Mika SALO
 M.SALO
Ferrari
Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari
Heinz-Harald FRENTZEN
 H.FRENTZEN
Jordan Mugen Honda

640e Grand Prix

LXI Grosser Preis von Deutschland
Ensoleillé
1 août 1999 - Hockenheim
45 tours x 6.823 km - 307.035 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Mika Salo, qui remplace Michael Schumacher, laissera la victoire à Eddie Irvine.

Ce GP d'Allemagne est un peu particulier du fait de l'absence du héros local Michael Schumacher. Le circuit d'Hockenheim semble être très favorable aux McLaren-Mercedes. Mais c'est le régional de l'étape Heinz-Harald Frentzen qui crée la surprise en qualifications, en tenant la pole jusqu'aux dernières minutes où il se fait devancer par Mika Häkkinen. Coulthard est troisième sur la grille, devant les deux Ferrari, Salo devançant étonnement Irvine. A noter les bonnes qualifications des Prost-Peugeot, très en verve sur cette piste: Panis est septième et Trulli, qui a signé le meilleur temps de la première séance d'essais libres, neuvième.

 

Départ: Excellent envol pour Häkkinen, mais pas pour Frentzen qui se fait déborder de chaque côté par Salo et Coulthard. Derrière très bon démarrage de Wurz qui passe de la treizième à la huitième place. Plus loin Villeneuve heurte Gené et est envoyé contre Diniz. Le Canadien et le Brésilien sortent de la piste et atterrissent tous les deux les murs de pneus.

 

1er tour: Barrichello déborde Irvine à la première chicane. Il tente la même opération sur Frentzen à l'Ostkurve, sans succès. A la troisième chicane Panis tente de passer R. Schumacher par l'intérieur mais les deux voitures se touchent. Suite à cela Panis est au ralenti pendant quelques mètres et perd cinq places. Alesi, dont le nez a été endommagé dans un choc avec Panis, rentre au stand faire réparer sa Sauber et repart. Häkkinen mène devant Salo, Coulthard, Frentzen, Barrichello, Irvine, Ralf Schumacher, Wurz, Fisichella et Hill.

 

3e: Sortie de piste de Marc Gené dans le premier virage. L'Espagnol parvient à regagner la piste derrière son équipier Badoer. Aux avants-postes, Coulthard menace Salo, Barrichello menace Frentzen et Fisichella menace Wurz. A l'entrée du Stadium, Barrichello déborde Frentzen et lui prend la quatrième place. Fisichella tente la même manœuvre sur Wurz, mais l'Autrichien ferme la porte. Les deux voitures se touchent, ce qui expédie le Romain dans les graviers. Celui-ci rentre ensuite à son stand pour faire réparer l'avant de sa Benetton, très endommagé.

 

5e: Coulthard se montre dans les rétroviseurs de Salo à la première chicane. Barrichello revient dans les échappements de l'Écossais.

 

6e: Hill tente de passer Wurz à la troisième chicane mais se loupe et tire tout droit dans l'herbe. La Stewart de Barrichello, très rapide jusqu'ici car légère en essence, ralentit soudainement suite à une panne hydraulique. Le Brésilien doit rentrer à son stand pour abandonner.

 

7e: Häkkinen mène devant Salo (2.7s.), Coulthard (3.4s.), Frentzen (6.8s.), Irvine (7.8s.) et R. Schumacher (10s.).

 

8e: Panis passe son équipier Trulli. Devant, gêné par Wurz qu'il tente sans succès de déborder, Hill se fait dépasser par Herbert à l'entrée du Stadium. Mais le pilote Stewart se loupe au freinage suivant et se fait repasser par Hill, puis se frotte à Panis en revenant dans la trajectoire. Il conserve finalement l'avantage sur la Prost. Fisichella s'arrête dans la ligne droite de départ car sa voiture est trop endommagée après sa sortie de route.

 

9e: Très beau dépassement de Zonta sur Zanardi à l'Ostkurve. L'Italien est lent car handicapé par un souci de transmission.

 

 

10e: A l'Ostkurve, Coulthard est surpris par le freinage précoce de Salo et touche légèrement l'arrière de la Ferrari. Il y casse une partie de son aileron avant. Il rentre à son stand pour changer son train avant tandis que ses mécaniciens en profitent pour le ravitailler en pneus et en essence. Il reste immobilisé une quinzaine de secondes et repart dixième.

 

11e: Le moteur Peugeot de la Prost de Trulli rend l'âme.

 

13e: Victime d'un problème de freins, Hill tire tout droit à l'Ostkurve. Il regagne péniblement la piste et revient au garage Jordan pour se retirer de l'épreuve. Irvine harcèle Frentzen pour la troisième place. Plus loin Herbert menace Wurz et Coulthard menace Panis.

 

15e: Häkkinen compte environ cinq secondes d'avance sur Salo. Victime de vibrations sur sa BAR, Zonta entre à son stand faire changer son nez. Le groupe Wurz-Herbert-Panis-Coulthard bataille sévèrement pour la sixième place.

 

16e: A l'Ostkurve Coulthard attaque Panis par l'extérieur et coupe légèrement dans l'herbe. Il ressort du virage devant le Grenoblois mais ne rend pas sa place comme l'exige le règlement. Takagi abandonne à l'entrée du Stadium, moteur explosé. Alesi ouvre le bal des ravitaillements en fin de tour.

