Nico ROSBERG
 N.ROSBERG
Mercedes
Lewis HAMILTON
 L.HAMILTON
Mercedes
Fernando ALONSO
 F.ALONSO
Ferrari

901e Grand Prix

XI Chinese Grand Prix
Couvert
20 avril 2014 - Shanghai
54 tours x 5.451 km - 294.164 km
(Offset: 190 m)
info
Course prévue pour 56 tours, classement établi au 54 tour car le drapeau à damiers a été présenté par erreur un tour trop tôt.
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Lewis Hamilton en tête du premier au dernier tour.

Le Grand Prix de Chine marque la fin de cette tournée asiatique ouvrant la saison 2014. La question est de savoir si Mercedes va remporter sa quatrième victoire en quatre courses et si Lewis Hamilton pourra obtenir un troisième succès de rang, performance qu'il n'a jamais réalisée au cours de sa déjà longue carrière. Pour cette épreuve en tout cas Mercedes introduit un nez avant très court qu'elle a peiné à faire homologuer lors des crash-tests, mais qui devrait permettre un gain substantiel en aérodynamisme.

 

Sans surprise, le lundi 14 avril le tribunal d'appel de la FIA a confirmé la disqualification de Daniel Ricciardo au Grand Prix d'Australie, Red Bull-Renault n'étant pas parvenu à prouver que son pilote n'avait pas dépassé le flux d'essence maximum prévu pour la course.

 

A Bahreïn la FIA a dû renoncer à son projet d'instaurer un budget plafonné pour les écuries de Formule 1 face à l'opposition de Bernie Ecclestone et des six équipes membres du Groupe Stratégique, à savoir Mercedes, Ferrari, Red Bull, McLaren, Williams et Lotus. Cette dérobade provoque la colère de quatre petites équipes, à savoir Sauber, Force India, Caterham et Marussia; Toro Rosso s'abstenant par fidélité à Red Bull. Elles prennent la plume pour se plaindre à Jean Todt, mais leur démarche est évidemment vouée à l'échec puisqu'elles ne sont pas représentées au sein des instances exécutives de la F1.

 

Bernie Ecclestone a annoncé qu'une nouvelle équipe devrait entrer en Formule 1 en 2015. Il s'agit du projet américain de Gene Haas, propriétaire d'une célèbre écurie de Nascar. Celui-ci prévoit de s'associer à Dallara pour construire un châssis et d'utiliser un moteur turbo Mercedes ou Ferrari. Haas a aussi annoncé que son écurie serait basée à Charlotte aux USA, soit très loin du centre névralgique de la F1 en Grande-Bretagne. Un pari très audacieux, et même déjà voué à l'échec pour certains observateurs comme Juan Pablo Montoya.

 

McLaren a décidé de poursuivre Red Bull devant la Haute Cour de Londres suite à l'affaire Dan Fallows. Cet ingénieur de Red Bull s'était engagé par écrit à rejoindre McLaren à l'automne 2013, avant de se dédire. Il a finalement été nommé directeur en charge de l'aérodynamisme par Christian Horner. Ron Dennis argue que Fallows possède un contrat en bonne et due forme avec McLaren et qu'il doit donc l'honorer. Horner proteste et l'affaire est donc portée en justice.

 

Bernie Ecclestone en prison ?

Ce Grand Prix est le dernier à se dérouler avant l'ouverture du procès de Bernie Ecclestone, prévue pour le jeudi 24 avril 2014 à Munich. Le Grand Argentier, absent à Shanghai, est accusé d'avoir versé des pots-de-vin au banquier allemand Gerhard Gribkowsky dans le cadre de la vente des droits d'exploitation commerciale de la Formule 1. Vingt-six jours de procédure sont prévus durant lesquels Ecclestone délègue ses responsabilités à son bras-droit, l'avocate australienne Sacha Woodward-Hill, directrice du département juridique de la FOM.

 

A 83 ans, Ecclestone risque jusqu'à dix années de prison. Donald Mackenzie, coprésident de CVC et propriétaire de la Formule 1, a prévenu qu'Ecclestone serait congédié s'il était condamné au pénal. Serait-ce la fin du long règne du « dictateur » ?

 

Ferrari: Mattiaci remplace Domenicali

Suite au mauvais début de saison de Ferrari, Luca di Montezemolo a décidé d'effectuer une révolution de palais. Stefano Domenicali a été contraint de démissionner de son poste de directeur de la gestion sportive. Ainsi s'achève piteusement son mandat à la tête de la Scuderia, seulement éclairé par le titre de champion du monde des constructeurs obtenu en 2008.

