alcira, il connut ses premiers succès en 1980 en remportant des compétitions de voitures radiocommandées.

Il passera ensuite sur de plus gros modèles et il remporte la Formule Seat en 1982, avant de passer en Formule 3. En Angleterre, tout ne se passa pas comme prévu puis il tentera de percer dans le championnat d'Europe de F3. Peu de résultats là aussi, si ce n'est une victoire dans le Grand Prix de la Loterie de Monza.

En 1985, il émigre en Allemagne et accroche une belle 3ème place au championnat. Cette performance lui ouvre les portes de la F3000, où il pilote une Lola, puis une monoplace du Peter Gethin Racing. Il ne récolte qu'une maigre 6ème place chez lui, à Jarama.

La même année, il s'engage également en sport prototype, et pilote une Porsche 962C du John Fitzpatrick Racing.
Et les portes de la F1 commencent à s'ouvrir pour Adrian, qui prend contact avec Ken Tyrell, puis, grâce au soutien financier du fabricant de vêtements Loïs, il est engagé par l'équipe Minardi en vue de la saison 1987.

Sa première saison ne se passera pas très bien puisqu'il ne termine qu'un seul grand prix (chez lui, en Espagne) et qu'il a souffert de la comparaison avec son équipier Alessandro Nannini durant toute la saison.
Il est malgré tout reconduit pour l'année 1988 et accueille un nouvel équipier : son compatriote Luis Perez-Sala. Mais Campos ne séduit plus et après une 3ème non-qualification à Montréal, il est remplacé par Pierluigi Martini.

Dans les années 1990, il court en voitures de tourisme et remporte, notamment, le championnat d'Espagne en 1993.
Puis, il crée le Adrian Campos Motorsport, qui court dans les formules de promotion espagnoles. Il y découvrira des pilotes comme Marc Géné, Antonio Garcia, Matteo Bobbi et Fernando Alonso (dont il fut le manager).
Baptiste