 

18e: Ravitaillement de Panis en 6.8s. Le Français conserve sa neuvième place.

 

19e: Wurz se loupe dans le premier freinage puis se fait dépasser par Herbert dans la ligne droite suivante.

 

20e: Dans la première ligne droite Coulthard déborde Wurz par l'extérieur et s'en débarrasse ainsi sans difficulté. Victime d'un souci technique, Zanardi se fait dépasser difficilement dans le peloton. De la Rosa le passe ainsi en coupant la troisième chicane. Panis signe un étonnant meilleur tour en 1'46''823.

 

21e: Irvine est désormais tout proche de Frentzen, qui ravitaille à la fin de ce tour. L'Allemand reste stoppé 10.5s. et ressort cinquième. Zonta casse son moteur et s'arrête dans l'herbe.

 

22e: Arrêt d'Irvine en 9.4s. Le Nord-Irlandais ressort quatrième, devant Frentzen. Abandon de Zanardi suite à un problème de différentiel.

 

23e: Arrêt de Salo en 10s. Le Finlandais repart quelques secondes devant son coéquipier, laissant la deuxième place à Ralf Schumacher. Herbert et Wurz ravitaillement également et ressortent respectivement huitième et neuvième.

 

24e: Häkkinen, qui a suffisamment d'avance pour repartir devant les Ferrari, s'engouffre dans la voie des stands pour ravitailler. Malheureusement pour lui la pompe à essence fonctionne mal, obligeant ses mécaniciens à utiliser en catastrophe la pompe de rechange. Le Finlandais repart au bout de 24.3s., derrière les Ferrari et Frentzen. R. Schumacher ravitaille aussi et repart sixième, derrière Coulthard.

 

25e: Salo mène devant Irvine à 1.3s. et Frentzen à 4.1s. Häkkinen est quatrième, assez proche de la Jordan. Coulthard est à quatre secondes de son coéquipier mais reçoit une nouvelle pénalité pour avoir coupé la chicane en dépassant Panis.

 

26e: Häkkinen attaque Frentzen à l'Ostkurve et le dépasse par l'intérieur. Au même instant dans la deuxième ligne droite Salo obéit aux consignes de Jean Todt et laisse passer Irvine qui s'empare de la tête de l'épreuve.

Derrière, juste avant l'entrée du Stadium, tandis qu'Häkkinen est lancé à pleine vitesse son pneu arrière gauche explose. La McLaren part en toupie, frôle le muret extérieur, traverse la piste puis les graviers et atterrit violemment de face dans les murs de pneus. L'accident ressemblant étrangement à celui de Schumacher à Silverstone, on s'inquiète pour le Finlandais qui fort heureusement sort sans aide de sa voiture, complétement indemne. Coulthard effectue sa pénalité en fin de tour et perd une place.

 

28e: Irvine mène devant Salo (1.5s.), Frentzen (4.4s.) et R. Schumacher (14.1s.). Suivent Panis qui doit encore ravitailler puis Coulthard, Herbert, Wurz, Alesi et Gené. Deuxième arrêt d'Alesi qui ne perd pas de place.

 

30e: Deuxième ravitaillement de Panis en 7.3s. Le Français ressort huitième, derrière Wurz.

 

35e: Panis déborde Wurz par l'extérieur avant la première chicane. L'Autrichien résiste tant bien que mal, mais le Français lui coupe la trajectoire et s'empare de la septième place. Devant eux Coulthard revient assez rapidement sur Ralf Schumacher.

 

38e: De la Rosa sort de la piste dans le premier virage et finit sa course dans le mur de pneus.

 

39e: Coulthard est revenu à quatre secondes de Schumacher, mais il doit encore se ravitailler en essence à la fin de ce tour. Il s'arrête 7.5s.

 

40e: Coulthard est reparti derrière Herbert et Panis et juste devant Wurz. Ce dernier prend l'aspiration de la McLaren dans la première ligne droite et tente de s'engouffrer à l'intérieur à la chicane. Coulthard le serre sur le côté, mais Wurz conserve sa trajectoire. Les deux pilotes parcourent roues dans roues le deuxième tronçon avant que l'Écossais ne s'impose enfin à l'Ostkurve.

 

41e: Irvine a levé le pied et voit Salo revenir juste derrière lui, tandis que Frentzen est à moins de trois secondes. Dimanche à oublier pour Stewart: Herbert est au ralenti suite à une casse de sa boîte de vitesse. Au même instant Coulthard passe Panis et se retrouve cinquième.

 

43e: Coulthard signe le meilleur tour définitif en 1'45''270.

 

45ème et dernier tour: Eddie Irvine remporte sa troisième victoire devant Mika Salo, offrant ainsi à Ferrari un exceptionnel doublé en l'absence de Schumacher. Irvine se retrouve ainsi en tête du championnat avec huit points d'avance sur Häkkinen. Salo obtient enfin à 32 ans le premier podium de sa carrière et prouve ainsi qu'il a toute sa place chez Ferrari. Frentzen complète le podium et prend la troisième place du championnat. Ralf Schumacher termine quatrième et Coulthard finit son erratique Grand Prix au cinquième rang. Panis accroche le dernier point, devant Wurz, Alesi, Gené et Badoer.

Tony