Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari
Mika HAKKINEN
 M.HAKKINEN
McLaren Mercedes
David COULTHARD
 D.COULTHARD
McLaren Mercedes

630e Grand Prix

XXV Japanese Grand Prix
Ensoleillé
1 novembre 1998 - Suzuka
51 tours x 5.864 km - 299.064 km
Course prévue pour 53 tours, réduite à 51 suite à deux annulations de la procédure de départ.
Affiche
F1
Coupe

Le saviez-vous ?

Pilote
Mika HAKKINEN est Champion du Monde
Constructeur
McLaren est Champion du Monde
Moteur
Spectaculaire accrochage entre Tuero et Takagi.

Ce Grand Prix du Japon marque le terme du duel entre Mika Häkkinen et Michael Schumacher. Le Finlandais arrive à Suzuka avec quatre unités d'avance sur l'Allemand, qui pour être sacré doit donc inscrire au moins cinq points de plus que son rival. Se joue aussi le titre constructeurs entre McLaren-Mercedes et Ferrari, mais le match est presque déjà joué en faveur de l'écurie britannique qui compte quinze points de plus que la Scuderia. Enfin Williams, Benetton et Jordan vont se disputer la troisième place au classement des constructeurs.
Schumacher signe sa troisième pole position consécutive et apparaît très en forme puisqu'il obtient aussi le meilleur temps du warm-up. Häkkinen le suit sur la grille, ainsi que Coulthard et Irvine. Pour l'anecdote Ricardo Rosset échoue à se qualifier pour le dernier Grand Prix de l'écurie Tyrrell.

 

Première grille de départ: Après le tour de formation, Trulli cale sur la grille, entraînant un faux départ. Un nouveau tour de formation est lancé. Le pilote Prost partira dernier.

 

Deuxième grille: Suite au second tour de formation, Michael Schumacher cale sur la grille. L'Allemand est obligé de s'élancer en queue de peloton. Le départ est annulé, les mécaniciens interviennent sur les voitures avant qu'un nouveau tour de formation soit lancé. La course est réduite de deux tours.

 

Troisième grille et départ: Häkkinen est désormais virtuellement en pole. Le Finlandais conserve la première place tandis que Coulthard se fait déborder par Irvine et Frentzen. Drapeaux jaunes pour Herbert qui a calé, mais le Britannique pourra partir. Schumacher double avant même le premier virage Trulli, Verstappen, Takagi et les Minardi.

 

1er tour: Häkkinen mène avec une seconde et demie d'avance sur Irvine. Suivent Frentzen, Coulthard, Villeneuve, Hill, Ralf Schumacher, Wurz, Fisichella et Alesi. Michael Schumacher est déjà douzième.

 

2e: Schumacher double Panis puis Alesi. Coulthard menace la troisième place de Frentzen.

 

3e: Schumacher se débarrasse de Fisichella à la sortie de Hairpin. Tête-à-queue de Pedro Diniz qui ne peut pas repartir.

 

4e: Schumacher passe Wurz par l'intérieur du troisième Esse.

 

5e: Häkkinen ne compte qu'un peu plus d'une seconde d'avance sur Irvine qui maintient la pression. Frentzen est à plus de sept secondes. Schumacher, qui est à douze secondes de son rival, passe son frère et revient sur Hill, qui lui même assaille Villeneuve.

 

6e: Schumacher tente de surprendre Hill à Hairpin, mais le Britannique résiste. Plus loin ce dernier tente de passer Villeneuve dans le 130R mais se loupe, ce qui permet à Schumacher de tenter une attaque à la chicane qui échoue.

 

8e: Schumacher est bloqué derrière son vieil ennemi Damon Hill, qui lui même est ralenti par Villeneuve. Häkkinen mène devant Irvine (1.7s.), Frentzen (15.5s.), Coulthard (16s.), Villeneuve (18s.), Hill (18.4s.), M. Schumacher (18.6s.) et R. Schumacher (19.7s.).

 

11e: Il y a désormais vingt-cinq secondes d'écart entre Häkkinen et Schumacher, toujours septième derrière Hill. Le double-champion du monde est en train de perdre le titre.

 

12e: Coulthard tente de passer Frentzen dans le premier virage mais le pilote Williams résiste.

 

14e: Häkkinen compte désormais plus de quatre secondes de marge sur Irvine. Hill rentre au stand à la fin de ce tour pour ravitailler, suivi par Wurz. Au même moment le moteur de Ralf Schumacher explose à l'entrée de la ligne droite principale.

 

15e: Hill ressort des stands après un arrêt de 9.4s, assez largement devant Wurz. Le champion du monde 1996 est neuvième. Libéré de ce dernier, Schumacher se débarrasse de Villeneuve dans le petit droit après Hairpin. Bon prince après les évènements de l'année précédente, le Québécois n'a pas résisté. Irvine ravitaille à l'issue de cette boucle en 7.7s et reste deuxième.

