Giancarlo FISICHELLA
 G.FISICHELLA
Benetton Playlife
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes
Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari

620e Grand Prix

LVI Grand Prix Automobile de Monaco
Légérement nuageux
24 mai 1998 - Monaco
78 tours x 3.367 km - 262.626 km
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
43e tour, Wurz détruit sa monoplace après avoir perdu le contrôle sous le tunnel.

Ce week-end monégasque est une nouvelle fois marqué par la domination des McLaren-Mercedes, puisqu'Häkkinen domine les essais avant de signer une nouvelle pole position devant Coulthard. La bonne surprise vient de Giancarlo Fisichella. Après un début de saison difficile avec sa Benetton, le jeune Italien a signé le meilleur temps de la deuxième séance du jeudi, avant de se hisser en troisième position sur la grille, devant un Michael Schumacher en difficulté. Son coéquipier Wurz est sixième sur la grille, juste derrière Frentzen. Quant à Villeneuve, il ne se qualifie qu'en treizième position sur ce circuit qu'il déteste. La surprise du week-end vient des Arrows. Après de bons chronos aux essais, Mika Salo s'est qualifié au huitième rang, juste derrière Eddie Irvine. En revanche rien ne va plus pour Jordan, Hill et R. Schumacher se retrouvant englués en fond de peloton. Enfin, après une incroyable série d'accidents, Rosset échoue à se qualifier.

 

Le Grand Prix se dispute sous un ciel clément quoique relativement nuageux. Les pilotes chaussés de Bridgestone, et donc en particulier ceux de McLaren et de Benetton, s'élancent en pneus durs tandis que les pilotes Goodyear ont fait le choix des gommes tendres, à l'exception de Frentzen et des deux Sauber.

 

Départ: Excellent envol des deux McLaren suivies par Fisichella, Schumacher, Wurz, Frentzen, Irvine, Salo, Alesi et Trulli. Aucun incident à déplorer à Sainte-Dévote.

 

1er tour: Tuero tape le rail à Massenet, c'est déjà terminé pour le jeune Argentin.

 

2e: Coulthard se loupe à la sortie du tunnel et coupe la chicane. Cela lui fait perdre du temps sur Häkkinen.

 

3e: Häkkinen s'envole avec déjà plus de trois secondes et demie d'avance sur son équipier. Derrière Schumacher harcèle Fisichella mais ceux-ci sont déjà à près de six secondes du Finlandais.

 

6e: Erreur de Wurz qui coupe la chicane, sans conséquence toutefois pour lui. Coulthard est l'homme le plus rapide en piste.

 

9e: Häkkinen mène devant Coulthard (3.1s.), Fisichella (10.2), M. Schumacher (11.1s.), Wurz (16s.) et Frentzen (24s.), ce dernier étant talonné par un groupe composé d'Irvine, Salo et Alesi.

 

10e: Häkkinen enchaîne les meilleurs tours. Irvine attaque Frentzen à l'épingle du Loews mais sa manœuvre est trop audacieuse. Le pilote Williams est poussé contre le rail et doit mettre pied à terre. C'est un désastre pour Williams car pendant ce temps-là Villeneuve est « dans les choux », à la quatorzième place. En revanche Irvine continue sans problème et entre dans les points.

 

12e: Coulthard est de nouveau l'homme le plus rapide en piste. L'écart avec Häkkinen tombe à deux secondes.

 

13e: Barrichello rentre à son stand au ralenti suite à un problème de suspension arrière.

 

15e: Les McLaren reviennent sur les premiers retardataires que sont Panis et Nakano. Coulthard perd une seconde derrière le Japonais.

 

18e: Le moteur Mercedes de Coulthard rend l'âme à la chicane du port. L'Écossais prend l'échappatoire et abandonne pour la première fois de la saison.

 

19e: Häkkinen mène devant Fisichella (19.1s.) et M. Schumacher (20s.). Suivent Wurz et Irvine, chacun isolé et très loin l'un de l'autre. Salo occupe la sixième place devant Alesi, déjà à plus de cinquante secondes.

 

21e-23e: Häkkinen est pris dans le trafic. Il dépasse successivement les deux Jordan puis la Stewart rescapée de Magnussen.

 

24e: Le leader perd du temps en tombant sur un groupe composé de Trulli, Herbert, Diniz et Villeneuve.

 

26e: Häkkinen a beaucoup de peine à passer Herbert puis Trulli, et son avance sur Fisichella a fondu à dix secondes.

 

27e: Häkkinen est en tête devant Fisichella (8.5s.), M. Schumacher (9.3s.), Wurz (29s.), Irvine (43.8s.) et Salo (48s.). Après s'être fait dépassé par Fisichella et M. Schumacher, Ralf Schumacher tente sans succès de surprendre Hill à la chicane.

 

29e: Record du tour d'Häkkinen en 1'22''948. Fisichella et Schumacher tombent à leur tour sur les retardataires.

 

30e: Ralenti par le trafic, Schumacher ravitaille en fin de tour. L'arrêt dure 7.4s. et l'Allemand perd une place au profit de Wurz. Premier arrêt également d'Alesi qui reste septième.

 

31e: Ravitaillement de Fisichella en 10.2. L'Italien repart quatrième, derrière Wurz et derrière Schumacher qui a fait une excellente opération.