Di Montezemolo le remplace par Marco Mattiaci, 42 ans, jusqu'alors PDG du groupe Ferrari pour l'Amérique du Nord. Mattiaci est totalement étranger au monde de la Formule 1 mais passe pour un habile gestionnaire, ce qui le fait surnommer par certains le « Flavio Briatore de Ferrari ».

 

Essais et qualifications

Lors des séances d'essais les Mercedes sont toujours en haut de la hiérarchie, même si Alonso et Ricciardo sont les plus rapides lors des première et troisième séances.

 

Pour la troisième fois cette année les qualifications se déroulent sous la pluie. Hamilton réalise sa 34ème pole position en carrière, ce qui fait de lui le meilleur Britannique dans ce domaine puisqu'il devance désormais Jim Clark. Il précède de cinq dixièmes Ricciardo et d'une seconde Vettel qui confirment que la Red Bull demeure un adversaire redoutable. Néanmoins les RB10 ont souffert en qualification une nouvelle fois d'un problème de débitmètre. Rosberg se contente de la quatrième place. Alonso est cinquième devant les deux Williams-Mercedes de Bottas et de Massa, améliorées par de nouvelles pièces. Suivent Hülkenberg et Vergne. Il y a du mieux chez Lotus puisque Grosjean est parvenu à accéder en Q3 et se classe au dixième rang. Il devance Räikkönen, éliminé en Q2 suite à des ennuis de boîte de vitesses. Les McLaren continuent de décevoir: Button est 12ème et Magnussen 15ème.

 

Plus loin sur la grille se trouvent la Toro Rosso de Kvyat, la Force India de Pérez, les Sauber, les Caterham et les Marussia. Enfin, déjà pénalisé de cinq places à cause de l'accident qu'il a provoqué à Bahreïn, Maldonado n'a même pas pu effectuer un seul chrono à cause d'une fuite d'huile. Il partira dernier.

 

Le Grand Prix

Il se déroule sous un ciel nuageux, mais aucune averse n'est attendue.

 

Les équipes ont de nouveau le choix entre les pneumatiques Pirelli tendres ou médiums. Tous les pilotes s'élancent en pneus tendres, excepté Magnussen.

 

Départ: Bon envol de Hamilton, suivi par Vettel qui est lui aussi fort bien parti. Massa a bien démarré et, après avoir doublé Rosberg, tente de se faufiler entre Ricciardo et Alonso, mais sa roue avant gauche heurte la roue arrière droit de la Ferrari. Le choc est assez important mais les deux voitures restent en piste, et Alonso, placé à l'extérieur, s'impose même face à Ricciardo. Plus loin Rosberg et Bottas entrent en contact, mais cela n'a pas de conséquence.

 

1er tour: Alonso tente de doubler Vettel au virage n°6, sans succès. Dans le dernier secteur, Rosberg est sous la pression de Hülkenberg.

Hamilton mène devant Vettel, Alonso, Ricciardo, Massa, Rosberg, Hülkenberg, Grosjean, Räikkönen et Bottas. Sutil occupe le dernier rang à cause de problèmes avec son moteur.

 

2e: Hamilton s'échappe et possède deux secondes d'avance sur Vettel. Bottas double Räikkönen.

 

3e: Bottas prend la huitième place à Grosjean. Grosse bagarre dans les premiers virages pour la treizième place entre Button et Vergne, tournant au profit de l'Anglais.

 

4e: Rosberg double Massa dans la très longue ligne droite.

 

5e: Hamilton domine devant Vettel (4.1s.), Alonso (5s.)., Ricciardo (6.9s.), Rosberg (8.2s.), Massa (10.4s.), Hülkenberg (11.5s.) et Bottas (13.5s.). Suivent Grosjean, Räikkönen, Kvyat et Pérez.

 

6e: Un problème de télémétrie affecte la voiture de Rosberg. Sutil abandonne à cause d'un manque de puissance du bloc hybride Ferrari.

 

7e: Hamilton a six secondes d'avance sur Vettel, menacé par Alonso. Massa ne parvient plus à suivre les cinq premiers et est sous la menace de Hülkenberg. Button est le premier pilote à s'arrêter aux stands pour changer ses pneus.

 

9e: Vettel contient Alonso, relégué à une seconde et demie du jeune Allemand. Rosberg se rapproche de Ricciardo. Changement de pneus pour Grosjean.

