Mark WEBBER
 M.WEBBER
Red Bull Renault
Sebastian VETTEL
 S.VETTEL
Red Bull Renault
Fernando ALONSO
 F.ALONSO
Ferrari

897e Grand Prix

XLII Grande Premio do Brasil
Couvert
24 novembre 2013 - Interlagos
71 tours x 4.309 km - 305.909 km
(Offset: 30 m)
info
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Dernier Grand Prix pour Mark Webber.

Une semaine après l'épreuve d'Austin, la Formule 1 arrive à São Paulo pour la dernière épreuve du championnat du monde 2013. Sebastian Vettel envisage une neuvième (!) victoire d'affilée qui serait sa treizième de la saison. Cela lui permettrait d'égaler un autre record réalisé par Michael Schumacher en 2004.

 

Il y a peu d'enjeux aux classements mondiaux. Mercedes, Ferrari et Lotus sont bien en lutte pour la deuxième place du championnat des constructeurs. Toutefois l'équipe allemande a un net avantage puisqu'elle possède quinze et trente-trois points d'avance sur ses deux adversaires.

En revanche, à l'autre bout du paddock, la rivalité fait rage entre Caterham et Marussia pour la dixième place du championnat et les millions de dollars qui vont avec. Pour le moment Marussia à le dessus grâce à la quatorzième place de Max Chilton à Monaco. Caterham doit donc placer Giedo van der Garde ou Charles Pic au moins au treizième rang pour doubler l'écurie anglo-russe.

 

Ce Grand Prix sera le dernier de Mark Webber qui quitte la Formule 1 après onze ans de carrière. Il espère bien sûr remporter cette course... et obtenir ainsi sa première victoire de la saison. C'est également la fin d'un cycle pour Felipe Massa qui quitte la Scuderia Ferrari après huit saisons de bons et loyaux services.

 

C'est aussi la dernière course des moteurs V8 atmosphériques, introduits en 2006. En 2014, les Formules 1 seront propulsées par des V6 turbo-compressés.

 

En ce qui concerne les transferts, il est désormais certain que Nico Hülkenberg ne rejoindra pas Lotus. Il retire sa confiance à l'équipe d'Enstone qui n'a toujours pas conclu le moindre accord financier avec le groupe Quantum. Lotus semble traverser une grave crise: une lettre du directeur général Patrick Louis à ses employés leur annonce qu'ils toucheront leur salaire du mois de novembre avec du retard... En attendant, Hülkenberg serait sur le point de revenir chez Force India. Il remplacerait Paul di Resta, contraint de s'exiler en IndyCar.

 

Comme depuis plusieurs mois, on reparle du départ de Ross Brawn de Mercedes. La rumeur annonce cette fois-ci son retour chez Ferrari, après avoir évoqué une possible arrivée chez McLaren. En tout cas l'ingénieur britannique ne trouve clairement plus sa place à la direction de Mercedes GP, désormais partagée par le duo Toto Wolff – Niki Lauda. Paddy Lowe étant le nouveau directeur exécutif, on se demande bien quel rôle peut encore jouer Brawn.

 

Les qualifications

Les essais du vendredi se déroulent sous la pluie. La journée du samedi est tout aussi humide et les qualifications se déroulent sous les averses. La Q3 est même reportée pour cause de déluge. Tout ceci n'empêche pas Vettel de surclasser encore la concurrence et de réaliser sa 45ème pole position, avec six dixièmes d'avance sur Rosberg. Tous les autres pilotes sont à plus d'une seconde du chrono de l'Allemand. Alonso est troisième, ce qui est sa meilleure qualification depuis le GP du Bahreïn. Webber se contente de la quatrième place. Hamilton et Grosjean se partagent la troisième ligne. Viennent ensuite les deux Toro Rosso de Ricciardo et de Vergne. Massa est neuvième devant Hülkenberg, Kovalainen et di Resta. Les McLaren ont été éliminées en Q2: Pérez et Button sont respectivement quatorzième et quinzième. Le Mexicain recevra en plus cinq places de pénalité pour avoir changé sa boîte de vitesses.