 

16e: Coulthard tente de dédoubler Frentzen après le premier virage, toujours sans succès. Schumacher revient derrière l'Écossais. Häkkinen est l'homme le plus rapide en piste. Ravitaillement en huit secondes de Fisichella qui repart derrière Wurz. Abandon de Mika Salo sur panne hydraulique. M. Schumacher ravitaille à la fin du tour alors qu'il était cinquième. L'arrêt dure 6.8s et l'Allemand repart septième, derrière Villeneuve mais devant Hill. Alesi est intercalé entre lui et le Canadien.

 

17e: Schumacher se débarrasse d'Alesi sans coup férir. Coulthard poursuit son harcèlement envers Frentzen.

 

18e: Mika Häkkinen, qui comptait vingt-deux secondes d'avance sur Irvine, ravitaille en 7.3s et revient en piste devant le Nord-Irlandais, qui vient pourtant de signer le meilleur tour. Villeneuve ravitaille aussi en 8.1s avant de ressortir en huitième position, derrière Hill.

 

19e: Arrêt de Frentzen pour 9.5s. L'Allemand ressort cinquième, derrière Schumacher. Ce dernier signe le meilleur tour en 1'40''190. Alesi ravitaille à son tour, libérant Hill et Villeneuve.

 

21e: Häkkinen compte quatre secondes d'avance Irvine et vingt-six secondes sur Schumacher, revenu à la quatrième place. L'Allemand fait une petite erreur en tirant tout droit à la chicane. Ravitaillement de Coulthard à la fin du tour: l'Écossais reste stoppé 7.8s et repart quatrième. Schumacher est troisième.

 

22e: Abandon de Jos Verstappen, transmission brisée.

 

25e: Häkkinen s'envole en tête: le Finlandais compte six secondes d'avance sur Irvine, vingt-huit sur Schumacher. Celui-ci doit monter sur ses freins à la chicane, arrivant trop vite derrière Takagi.

 

26e: Abandon de Rubens Barrichello sur panne hydraulique. Schumacher allume encore ses roues à la chicane.

 

27e: Deuxième ravitaillement d'Irvine en 6.5s, il ne perd pas de place et ressort devant Schumacher, à deux secondes et demie.

 

30e: Tuero tente de doubler Takagi par l'extérieur à la chicane, mais se loupe complètement. L'Argentin heurte violemment l'arrière de la Tyrrell, s'envole légèrement avant de retomber dans les graviers. Les deux pilotes terminent là leur saison, mais des débris sont répandus sur la piste.

 

32e: Schumacher, peut-être après avoir roulé sur un débris de la chicane, est victime d'une explosion de son pneu arrière-droit à l'abord du premier virage. C'est fini pour l'Allemand qui s'arrête sur le bas-côté. Mika Häkkinen est champion du monde 1998.

 

33e: Ravitaillement de Frentzen en 6.9s. Le pilote Williams reste quatrième.

 

34e: Deuxièmes arrêts de Hill et Villeneuve qui ressortent dans cet ordre derrière Jean Alesi.

 

35e: Häkkinen mène désormais tranquillement avec environ trois secondes d'avance sur Irvine. Suivent Coulthard, Frentzen, Alesi, Hill et Villeneuve. Alesi ravitaille à la fin de ce tour.

 

38e: Coulthard s'arrête au stand McLaren pour ravitailler en 9.3s. L'Écossais reste troisième.

 

39e: Arrêt en sept secondes d 'Irvine qui ne perd également pas de place. Le pilote Ferrari se retrouve à vingt-cinq secondes du leader.

 

44e: Nakano s'arrête sur le bas-côté, accélérateur bloqué.

 

45e: Häkkinen compte 20s d'avance sur Irvine et 44s sur Coulthard. Derrière, Hill menace la quatrième place de Frentzen afin d’assurer la quatrième place au championnat à Jordan.

 

48e: Irvine remonte assez vite sur Häkkinen qui lève le pied.

 

50e: Irvine revient à treize secondes d'Häkkinen tandis que Hill attaque Frentzen. Bon dernier, Trulli doit abandonner suite à une panne de son moteur.

 

51e et dernier tour: Hill dépasse Frentzen et obtient in extremis la quatrième place. Mika Häkkinen franchit la ligne d'arrivée en vainqueur et devient le nouveau champion du monde, le second Finlandais après Keke Rosberg en 1982. Suivent sur le podium Irvine et Coulthard, ce dernier complétant le triomphe de McLaren-Mercedes qui décroche le titre des constructeurs. Ce sont également les premières couronnes pour le manufacturier pneumatique Bridgestone. Damon Hill termine quatrième et offre à Jordan la quatrième place au général devant Benetton. Frentzen et Villeneuve prennent les derniers points, suivis par Alesi, Fisichella, Wurz, Herbert et Panis.

Tony