 

10e: Hamilton mène devant Vettel (10.7s.), Alonso (12.2s.), Ricciardo (14.3s.) et Rosberg (15.9s.). Massa et Räikkönen s'arrêtent pour faire changer leurs pneus. L'opération s'éternise pour Massa car ses mécaniciens perdent un temps fou à changer les deux roues arrières. Ils ont en effet monté le pneu gauche à droite et vice-versa. Le Brésilien ne repart qu'en vingt-et-unième et dernière position.

 

11e: Alonso, Hülkenberg et Pérez font changer leurs pneus. Ils chaussent des gommes médiums, comme presque tout le monde au cours de cette première salve d'arrêts. Alonso repart derrière Kvyat.

 

12e: Vettel s'arrête aux stands en fin de tour et fait monter des pneus médiums. Arrêt également pour Bottas. En piste, Alonso se débarrasse de Kvyat.

 

13e: Vettel repart des stands derrière Alonso qui s'empare ainsi virtuellement de la seconde place.

 

14e: Rosberg fait monter des pneus médiums sur sa Mercedes et ressort derrière Alonso et Vettel, proches l'un de l'autre, mais aussi derrière les deux Toro Rosso. Räikkönen dépasse Grosjean.

 

15e: Hamilton a 17.5s. d'avance sur Ricciardo. Vettel et Alonso se trouvent à trente-deux secondes de la tête de course, Rosberg à quarante secondes. Kvyat puis Vergne font changer leurs pneus.

 

16e: Ricciardo fait changer ses pneus en trois secondes mais il repart derrière Rosberg qui a ainsi gagné une place dans les stands.

 

17e: Petite erreur de Hamilton qui effectue un léger tout-droit après avoir bloqué ses roues. Il stoppe ensuite au stand Mercedes pour chausser des pneus médiums et reprend la piste sans avoir perdu le commandement.

 

18e: Alonso semble semer Vettel. Rosberg rattrape le pilote Red Bull. Changement de pneus pour Magnussen qui occupait jusqu'ici le dixième rang.

 

20e: Hamilton est un confortable leader précédant Alonso (5.4s.), Vettel (8.9s.), Rosberg (10.5s.), Ricciardo (13.6.), Hülkenberg (21s.), Bottas (23.1s.), Räikkönen (31.4s.), Grosjean (35.7s.) et Pérez (36.6s.). A plus de dix secondes du Mexicain viennent Button, Kvyat et Vergne, en bagarre.

 

22e: Rosberg est revenu derrière Vettel. Grâce au DRS le pilote Mercedes s'impose au virage n°14. Vettel tente de le « croiser » mais il doit s'incliner.

 

23e: Vettel tente de déborder Rosberg par l'extérieur à l'abord du premier virage. Les deux hommes abordent le virage côte à côte mais Vettel doit céder pour éviter un accrochage inévitable. Peu après, Ricciardo est dans le sillage de son équipier. Pérez prend la neuvième place à Grosjean.

 

24e: Ricciardo attaque Vettel au premier freinage, sans succès. Comme à Bahreïn, le stand Red Bull demande au champion allemand de laisser passer son équipier en prétextant une différence de stratégie. Mais Vettel n'obtempère pas.

 

25e: Hamilton mène devant Alonso (8.6s.) et Rosberg (14s.). Ricciardo attaque Vettel dans la grande ligne droite, mais l'Allemand ferme la porte à son coéquipier.

 

26e: Ricciardo attaque Vettel au premier virage. Vettel fait mine un temps de résister avant de baisser le pavillon.

 

28e: Rosberg est revenu à quatre secondes d'Alonso.

 

29e: Grosjean sort dans les graviers puis regagne son garage au ralenti. Le Français ne parvient plus à sélectionner les vitesses et abandonne tandis qu'il pouvait obtenir au moins son premier point de l'année.

 

30e: Hamilton mène devant Alonso (13s.), Rosberg (16s.), Ricciardo (23s.) Vettel (26s.), Hülkenberg (35s.), Bottas (37s.), Räikkönen (48s.), Pérez (53s.) et Kvyat (1m. 07s.).

 

31e: Changement de pneus pour Pérez.

 

32e: Rosberg n'est plus qu'à deux secondes d'Alonso. Hülkenberg, Bottas, Räikkönen et Kvyat effectuent leurs seconds changements de pneus.

 

33e: Rosberg est derrière Alonso. Arrêt aux stands de Vergne.