 

En fond de grille, les Caterham précèdent les Marussia.

 

Le Grand Prix

Mark Blundell est le commissaire-pilote de cette course. Pirelli propose aux équipes les pneus médium et durs. Tous les pilotes partent équipés de médium, exceptés Button et Gutiérrez. Au moment du départ, le ciel est chargé de nuages et le risque de pluie est relativement élevé.

 

Départ: Vettel prend un envol moyen, au contraire de Rosberg qui entame l'Esse de Senna en tête. Vettel est deuxième devant Hamilton, Alonso, Webber et Massa.

 

1er tour: Vettel attaque Rosberg dans la ligne droite avant Subida do Lago, sans succès. Il retente sa chance dans Ferradura mais le pilote Mercedes résiste toujours. Juste derrière, Alonso attaque Hamilton mais lui aussi sans résultat.

En fin de tour, Vettel prend l'aspiration derrière Rosberg dans la grande montée et le déborde sur la ligne de chronométrage. Alonso attaque également Hamilton. Derrière ces quatre pilotes viennent Webber, Massa, Hülkenberg, Grosjean, Ricciardo, Bottas, Button et Vergne.

 

2e: Alonso s'impose face à Hamilton à l'entrée de l'Esse. Plus loin, l'Anglais est attaqué par Webber à Subida do Lago. L'Australien se faufile à l'extérieur et finit par doubler la Mercedes avant Ferradura. Button prend la dixième place à Bottas.

 

3e: Le DRS est enclenché. Vettel a déjà une seconde d'avance sur Rosberg, attaqué par Alonso. Le moteur de Grosjean explose à Subida dos Boxes, répandant une épaisse fumée. Fort heureusement, aucun pilote ne se laisse surprendre. Grosjean arrête sa Lotus sur le côté gauche de la piste.

 

4e: Alonso attaque Rosberg et le double par l'extérieur à Subida do Lago. Les drapeaux jaunes sont déployés dans le dernier secteur où la voiture de Grosjean est évacuée.

 

6e: Vettel s'envole et possède cinq secondes d'avance sur Alonso. Webber est revenu derrière Rosberg.

 

7e: Webber plonge à l'extérieur à l'Esse et double Rosberg. Le pilote allemand a des ennuis avec ses pneus. Pérez et Sutil se touchent à Ferradura mais restent en piste.

 

8e: Button double Ricciardo.

 

9e: Vettel mène devant Alonso (6.6s.), Webber (8.1s.), Rosberg (10.3s.), Hamilton (10.8s.), Massa (11.6s.), Hülkenberg (18.8s.) et Button (20s.).

 

11e: Webber est maintenant derrière Alonso. Il l'attaque à l'Esse de Senna, sans succès. Hamilton double Rosberg à Subida do Lago. Vergne est le premier pilote à changer de pneus. Il chausse des gommes dures et ressort vingt-et-unième et dernier.

 

12e: Vettel a neuf secondes de marge sur Alonso, attaqué par Webber.

 

13e: Dans la montée de la fin de tour, Webber prend l'aspiration derrière Alonso et le déborde sur la ligne de chronométrage. Voici les deux Red Bull installées au commandement. Pérez prend la dixième place à Bottas.

 

14: Button double Hülkenberg à Subida do Lago.

 

15e: Vettel mène devant Webber (10.2s.), Alonso (12s.) et Hamilton (16s.). Massa prend la cinquième position à Rosberg. Ricciardo change de pneus.

 

17e: Arrêt aux stands de Bottas qui cède la dixième place à di Resta.

 

18e: Onze secondes séparent les deux Red Bull. Sutil fait changer ses pneus.

 

20e: Vettel est en tête devant Webber (10.8s.) et Alonso (14.8s.). Massa s'arrête au stand Ferrari pour changer de train de pneus. Dans le peloton, Vergne, Kovalainen et Bottas se livrent à une rude bagarre.

 

21e: Changements de pneus pour Button, Hülkenberg; di Resta et Maldonado.