 

32e: Magnussen rentre au stand Stewart pour abandonner sur un problème de suspension, exactement comme Barrichello.

 

34e: Häkkinen compte désormais 35 secondes d'avance sur Wurz qui est talonné par Schumacher.

 

36e: Premier et unique arrêt d'Häkkinen en fin de boucle. Le Finlandais reste immobilisé dix secondes et ressort largement en tête.

 

38e: Wurz et Schumacher arrivent derrière un trio en bagarre composé de Trulli, Herbert et Diniz. Au virage du Loews Schumacher se jette à l'intérieur pour dépasser Wurz gêné par Diniz. La manœuvre réussit mais l'Autrichien reste à l'intérieur, touche la Ferrari et la repasse au virage suivant. Schumacher ne s'en laisse pas compter et déborde son adversaire au virage du Portier avant de le tasser vers l'extérieur. Wurz est obligé de lever le pied pour éviter le rail.

Mais quelques mètres plus loin Schumacher part en travers à la sortie du premier S de la Piscine. Il tape légèrement le rail avec sa roue arrière-gauche. Visiblement touchée, il rentre au stand faire examiner celle-ci.

 

39e: Arrivé au garage, et pensant que sa course est finie, Schumacher sort de sa voiture, mais Ross Brawn lui ordonne de se réinstaller au volant. Les mécaniciens s'affairent sur la roue arrière-gauche de la F300. Pendant ce temps Trulli effectue son ravitaillement.

 

41e: Schumacher repart bon dernier et avec deux tours de retard, après avoir fait changer son triangle de suspension arrière gauche..

 

42e: Arrêt en 9.7s. de Wurz qui repart quatrième, s'étant fait passer par Fisichella et Irvine. Salo ravitaille également.

 

43e: Sans doute handicapé par ses nouveaux pneus froids, Wurz perd le contrôle de sa Benetton sous le tunnel et tape le rail. Complétement détruite, la voiture glisse jusqu'à la chicane où elle échoue de face mais à faible vitesse dans les protections. L'Autrichien sort indemne de sa voiture.

 

44e: Häkkinen mène désormais devant Fisichella, Irvine, Alesi, Salo et Villeneuve. Septième, Diniz effectue son arrêt de ravitaillement.

 

45e: Arrêt d'Irvine qui ne perd pas de place et conserve sa troisième position.

 

46e: Très long arrêt de Ralf Schumacher pendant près de vingt secondes.

 

47e: Ralf Schumacher revient au stand Jordan pour abandonner, suspension cassée.

 

51e: Après un week-end cauchemardesque, Panis rentre au ralenti au stand Prost pour abandonner.

 

54e: Häkkinen mène tranquillement devant Fisichella (21s.), Irvine (50s.), Alesi (54s.), Salo (1m.03s) et Villeneuve (à un tour).

 

55e: Premier arrêt de Villeneuve en 7.6s. Le Québécois reste sixième. Deuxième arrêt d'Alesi en 7.8s. Il repart cinquième derrière Salo.

 

58e: Jarno Trulli, qui souffrait de problèmes récurrents de boîte de vitesses, rentre au stand Prost pour abandonner. Bagarre entre Schumacher et Hill à la chicane, bien qu'ils ne soient pas dans le même tour.

 

59e: La roue arrière-droite de Fisichella heurte légèrement le rail à la sortie de la Rascasse, envoyant la Benetton dans un tête-à-queue à 180°. L'Italien fait demi-tour et peut repartir sans dommage, toujours en deuxième position.

 

67e: Häkkinen compte vingt-cinq secondes d'avance sur Fisichella tandis qu'Irvine est à près d'une minute. Après Salo tous les pilotes sont à un tour. Toujours bon dernier, Schumacher n'est qu'à deux tours du leader.

 

69e: Victime d'un problème de boîte de vitesses, la Sauber d'Alesi commence à fumer par l'arrière. Le Français est assez lent mais compte 37 secondes d'avance sur Villeneuve.

 

71e: Schumacher dépasse Takagi et lui cède ainsi la dernière place.

 

74e: Alesi doit s'arrêter à quatre tours du but alors qu'il tenait la cinquième place. La Sauber s'échoue dangereusement à l'extérieur de la Piscine. Les commissaires de course interviennent sur la piste pour dégager la voiture.

 

78ème et dernier: Mika Häkkinen remporte sa quatrième victoire en six courses et prend désormais un très net avantage au championnat. Fisichella obtient une très belle deuxième place devant Irvine qui sauve les meubles pour Ferrari. Salo termine quatrième et marque les premiers points d'Arrows cette saison-là, accompagné par Diniz, qui est sixième. Malgré une course anonyme, Villeneuve accroche les deux points de la cinquième place. Herbert échoue à la septième place. Suivent Hill et Nakano.

Dans cette dernière boucle, Schumacher tente bêtement de déborder Diniz à la chicane, pourtant à un tour devant lui. Mais il part en tête à queue et heurte le rail avec l'avant de sa Ferrari. Heureusement Diniz n'est pas touché, tandis que Schumacher boucle cette course en dixième position, avec un aileron en moins. Takagi ferme la marche.

Tony