Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes
David COULTHARD
 D.COULTHARD
McLaren Mercedes
Heinz-Harald FRENTZEN
 H.FRENTZEN
Jordan Mugen Honda

642e Grand Prix

LVII Grand Prix de Belgique
Ensoleillé
29 août 1999 - Spa-Francorchamps
44 tours x 6.968 km - 306.592 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Pas de consignes d'équipe chez McLaren: Coulthard grille la politesse à Häkkinen.

Après sa démonstration hongroise, Häkkinen espère bien décrocher un second succès de rang à Spa-Francorchamps. Cela tombe bien, les McLaren sont une nouvelle fois dominatrices dans les Ardennes, et le Finlandais signe sans difficulté sa vingtième pole en carrière, devant Coulthard. La deuxième ligne est occupée par les Jordan, Frentzen devant Hill. Les Ferrari sont en effet une nouvelle fois en grande difficulté: Irvine ne se qualifie qu'au sixième rang, tandis que Salo, toujours décevant, est neuvième. L'excellent Ralf Schumacher tire une nouvelle fois son épingle du jeu avec une cinquième place sur la grille, tandis que son collègue Zanardi est huitième. Les Stewart-Ford sont à nouveau au rendez-vous: Barrichello est septième, Herbert dixième.
Les essais ont fait été surtout marqués par les énormes accidents dont ont été victimes les deux BAR dans l'Eau rouge. Zonta et Villeneuve sont successivement sortis de la piste dans le même enchaînement, avant de taper les murs de pneus avec une grande violence. Heureusement, les deux hommes s'en sortent avec de simples frayeurs.

Enfin, sur le plan politique, ce Grand Prix de Belgique 1999 aurait pu être le dernier de l'histoire, car Bernie Ecclestone n'avait alors pas trouvé d'accord avec le gouvernement régional au sujet de la législation anti-tabac, et menaçait franchement d'annuler la course de l'an 2000.

 

Départ: Coulthard s'élance beaucoup mieux que Häkkinen et le déborde à la Source. Häkkinen garde sa trajectoire intérieure et les deux équipiers se frôlent, évitant de peu l'accrochage. Mais finalement Coulthard attaque la montée vers l'Eau rouge en tête. Derrière, Frentzen a conservé sa place, mais Hill s'est fait passé par Irvine et les deux Williams. Takagi reste scotché sur la grille et ne repart pas. Zonta cale également et doit être poussé par les commissaires avant de s'élancer.

 

1er tour: Coulthard compte 1.4s d'avance sur Häkkinen qui lui même possède une seconde sur Frentzen. Suivent Irvine, R. Schumacher, Zanardi, Hill, Salo, Barrichello et Herbert.

 

5e: Coulthard mène devant Häkkinen (3s.), Frentzen (7.1s.), Irvine (11.9s), R. Schumacher (12.4s.) et Zanardi (14.4s.). Alesi, très rapide, prend la onzième place à Fisichella.

 

7e: Coulthard creuse l'écart sur son coéquipier. Alesi prend la dixième place à Herbert.

 

10e: Coulthard compte désormais 6.5s sur Häkkinen, alors que Frentzen est relégué à quinze secondes. Hill menace la sixième place de Zanardi, tandis qu'Alesi fait de même avec la neuvième place de Barrichello.

 

12e: Jusqu'alors quatorzième, Panis ouvre le bal des ravitaillements.

 

14e: Premier arrêt d'Alesi en 10.2s. Herbert monte sur ses freins à l'Arrêt de bus et perd légèrement le contrôle de sa Stewart, ce qui permet à Fisichella de le passer.

 

15e: Coulthard compte presque dix secondes d'avance sur Häkkinen. Frentzen est à vingt secondes, Irvine à vingt-six secondes. Arrêt d'Herbert en dix secondes.

 

16e: Ravitaillement de Damon Hill en 6.8s. Le champion du monde 96 ressort dixième, juste derrière Fisichella.

 

17e: Arrêt de Frentzen en 7.7s, il ressort sixième. Il est suivi dans les stands par Salo (8.1s.) et Barrichello.

 

18e: Arrêt de Mika Häkkinen en 7.7s. Le Finlandais ressort troisième derrière R. Schumacher. Irvine le suit de peu et reste stoppé 6.9s. Le pilote Ferrari est désormais sixième, derrière Frentzen.

 

19e: Coulthard ravitaille en 7.2s et repart tranquillement en tête de la course.