 

22e: Alonso s'arrête à son stand et chausse des pneus durs en 3.1s. Hamilton l'imite peu après et repart derrière Massa. Button double successivement Ricciardo et Gutiérrez et se retrouve septième.

 

23e: Rosberg change de gommes, de même que Gutiérrez. Hülkenberg double Maldonado et se retrouve dixième.

 

24e: Webber s'arrête au stand Red Bull pour mettre des pneus médium. L'arrêt prend un peu trop de temps: cinq secondes. L'Australien repart derrière Alonso. Pérez prend la huitième place à Ricciardo. En fin de tour Vettel s'engouffre dans la voie des stands.

 

25e: Vettel fait chausser des pneus médium très rapidement (2.6s.). Il conserve le commandement. Webber attaque Alonso. A trois secondes de ces derniers, Hamilton et Massa sont roues dans roues. Hülkenberg dépasse Ricciardo.

 

26e: Quelques gouttes de pluie sont à signaler. A l'Esse de Senna, Webber plonge à l'intérieur et dépasse Alonso. Celui-ci tente de surprendre l'Australien avant Subida do Lago mais doit lever le pied.

 

28e: Alonso garde le contact avec Webber. Hamilton, en pneus durs, attaque Massa qui lui est en médium.

 

29e: Gutiérrez prend la quatorzième place à Bottas à l'Esse, non sans se frotter à la Williams.

 

30e: Massa est observé par le collège des commissaires pour avoir coupé la ligne blanche en sortant des stands.

 

31e: Vettel mène devant Webber (10.3s.), Alonso (12.6s.), Massa (18.3s.), Hamilton (18.8s.), Button (28.5s.), Rosberg (30.7s.), Pérez (33.2s.), Hülkenberg (36.3s.) et Ricciardo (40.7s.).

 

32e: Massa et Hamilton bloquent leurs roues à l'Esse. Massa reçoit un drive through pour avoir coupé une ligne blanche.

 

34e: Massa entre aux stands pour effectuer sa pénalité et repart en huitième position.

 

35e: Vettel a douze secondes d'avance sur Webber. Alonso est relégué à quinze secondes.

 

38e: Pérez est lancé à la poursuite de Rosberg. Sutil effectue un deuxième changement de pneus.

 

40e: Vettel est premier devant Webber (11s.), Alonso (18.3s.), Hamilton (25.1s.), Button (36.4s.), Rosberg (38.9s.), Pérez (39.6s.), Massa (43s.), Hülkenberg (48.3s.) et Ricciardo (55.3s.).

 

43e: De la pluie est signalée à l'Esse de Senna. Ricciardo effectue son second changement de pneus et repart treizième.

 

44e: Button et Massa changent de gommes pour la deuxième fois et repartent respectivement huitième et dixième.

 

45e: Arrêts de Rosberg et de Pérez qui repartent des stands dans cet ordre.

 

46e: Hülkenberg change de pneus. Massa prend la huitième place à di Resta sur la ligne de chronométrage.

 

47e: A l'abord de Subida do Lago, Bottas se place à l'extérieur pour reprendre un tour de retard sur Hamilton. Mais l'Anglais ne le voit pas et le deux voitures se touchent. La Williams perd son pneu arrière gauche et part en tête-à-queue. Bottas renonce tandis que Hamilton poursuit avec un pneu arrière droit déchapé.

 

48e: Le drapeau jaune est agité dans le premier secteur. Les chefs d'équipe craignent l'intervention d'une voiture de sécurité. Red Bull rappelle ses deux pilotes aux stands. Vettel entre aux stands pour changer de pneus, mais ceux-ci ne sont pas prêts. L'Allemand perd quelques secondes à cause de cette maladresse, de même que Webber qui reste un court moment arrêté derrière son équipier. Les deux Red Bull repartent toutefois en tête car Alonso change lui aussi ses pneus dans leur sillage. Hamilton entre aux stands pour changer de train de pneus.

