Eddie IRVINE
 E.IRVINE
Ferrari
Michael SCHUMACHER
 M.SCHUMACHER
Ferrari
Ralf SCHUMACHER
 R.SCHUMACHER
Jordan Mugen Honda

628e Grand Prix

LXIX Gran Premio d'Italia
Ensoleillé
13 septembre 1998 - Monza
53 tours x 5.770 km - 305.810 km
Affiche
F1

Le saviez-vous ?

Pilote
Constructeur
Moteur
Un doublé Ferrari à Monza, du jamais vu depuis 1988 !

Michael Schumacher signe sa première pole position de la saison devant les tifosi de Monza. A ses côtés en première ligne, le champion du monde Jacques Villeneuve obtient sa meilleure qualification de la saison. Les deux pilotes McLaren sont en deuxième ligne.

 

Départ: Magnifique départ d'Häkkinen qui se faufile entre Schumacher et Villeneuve et parvient à les dépasser aussitôt, obligeant le Canadien a faire un gros écart. Derrière Schumacher se fait également déborder par Coulthard et Irvine. Les deux McLaren sont en tête au premier virage devant Irvine, Villeneuve et Schumacher. Pas d'incident à la chicane.

 

1er tour: Schumacher déborde Villeneuve à la Variante della Roggia. Häkkinen mène, talonné par Coulthard. Suivent Irvine, Schumacher, Villeneuve, Alesi, Ralf Schumacher, Wurz, Fisichella et Trulli.

 

2e: Ralf Schumacher passe Alesi pour la sixième place.

 

3e: Irvine laisse passer Schumacher à l'entame de ce tour. Les Ferrari sont déjà à quatre secondes des McLaren. Häkkinen est l'homme le plus rapide en piste mais ne parvient pas à se défaire de son équipier.

 

6e: Häkkinen mène devant Coulthard (0.5s.), M. Schumacher (4s.), Irvine (8.1s.), Villeneuve (11.9s.) et R. Schumacher (12.4s.). Hill, parti quatorzième, est déjà septième. Coulthard klaxonne désormais nettement derrière Häkkinen.

 

8e: Häkkinen laisse passer Coulthard, clairement plus rapide que lui et sur une stratégie différente. Arrêt au stand de Panis qui s'y éternise.

 

9e: Coulthard s'échappe et compte déjà plus de deux secondes d'avance sur l'autre McLaren. Schumacher est à quatre secondes.

 

10e: Damon Hill prend la sixième place à son équipier Ralf Schumacher.

 

11e: Sortie de piste de Diniz dans Lesmo. Son Arrows étant endommagée, le Brésilien met pied à terre.

 

13e: Herbert part en tête-à-queue dans le second Lesmo et doit abandonner. Coulthard améliore les records du tour.

 

15e: Hill passe Villeneuve dans la ligne droite principale. Le moteur de la Minardi de Nakano explose dans la Curva Grande, l'obligeant à arrêter sa machine en flammes sur le bas-côté. Bon dernier, Panis rentre au stand Prost, sa machine subissant des vibrations, mais repart pour quelques tours. Hill effectue son premier arrêt à la fin de ce tour en 8.9s. et ressort treizième.

 

16e: Coulthard compte neuf secondes d'avance sur Häkkinen, qui pour sa part n'a plus qu'une seconde de marge sur Schumacher.

 

17e: Le moteur de Coulthard se brise subitement avant la Variante della Rossa et l'Écossais doit s'arrêter dans l'herbe. Au même moment surgissent Häkkinen et Schumacher roues dans roues. Häkkinen franchit la chicane par l'intérieur, mais Schumacher le croise à la sortie. Le double-champion du monde s'infiltre l'intérieur et passe en tête au premier Lesmo. C'est probablement l'un des plus beaux dépassements de sa carrière. Les tifosi sont debout dans les tribunes.

 

19e: Schumacher s'échappe un peu en tête de l'épreuve. Long arrêt de Barrichello qui reste bloqué une vingtaine de secondes.

 

20e: Panis rentre définitivement à son garage.

 

22e: Schumacher compte 2.6s. d'avance sur Häkkinen.

 

25e: Schumacher prend difficilement un tour à Takagi qui lui laisse peu d'espace dans la Curva Grande. Jarno Trulli est au ralenti. L'Italien rentre au stand Prost et y reste immobilisé très longtemps, mais il pourra reprendre la piste. Wurz abandonne sur un problème de boîte de vitesses.

