Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
David COULTHARD
 D.COULTHARD
McLaren Mercedes
Rubens BARRICHELLO
 R.BARRICHELLO
Ferrari

669e Grand Prix

XXX Grosser Preis von Osterreich
Ensoleillé
13 mai 2001 - Spielberg
71 tours x 4.319 km - 306.649 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Juan-Pablo Montoya freine trop tard et emmène Michael Schumacher hors de la piste.

Lors de ce week-end autrichien, Williams-BMW s'affirme de plus en plus comme la seconde force du plateau en lieu et place de McLaren-Mercedes. Ralf Schumacher et Juan-Pablo Montoya disputent en effet la pole aux Ferrari, et échouent finalement de très peu. Michael Schumacher n'obtient en effet le meilleur temps que pour un dixième de seconde, devant Montoya. Juste derrière se trouvent Ralf et Barrichello. Les McLaren se retrouvent très à la peine: Coulthard n'est que septième, Häkkinen huitième, ce qui est la plus mauvaise qualification de l'équipe anglaise depuis 1997. En troisième ligne se sont intercalées la Jordan de Trulli et la Sauber de Heidfeld. Néanmoins les écarts demeurent relativement faibles: seulement une seconde sépare M. Schumacher du dixième Olivier Panis.

 

La veille de la course est marquée par la mort accidentelle de Paul Morgan, le cofondateur d'Ilmor avec Mario Illien, tué dans un accident d'avion. Ilmor concevant le moteur de Formule 1 Mercedes, McLaren se retrouve en deuil.

 

Départ: M. Schumacher s'élance avec difficulté tandis que les deux Williams s'emparent de la tête au premier virage, Montoya devant R. Schumacher. Suivent M. Schumacher, Coulthard, Barrichello et Irvine qui a jailli de la treizième place.
Mais derrière quatre voitures restent scotchées sur la grille: les deux Jordan de Frentzen et Trulli, la McLaren de Häkkinen et la Sauber de Heidfeld. Comme on l'avait vu en Espagne, le nouveau système d'antipatinage n'est pas encore au point...

 

1er tour: Barrichello repasse Coulthard à Remus. Verstappen double plusieurs voitures et se retrouve septième. Sur la grille de départ les commissaires de piste tentent de pousser les voitures arrêtées. Seule celle de Häkkinen ne peut être dégagée et se trouve encore à sa place lorsque le peloton boucle son premier tour. La situation est trop dangereuse et la voiture de sécurité entre en piste.

 

3e: La course est relancée: Montoya mène devant R. Schumacher, M. Schumacher, Barrichello, Coulthard, Irvine, Verstappen, Raïkkönen, Panis et Villeneuve. Heidfeld et Trulli ont repris la piste en queue de peloton. Häkkinen les rejoint peu après.

 

4e: Très léger en essence, Verstappen passe Irvine à Remus. Le Nord-Irlandais se fait ensuite déborder par Raïkkönen. Victime d'un problème moteur, Fisichella abandonne.

 

5e: En attaquant de la Rosa, Trulli sort de la piste à Castrol mais peut repartir. Verstappen s'attaque maintenant à Coulthard et le dépasse à Remus. Très légère en essence, l'étonnante Arrows paraît irréfrénable. Häkkinen revient à son stand pour abandonner, l'électronique sa voiture étant trop endommagé.

 

6e: Plus rapide que son équipier et menacé par Verstappen, Barrichello attaque Schumacher à Remus, mais celui-ci ferme la porte. Devant les Williams ne parviennent pas à s'échapper.

 

7e: Après avoir franchi côte à côte plusieurs virages, Panis vient à bout d'Irvine et récupère la septième place.

 

8e: Montoya mène devant R. Schumacher (1.5s.), M. Schumacher (2.7s.), Barrichello (3s.), Verstappen (3.3s.) et Coulthard (5.1s.).

 

9e: Bernoldi passe Villeneuve, puis Irvine et se retrouve neuvième.

 

10e: Victime d'un problème de freins, Ralf Schumacher manque de peu de sortir de la piste à Gösser et est au ralenti. Le jeune Allemand revient à son stand et doit abandonner. En tentant de passer Irvine, Villeneuve fait un tête-à-queue avant de repartir douzième.

 

12e: Montoya est en difficulté et voit fondre sur lui Schumacher, Barrichello et Verstappen. Coulthard, Raïkkönen et Panis reviennent sur ce groupe.

 

14e: Schumacher attaque Montoya à Remus mais le Colombien résiste. Derrière un véritable train se forme, de Barrichello à Raïkkönen voire Panis. Schumacher retente sa chance à Gösser, sans succès, tandis que Barrichello fait son possible pour résister à Verstappen sans doubler son leader !

 

15e: Montoya, Schumacher, Barrichello, Verstappen, Coulthard et Raïkkönen sont désormais roues dans roues. Le leader, qui est l'homme le plus lent en course, semble condamné à céder. Trulli reçoit quant à lui le drapeau noir pour être reparti alors que le feu rouge était allumé à la sortie des stands.

 

16e: Schumacher attaque Montoya à Remus par l'extérieur. Sa manœuvre semble réussir, mais le fougueux Colombien freine trop tard et tire tout droit, entraînant avec lui Schumacher hors-piste. Barrichello, Verstappen, Coulthard, Raïkkönen et Panis passent les deux hommes. Schumacher repart derrière le Français, tandis que Montoya met bien plus de temps à se tirer du bas-côté. Il repart au niveau de Bernoldi et conserve l'avantage sur l'Arrows.