 

49e: La Williams de Bottas est évacuée. Vettel est reparti avec cinq secondes d'avance sur Webber et six secondes sur Alonso. Suivent Button (24s.) et Rosberg (26s.). Hamilton n'est plus que huitième, entre Massa et Hülkenberg.

 

50e: Alonso est juste derrière Webber.

 

51e: Hamilton est pénalisé d'un drive through pour avoir accroché Bottas.

 

53e: Hamilton effectue sa pénalité et reprend la piste en onzième position, derrière Sutil.

 

54e: Van der Garde est lui aussi sanctionné d'un passage obligatoire par les stands pour avoir ignoré des drapeaux bleus.

 

55e: Webber a pris du champ par rapport à Alonso. Sutil prend la neuvième place à Ricciardo avant de s'arrêter pour chausser de nouvelles gommes.

 

57e: Une pluie fine tombe sur le circuit mais elle ne change pas l'état de la piste.

 

58e: A Subida do Lago Hamilton dépasse Ricciardo.

 

60e: Vettel mène devant Webber (7.7s.) et Alonso (10.4s.). Button est relégué à tente secondes et précède Rosberg et Pérez. Pic part en tête-à-queue à la sortie de Subida do Lago. Il est victime d'un bris de suspension à l'avant droit et stoppe dans le gazon à la hauteur de Ferradura.

 

63e: Un rude combat oppose Vergne à Maldonado pour le contrôle de la quinzième place.

 

65e: Vettel est en tête devant Webber (8s.), Alonso (11.3s.) et Button (32s.). Suivent Rosberg, Pérez, Massa, Hülkenberg, Hamilton, Ricciardo, di Resta et Gutiérrez. Maldonado part en tête-à-queue à l'Esse après s'être frotté à Vergne. Il peut repartir.

 

67e: La pluie a cessé.

 

69e: Huit secondes séparent Vettel et Webber. Alonso est à quatorze secondes du leader.

 

71ème et dernier tour: Sebastian Vettel remporte sa neuvième victoire consécutive... Pour son dernier Grand Prix, Webber termine deuxième et offre à Red Bull-Renault son quatrième doublé de la saison. Alonso termine troisième et monte sur le podium pour la première fois depuis le GP de Singapour. Button finit quatrième, ce qui est le meilleur résultat de la saison pour McLaren ! Rosberg est cinquième et précède Pérez, Massa, Hülkenberg, Hamilton et Ricciardo.

Hors des points on retrouve di Resta, Gutiérrez, Sutil, Kovalainen,Vergne, Maldonado, Bianchi, van der Garde et Chilton. Ce dernier a réussi l'exploit de ne jamais abandonner au cours de sa première saison de Formule 1.

 

Après la course

Mark Webber retire son casque et sa cagoule et effectue son tour d'honneur tête nue. Vettel de son côté effectue des donuts devant les tribunes, imité par Massa qui salue ses supporteurs.

Sur le podium, Christian Horner tend à Webber un drapeau australien. Mark est congratulé par Vettel et par Alonso, et sable le champagne avec joie... au point de chuter au sol. Après 215 Grands Prix et neuf victoires, il va désormais se consacrer à l'Endurance pour le compte de Porsche.

 

Vettel a donc remporté treize victoires cette année-là, et égale ainsi le record de Michael Schumacher. Avec 397 points inscrits, il bat son propre record d'unités inscrites en une saison. Webber finit troisième du championnat du monde des pilotes devant Hamilton. Au classement des constructeurs, Mercedes a rempli son objectif et obtient la deuxième place avec six points d'avance sur Ferrari.

 

Ainsi s'achève l'ère des moteurs atmosphériques, ouverte en 1989. En 2014, la Formule 1 va découvrir de nouveau moteurs V6 turbo-compressés. Ceux-ci donnent déjà des sueurs froides aux ingénieurs. Pour beaucoup d'observateurs, les titres mondiaux seront remportés par ceux qui bénéficieront de la meilleure fiabilité. C'est en tout cas un nouveau défi pour Sebastian Vettel qui compte bien entrer encore un peu plus dans la légende en remportant une cinquième couronne consécutive...

Tony