 

34e: Alonso chausse son troisième train de pneus, toujours des médiums. Il repart en cinquième position. Vettel se fait doubler par Kobayashi, relégué à un tour mais chaussé de pneus neufs. L'Allemand fait part de son mécontentement au Japonais.

 

35e: Vettel effectue son second changement de pneus et reprend la route en cinquième position, loin derrière Alonso.

 

37e: Hamilton a dix-huit secondes d'avance sur Rosberg. Ce dernier bloque ses roues au virage 11 et met les roues dans l'échappatoire.

 

38e: Rosberg et Ricciardo sont aux stands pour chausser des pneus médiums. Rosberg repart derrière Alonso tandis que Ricciardo sort devant Vettel, de nouveau possédé par son son jeune équipier. Maldonado et Gutiérrez se battent pour la 14ème place. Cette fois-ci les deux hommes ne s'accrochent pas et le Vénézuélien passe le Mexicain.

 

39e: Hamilton s'arrête chez Mercedes pour mettre des pneus médiums. L'arrêt dure quatre secondes et l'Anglais repart toujours premier. Rosberg réalise le meilleur tour de la course en 1'40''402'''.

 

40e: Hamilton a douze secondes d'avance sur Alonso et quinze secondes de marge sur Rosberg.

 

41e: Rosberg est revenu à moins de deux secondes d'Alonso.

 

42e: En début de tour, Hamilton mène devant Alonso (14.8s.), Rosberg (15.6s.), Ricciardo (22.1s.), Vettel (30.4s.), Hülkenberg (37.1s.), Bottas (39.9s.), Räikkönen (52.7s.), Pérez (56s.) et Kvyat (1m. 18s.). Suivent Button, Vergne et Magnussen.

En fin de tour, Rosberg utilise son DRS pour doubler Alonso aisément dans la longue ligne droite.

 

44e: Rosberg a déjà deux secondes d'avance sur Alonso.

 

45e: Quinze secondes séparent Hamilton et Rosberg.

 

47e: L'écart est stable entre les deux Mercedes. En revanche Alonso n'a plus que cinq secondes d'avance sur Ricciardo qui guigne le podium.

 

50e: Hamilton a quatorze secondes d'avance sur Rosberg. Ricciardo n'a repris que cinq dixièmes à Alonso.

 

52e: Dix-sept secondes séparent les deux pilotes Mercedes. Bottas menace la sixième place de Hülkenberg: il est revenu à six dixièmes de la Force India.

 

54e: La direction de course présente par erreur le drapeau à damiers à Hamilton alors que deux tours doivent être couverts. Par précaution, les voitures couvrent encore deux autres boucles, mais le Grand Prix est bien terminé.

 

56ème et dernier tour couvert: Lewis Hamilton remporte sa 25ème victoire en Grand Prix, ce qui fait de lui statistiquement l'égal de Jim Clark. Pour la troisième fois de rang il l'emporte devant son équipier Rosberg. Alonso finit troisième et donne à Ferrari son premier podium de la saison. Ricciardo est quatrième devant un Vettel assez amer de cette nouvelle défaite. Hülkenberg est sixième, Bottas septième. Toujours assez décevant, Räikkönen termine huitième. Pérez et le jeune Kvyat prennent les derniers points. McLaren a vécu un week-end cauchemardesque: Button est 11ème et Magnussen 13ème. Vergne, Maldonado, Massa, Gutiérrez, Bianchi, Kobayashi, Chilton et Ericsson rallient aussi l'arrivée.

 

Après la course

La direction de course confirme que le classement du Grand Prix est arrêté au 54ème tour. Cela n'a aucune influence sur le classement final, excepté pour Kobayashi qui avait doublé Bianchi dans les derniers mètres pour le gain de la ... dix-septième place.

 

La domination des Mercedes F1 W05 a encore une fois été éclatante et il semble désormais acquis que le titre mondial des pilotes se jouera entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Ce dernier conserve la première place du classement avec quatre points d'avance sur Hamilton qui, avec trois victoires en quatre épreuves, apparaît tout de même comme le futur « patron » de cette saison. Troisième, Alonso a trente-huit points de retard sur Rosberg. Chez les constructeurs, Mercedes totalise 154 points soit... 97 de mieux que Red Bull, et cent d'avance sur Force India !

 

Symbole de cette hégémonie, les deux Mercedes ont passé en tête tous les tours couverts depuis l'ouverture de la saison...

Tony