 

20e: Häkkinen se débarrasse de Ralf Schumacher avant les Combes et récupère la deuxième place. Diniz part en tête-à-queue dans l'Eau rouge à haute vitesse, mais la Sauber fait plusieurs tours sur elle-même, ce qui lui évite de taper violemment les protections. Le Brésilien, bloqué dans les graviers, est tout de même contraint à l'abandon.

 

21e: Zanardi effectue ce qui doit être son unique ravitaillement, tout comme Fisichella. Les deux Italiens sont respectivement huitième et quinzième. Alesi dépasse Wurz dans les Combes et récupère ainsi la dixième position.

 

22e: Ravitaillement de R. Schumacher en 11.9s. Le jeune Allemand repart en septième position, derrière Salo et devant son équipier. Arrêt également de Wurz.

 

23e: Häkkinen est désormais plus rapide que son équipier, et signe le meilleur tour en 1'53''955. Coulthard mène devant Häkkinen, Frentzen, Irvine, Hill, Salo, R. Schumacher, Zanardi, Alesi et Barrichello.

 

26e: Treizième, Villeneuve effectue très tardivement son premier et unique arrêt.

 

27e: Tandis que l'écart entre les deux McLaren est d'une dizaine de secondes, Panis est le premier pilote à s'arrêter une seconde fois.

 

28e: Deuxième arrêt de Hill qui repart huitième, derrière les deux Williams-Supertec, qui n'ont plus à s'arrêter.
Dans Rivage, Herbert sort de la piste, victime d'un problème de freins. Il parvient à reprendre la piste, mais quelques mètres plus loin, aux Fagnes, il perd l'arrière de sa voiture qui est expédiée dans les graviers, avant d'heurter le mur de pneus par l'arrière.

 

29e: R. Schumacher attaque Salo. L'Allemand menace en fait à distance la quatrième place de l'autre Ferrari, celle d'Irvine. Deuxième arrêt d'Alesi, désormais dixième.

 

31e: Deuxième arrêt d'Häkkinen en huit secondes, après un léger problème au redémarrage. Le Finlandais ressort troisième, derrière Frentzen. Deuxième arrêt imprévu de Zanardi: ses mécaniciens n'avaient pas déversé assez d'essence dans son réservoir lors du premier ravitaillement. L'Italien tombe du septième au neuvième rang, et perd ainsi ses chances d'inscrire un point.

 

32e: Ravitaillement de Coulthard en 6.9s. L'Écossais a désormais course gagnée. Frentzen s'arrête également en 6.8s, suivi par Irvine en 8s. Les deux hommes ressortent troisième et cinquième. Barrichello s'engouffre aussi dans la voie de stands et repart dixième.

 

33e: En repartant des stands Irvine est ressorti juste derrière son équipier Salo et par conséquent juste devant R. Schumacher. Le Finlandais laisse passer son équipier afin de le libérer de la menace de la Williams. Puis il bloque ouvertement Ralf, à la grande colère de Patrick Head. Néanmoins la FI A ne bronche pas.

 

34e: Arrêt de Salo en 6.4s. Il repart en septième position. Badoer immobilise sa Minardi, dont il a brisé la suspension après avoir escaladé un vibreur. Bon dernier, Zonta abandonne également, boite de vitesse cassée.

 

36e: Abandon de de la Rosa, victime d'une panne de transmission.

 

38e: Coulthard compte désormais quinze secondes d'avance sur Häkkinen. Suivent Frentzen, Irvine, Schumacher, Hill, Salo, Zanardi, Alesi et Barrichello.

 

44e et dernier tour: David Coulthard remporte sa deuxième victoire de la saison devant un Häkkinen très irrité.

 

Le champion du monde est en effet déçu que Ron Dennis n'ait pas donné de consigne de course en sa faveur, et a en travers de la gorge la friction du départ avec son équipier. Ainsi s'il reprend la tête du championnat à Irvine, quatrième, c'est pour seulement un point. Quant à Coulthard, bien content du tour joué à son équipier, il n'est plus qu'à quatorze points de celui-ci au championnat. De plus ce doublé permet à McLaren de reprendre la tête du championnat des constructeurs à la Scuderia.
Frentzen monte sur son cinquième podium de la saison. Derrière Irvine, on retrouve dans les points R. Schumacher et Hill. Suivent Salo, Zanardi, Alesi, Barrichello, Fisichella, Panis, Trulli, Wurz, Villeneuve, qui termine enfin son premier Grand Prix de la saison, et pour finir Gené.

Tony