Automobili Turismo e Sport
Fondateur : Carlo Chiti (1924-1994)
Nation : Italie
Premier Grand Prix :
Belgique 1963
Dernier Grand Prix :
Italie 1964
Meilleur classement :
11e
Meilleure qualification :
13e
Classement en Championnat du Monde
1963
nc
1964
nc
Jamais classé en Championnat du Monde (Constructeurs)
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
1
13
1
14
2
15
16
2
17
18
1
19
3
20
1
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position sur la grille de départ
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
1
11
12
13
14
1
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
Position à l'arrivée
Bien qu'existant grâce à plusieurs membres de Ferrari, la firme italienne ATS n'a pas connu une aussi grande réussite que ses créateurs espéraient.

A la fin de la saison 1961, Ferrari se retrouve avec un titre pilote grâce à Phil Hill et a décroché également son premier titre constructeur. Mais pour une raison pas exactement déterminée, plusieurs membres de la Scuderia décident de faire une scission face à Enzo Ferrari, avec à leur tête Carlo Chiti, le chef designer de l'époque et Romolo Tavoni, le directeur sportif. Ainsi naît la Automobili Turismo e Sport, qui dispose déjà à la fin de l'année 1962 d'une monoplace de F1. il ne reste plus qu'à trouver des pilotes. ATS en trouvera 2, et pas des moindres : Phil Hill, champion du monde 1961 et Giancarlo Baghetti, seul pilote qui remporta la victoire lors de sa première course en F1, également en 1961 avec Ferrari. Hill et Baghetti avaient été déçues par Ferrari qui fut dépassé pendant la saison 1962 par les écuries britanniques et ne s'entendaient pas avec Eugenio Dragoni.

Les voitures sont engagées pour la saison 1963, mais aucune ne sera prête à temps pour disputer les première épreuves. Il faut donc attendre le Grand Prix de Belgique pour voir enfin les ATS en course. Les monoplaces se qualifient en fond de grille et se retirent pour des problèmes de transmission. Après une course décevante à Zandvoort, ATS s'absente pour les deux courses suivantes, avant de revenir à Monza où les deux voitures termineront la course, mais très loin : 7 tours de retard pour Hill et 23 pour Baghetti ! Les ATS disputent deux autres courses aux Etats-Unis et au Mexique, sans terminer. A la fin de la saison, la firme italienne est en proie à de graves crises financières, la firme Automobili e Sport disparaît, après une saison très décevante. Carlo Chiti part créer Autodelta, tandis que les autres membres reviennent chez Ferrari.

En 1964, Vic Derrington et Alf Francis reprennent une ATS et font courir Mario Ajauro de Cabral en Italie. Le pilote portugais se retire de la course discrètement, tandis que Ferrari part remporter le championnat. ATS disparaît définitivement de la F1.
Julien