 

28e: Cinq secondes d'écart entre Schumacher et Häkkinen. Neuvième, Hill menace Frentzen et Fisichella.

 

29e: En attaquant Frentzen Hill loupe son freinage à la première chicane et doit couper celle-ci. Il perd cependant peu de temps dans cette escapade. Irvine effectue une petite excursion hors-piste dans le second Lesmo, sans gravité.

 

30e: Ravitaillement de R. Schumacher en 9.3s. Le jeune Allemand ressort sixième, derrière Alesi et devant le trio composé de Frentzen, Fisichella et Hill.

 

31e: M. Schumacher ravitaille à la fin de ce tour en 9.3s. Il est à cette occasion dépassé par Häkkinen mais pas par Irvine.

 

32e: Quinze secondes d'écart entre Häkkinen et Schumacher. Arrêt d'Irvine en 8.3s. Le Nord-Irlandais perd une place au profit de Villeneuve. Alesi ravitaille à son tour en huit secondes et repart neuvième derrière Hill.

 

33e: Avant la première chicane Hill se déporte à l'extérieur de Frentzen, mais l'Allemand conserve sa trajectoire. L'ancien champion du monde doit à nouveau couper tout droit afin d'éviter un accrochage. Villeneuve ravitaille en 9.4s. et ressort quatrième, derrière Irvine. Au cours de son immobilisation les freins de sa Williams ont dégagé d'épaisses poussières de carbone.

 

34e: Mika Salo est au ralenti, accélérateur bloqué. Häkkinen s'arrête en fin de tour: les mécaniciens de McLaren le ravitaille en 9.7s. Le Finlandais repart derrière Schumacher qui reprend la tête du Grand Prix.

 

35e: Arrêts simultanés de Fisichella et Frentzen. Mais les deux opérations de ravitaillement se passe mal: les mécaniciens de Benetton ont du mal à fixer une roue tandis que Frentzen cale. Par conséquent, malgré 19.3s. d'immobilisation, Frentzen ressort devant l'Italien qui reste quant à lui bloqué trente secondes.

 

37e: Six secondes d'écart entre Schumacher et Häkkinen. Deuxième arrêt de Hill en 7.6s., il repart septième derrière Alesi mais devant Frentzen et Fisichella.

 

38e: Jacques Villeneuve perd l'arrière de sa Williams dans le second Lesmo. Le Canadien finit sa course dans les graviers.

 

39e: Schumacher est gêné en dépassant la Prost de Trulli, de nouveau au ralenti. L'Italien gêne également Häkkinen qui lui lance un signe de colère.

 

40e: Il n'y a plus que 3.5s. d'écart entre les deux leaders. Häkkinen semble en mesure de menacer jusqu'au bout le pilote Ferrari.

 

41e: Verstappen rentre au stand Stewart et abandonne, boîte de vitesse cassée.

 

45e: Häkkinen signe le meilleur tour en course en 1'25''139.

 

46e: Schumacher perd du temps derrière Fisichella qui finit par le laisser passer. Auparavant Jean Todt est aperçu en visite au poste de contrôle de Benetton... A la Variante della Roggia Häkkinen perd soudainement le contrôle de sa machine, escalade le vibreur et part en tête-à-queue dans les graviers. Heureusement pour lui il finit son embardée sur une partie asphaltée. Il peut se remettre dans le bon sens et reprendre la piste sans avoir perdu de place.

 

47e: Häkkinen roule très prudemment car il semble mal contrôler sa McLaren. Ainsi il coupe la première chicane.

 

48e: Häkkinen est désormais à plus de trente secondes de Schumacher tandis qu'Irvine le rattrape facilement.

 

49e: Irvine passe Häkkinen à la Variante Ascari. Sa voiture étant endommagée, le Finlandais n'a pas cherché à résister. Les deux Ferrari sont en tête de la course.

 

51e: C'est au tour de Ralf Schumacher de passer Häkkinen dont le seul objectif est désormais de finir l'épreuve.

 

53e et dernier tour: Victoire de Michael Schumacher devant Eddie Irvine. Les deux hommes apportent à Ferrari son premier doublé à domicile depuis dix ans. Ralf Schumacher complète le podium. Mika Häkkinen sauve les trois points de la quatrième place, mais désormais se retrouve ex æquo avec Schumacher en tête du championnat. Jean Alesi est cinquième, Damon Hill sixième. Suivent Frentzen, Fisichella, l'étonnant Takagi neuvième sur modeste Tyrrell, Barrichello, Tuero, Rosset et Trulli.

Tony