 

18e: Barrichello mène désormais la course juste devant Verstappen. Bernoldi s'engouffre dans son garage pour abandonne suite à une panne hydraulique. Schumacher revient sur Panis.

 

20e: Une seconde d'écart entre Barrichello et Verstappen. Sixième, Schumacher n'est qu'à moins de six secondes de son lieutenant. Montoya est à cinq secondes de l'Allemand.

 

23e: Verstappen effectue son premier ravitaillement (8.6s.). Le Hollandais se retrouve septième. Barrichello est l'homme le plus rapide en piste et commence à s'échapper devant Coulthard.

 

25e: Schumacher déborde Panis à Gösser et se retrouve quatrième. Sa prochaine cible est désormais Raïkkönen, étonnant troisième.

 

27e: Marques abandonne sa Minardi dans l'herbe, boîte de vitesse brisée.

 

28e: A Gösser, Schumacher prend l'intérieur et passe Raïkkönen, qui ne peut pas résister.

 

33e: Barrichello mène devant Coulthard (3.8s.), Schumacher (5.5s.), Raïkkönen (10.6s.), Panis (13.1s) et Montoya (14.1s.). Suivent Verstappen, Irvine, Villeneuve et Alesi.

 

37e: Panis part trop à l'extérieur dans le dernier virage, ce qui permet à Montoya de le dépasser.

 

40e: Barrichello compte deux secondes d'avance sur Coulthard et trois secondes sur Schumacher. Alonso abandonne sur un souci d'embrayage.

 

42e: Tandis qu'il revenait sur Raïkkönen, Montoya ralentit suite à un problème d'hydraulique. Il doit abandonner sa Williams sur le bas-côté.

 

44e: Premier arrêt de Panis (9.2s.), qui repart en sixième position. Verstappen est désormais cinquième.

 

45e: Deuxième ravitaillement de Verstappen, qui ressort huitième, derrière Irvine et Villeneuve.

 

46e: Arrêt de M. Schumacher en 8.7s. Il reste troisième, car Raïkkönen ravitaille également à sa suite. Les mécaniciens de Sauber ont du mal à fixer la roue arrière-gauche de Finlandais et celui-ci repart au bout de 17 secondes. Il reste toutefois quatrième.

 

47e: Arrêt de Barrichello en 9.2s. Le Brésilien repart deuxième, laissant le commandement de l'épreuve à Coulthard. Villeneuve ravitaille ensuite et se retrouve huitième. Schumacher commet une petite erreur à Gösser et met deux roues dans la poussière.

 

48e: Coulthard signe le meilleur tour en 1'10''843. Il est l'homme le plus rapide en piste. Ravitaillement de Irvine, qui cède la sixième place à Verstappen.

 

50e: Bien que gêné un temps par Alesi, Coulthard compte 25s. d'avance sur Barrichello tandis qu'il s'engouffre dans les stands. Il reste arrêté 8s. et ressort devant Barrichello.

 

51e: Villeneuve reçoit une pénalité pour vitesse excessive dans les stands, qu'il effectue dans ce tour sans perdre de place. De la Rosa doit abandonner suite à un bris de transmission.

 

54e: Coulthard compte seulement huit dixièmes d'avance sur Barrichello. Assez brouillon, Schumacher est distancé.

 

60e: Coulthard conserve sa seconde d'avance sur Barrichello, tandis que Schumacher revient sur les deux leaders, à deux secondes.

 

62e: Le moteur Renault de Button serre en pleine courbe et entraîne la Benetton en tête-à-queue avant de s'enflammer. Le jeune Anglais doit s'arrêter en catastrophe dans le gazon. Tête-à-queue de Burti dans le premier virage, ce qui permet à Heidfeld de dépasser la Prost.

 

65e: Les écarts se stabilisent à environ une seconde et demie entre les trois leaders. Coulthard a course gagnée.

 

71ème et dernier tour: A la sortie du dernier freinage, Barrichello ralentit et laisse passer Schumacher sur ordre de Jean Todt. Lutte pour le titre mondial oblige...

 

David Coulthard franchit la ligne d'arrivée en vainqueur. Le pilote McLaren joue ainsi un excellent tour aux Ferrari et aux Williams, pourtant favorites de l'épreuve. De plus il revient à quatre points de Schumacher au championnat, et s'affirme comme le nouveau leader de McLaren, le pauvre Häkkinen n'étant plus dans la course au titre suite à ses malheurs. Schumacher sauve les meubles avec cette deuxième place pour le moins douteuse. Barrichello ne cache pas sa colère envers son équipe qui lui a ordonné de s'effacer promptement devant son leader. Le jeune Raïkkönen obtient une splendide quatrième place et confirme ainsi tous les espoirs entrevus en début de saison. Panis est un bon cinquième, tandis que Verstappen, fort de son début de course exceptionnel, ramène à Arrows son premier point de la saison. Suivent Irvine, Villeneuve, Heidfeld, Alesi et Burti.

La cérémonie du podium est assez particulière. En raison du décès de Paul Morgan, Coulthard ne participe pas à la traditionnelle douche au champagne, tandis que Schumacher et Barrichello s'ignorent.

 

Après la course, BAR-Honda dépose une plainte contre Kimi Raïkkönen, accusé d'avoir doublé Burti sous drapeaux jaunes. La FIA ne donne pas suite à la réclamation.

Tony