Ralf SCHUMACHER
 R.SCHUMACHER
Williams BMW
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Juan-Pablo MONTOYA
 J.MONTOYA
Williams BMW

705e Grand Prix

XLI Grand Prix du Canada
Légérement nuageux
15 juin 2003 - Montréal
70 tours x 4.361 km - 305.270 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur

Départ : Ralf Schumacher conserve l’avantage sur Montoya et son frère. Barrichello touche Alonso et endommage son aileron avant.

 

1er tour : Pizzonia heurte l’arrière de la Renault de Trulli à l’épingle et part en travers. A la fin de ce tour il rentre aux stands pour réparer. R.Schumacher mène avec sept dixièmes d’avance sur Montoya, suivent M.Schumacher, Alonso, Barrichello et Webber. Raïkkönen, qui partait des stands, est dix-huitième.

 

2e : Malgré son aileron cassé, Barrichello ne laisse pas passer ses adversaires. Il rentre aux stands pour le changer, suivi de Trulli, lui aussi au ralenti. Montoya part en tête-à-queue au virage « Bienvenue au Québec ». Il repart mais perd trois places.

 

3e : Meilleur tour en course pour M.Schumacher, qui est à 1.8s. de son frère cadet.

 

4e : Montoya prend la quatrième place à Mark Webber. Trulli est à nouveau au ralenti après avoir déchapé.

 

6e : Frentzen abandonne sur une casse de la boîte de vitesse.

 

8e : Michael Schumacher harcèle Ralf tandis qu’Alonso est relégué à sept secondes. Montoya est dans les échappements de l’Espagnol.

 

10e : Montoya passe Alonso à l’épingle alors que Trulli, privé d’anti-patinage, part en tête-à-queue quelques mètres devant eux.

 

12e : Sept dixième d’écart entre Ralf et son frère. Montoya, l’homme le plus rapide en piste, est à onze secondes. Coulthard passe Da Matta pour la septième place.

 

14e : Villeneuve, neuvième, ralentit un « train » composé de Wilson, Heidfeld, Fisichella, Button et Raïkkönen. Victime d’un problème de freins, le Canadien laisse passer tout le monde avant d’abandonner.

 

15e : Premier arrêt pour Olivier Panis, qui était sixième.

 

19e : Ravitaillement pour Juan-Pablo Montoya en 9.6s. Il ressort quatrième. Webber l’imite quelques secondes plus tard. Meilleur tour en course pour R.Schumacher.

 

20e : Ralf Schumacher ravitaille en 8.8s et laisse ainsi passer son frère et Alonso

 

21e : Michael Schumacher aux stands. Son arrêt dure 10.6s et l’Allemand repart sous le nez de Ralf. Alonso est provisoirement en tête. Firman, victime d’une fuite d’huile, stoppe sa Jordan sur le bas-côté. Son équiper Fisichella abandonne également, boîte de vitesse cassée.

 

24e : Coulthard ravitaille et ressort septième, derrière Raïkkönen et Barrichello.

 

26e : Arrêt d’Alonso qui dure 8.8s. Les frères Schumacher et Montoya le dépassent. Trulli rentre définitivement aux stands

 

28e : Ralf Schumacher est juste derrière son frère, à quatre dixièmes.

 

31e : Michael Schumacher en tête avec sept dixième d’avance sur Ralf. Suivent Montoya à 13s., Alonso à 20s., puis à plus de trente secondes Raïkkönen (qui n’a pas ravitaillé), Barrichello, Coulthard et Webber.

 

33e : Raïkkönen perd son pneu arrière-gauche dans la ligne droite avant les stands. Il peut rentrer le changer et ravitaille, mais repart dixième.

 

35e : Meilleur tour en course pour Rubens Barrichello : 1'16''368'''.

 

37e : Le rétroviseur droit de la Williams de Montoya se casse mais ne tombe pas.

 

39e : Meilleur tour pour Montoya : 1'16''349'''. Ravitaillement pour Barrichello en 12s. Les deux frères Schumacher se tiennent toujours dans un mouchoir de poche tandis que Montoya remonte peu à peu sur eux.

 

42e : Plus que trois dixièmes d’avance pour Michael Schumacher sur Ralf. Deuxième arrêt pour Olivier Panis. Barrichello perd son déflecteur gauche avant l’épingle et Da Matta roule dessus.

 

45e : Arrêt de Juan-Pablo Montoya qui ne perd qu’une place

 

46e : Deuxième ravitaillement de R.Schumacher en 8.6s., sans changement de pneus. Il ressort derrière Alonso.

 

48e : Arrêt de M.Schumacher en neuf secondes : il repart à nouveau juste devant son frère. Alonso est à nouveau le leader. Nick Heidfeld abandonne, moteur cassé. Coulthard rentre au garage McLaren à cause d’un problème de boîte.

 

50e : Six dixièmes d’écart entre Michael et Ralf Schumacher. Les deux sont à six secondes de Fernando Alonso.

 

51e : Ralf Schumacher voit lui aussi son rétroviseur gauche se casser et pendre sur le flanc de sa monoplace.

 

53e : Meilleur tour en course pour Alonso en 1'16''040'''. Button abandonne.

 

55e : Ravitaillement d’Alonso : 6s.6. L’Espagnol ressort septième, derrière Montoya. Celui-ci est revenu à trois secondes de M.Schumacher.

 

55e : M.Schumacher compte cinq dixièmes d’avance sur R.Schumacher, 2.5s. sur Montoya et 9s. sur Alonso.

 

59e : Alonso est l’homme le plus rapide en piste et n’est plus qu’à 6.8s du leader. Raïkkönen met quant à lui la pression sur Barrichello pour la cinquième place.

 

61e : M.Schumacher a six dixièmes d’avance sur Ralf, 1.3s sur Montoya et 4.5s sur Alonso.

 

62e : Wilson abandonne après la casse de sa boîte de vitesse.

 

65e : Alonso est à moins de deux secondes de Schumacher. Les quatre leaders se suivent de très près. Da Matta s’arrête sur le côté, laissant la huitième place à son équipier Panis.

 

68e : Michael Schumacher a repris un peu d’avance sur son frère tandis qu’Alonso harcèle les deux Williams.

 

69e : Pizzonia laissent passer le train des premiers avant d’abandonner sur un problème de freins.

 

70e : Victoire de Michael Schumacher qui prend la tête du championnat. Ralf Schumacher et Juan-Pablo Montoya complètent le podium. Alonso échoue à la quatrième place. Sont aussi dans les points Barrichello, Raïkkönen, Webber et Panis.

Tony